Nos libraires craquent

Littérature étrangère

exclusif au web

C’est moi qui éteins les lumières

Zoyâ Pirzâd brosse le portrait d’une famille arménienne au moment où de nouveaux voisins s’installent dans le pavillon face au sien. Par petites touches, par une simplicité dans l’écriture qui rend le livre hyperréaliste, l’auteure guide son lecteur dans la routine tranquille d’une mère au foyer, Clarisse, qui se voit bouleversée par ces nouveaux arrivants. Lire les premiers mots de ce roman, c’est entrer avec bonheur dans la vie de cette femme, dans ses pensées les plus intimes, ses préoccupations féminines, celles qu’elle cache à son mari, à ses enfants, à sa mère trop présente et à sa soeur, éternellement célibataire. Les détails sont importants pour Pirzâd, mais rien n’est plaqué: les joies, les petits drames et les plus gros. Un roman beau et fort à propos de la complexité du quotidien.
Par Christine Arseneault-Boucher, Pantoute
C'Est Moi qui Éteins les Lumières Zoyâ Pirzâd
Zulma , 2011 Acheter
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Nos libraires craquent
  3. Littérature étrangère
  4. C’est moi qui éteins les lumières