Nos libraires craquent

Essai québécois

Les libraires - Numéro 109

Bourassa et Lévesque : Marketing de raison contre marketing de passion

Une décisive et pétillante preuve de la puissance de l’image que ce Bourassa et Lévesque de « l’archéologue » de la politique québécoise Alain Lavigne. En 200 pages, savoureusement agrémentées de caricatures et « d’artéfacts » publicitaires (de la chope de bière libérale aux discours colorés, sur 45 tours, du créditiste Camil Samson), il nous immerge, avec bonheur, dans la campagne électorale d’avril 1970, nous offrant les meilleurs sièges pour assister, alors que l’Union nationale, avec son style d’une autre époque, s’éteint, au premier des trois duels entre Robert Bourassa, le tacticien (qui s’impose avec ses « 100 000 emplois ») et René Lévesque, le charismatique croyant aux idées, mal à l’aise avec les trucs de marketing (c’était avant les jingles de Stéphane Venne). Le Québec entre dans une nouvelle ère politique.

Par Christian Vachon, Pantoute
Bourassa et Lévesque : marketing de raison contre marketing de... Alain Lavigne
Septentrion , 2018 Aussi en numérique Acheter
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Nos libraires craquent
  3. Essai québécois
  4. Bourassa et Lévesque : Marketing de raison contre marketing de passion