Dossiers

Musique et littérature

Publié le 28/10/2014

On le sait, la musique adoucit les mœurs. Elle fait office de langage universel, elle soulève les foules, rend gloire à Dieu, a même été un élément fondateur dans l’affranchissement du peuple noir et elle constitue un formidable exutoire – les admirateurs de heavy metal vous le diront. Adolescent, la musique devient un vecteur important d’identification et les petits la déclinent sous toutes ses formes, des comptines aux berceuses. Le fœtus serait même sensible aux modulations des sons, tandis qu’une personne atteinte d’alzheimer se souviendrait plus facilement de chansons que de toute autre chose.

  1. Accueil
  2. Dossiers
  3. Musique et littérature