Chroniques

Littérature jeunesse

Le libraire - Numéro 85
Pierrette et Geneviève

Pierrette et Geneviève

Par Nathalie Ferraris, publié le 04/11/2014

Chaque saison, il n’est pas rare que je trouve dans ma boîte aux lettres un album signé Pierrette Dubé et un autre écrit et illustré par Geneviève Côté. Chaque fois, je souris, car je sais qu’un moment de bonheur m’attend. Cet automne ne fait pas exception à la règle.

Pierrette
Née à Valleyfield dans les années 1950, Pierrette Dubé termine des études en lettres à l’Université de Montréal et en traduction à l’Université McGill. Bardée de ses diplômes, elle travaille comme correctrice d’épreuves et réviseure à la revue Sélection du Reader’s Digest, puis comme traductrice au gouvernement du Canada. En 1988, elle publie un premier album au Raton laveur, Le roi Gédéon. Tout en collaborant à la rédaction de manuels scolaires et en écrivant des nouvelles dans des magazines, elle signe, toujours au Raton laveur, Nom de nom!, Au lit, princesse Émilie!, pour lequel elle reçoit le Prix du livre M. Christie en 1996, La visite et Mademoiselle Gertrude. Elle enchaîne avec la publication d’albums chez Imagine et aux 400 coups : Le roi voleur d’histoires, Jacques et le haricot magique, Le merveilleux de A à Z, Comment devenir une parfaite princesse en 5 jours, Comment devenir un parfait chevalier en 5 jours, L’année des sorcières, Le Yéti s’ennuie, La moustache du grand-oncle Eustache, Maman s’est perdue, Où s’est caché le sommeil?, La grève du bain et La petite truie, le vélo et la lune. En novembre paraîtra aux 400 coups La méchante petite poulette dans La vengeresse masquée et le loup.

À peine sortie de sa coquille d’œuf, une poulette s’attaque aux poussins, truies et autres animaux de la ferme. Comme ça, sans raison. La poulette est née avec cette furie, cette rage au cœur. Un jour, la poulette apprend qu’un loup a déménagé dans les environs. Enfin, un ennemi à sa hauteur à qui, costumée en super-héroïne, elle en fera voir de toutes les couleurs! Véritable terreur du poulailler, la petite poulette est un antihéros. En plus de faire des mauvais coups, elle a un regard frondeur et elle conduit un vélo sur lequel elle a placé un drapeau affichant une tête de mort. Regorgeant d’humour tant dans les mots que dans les images, cet album irrévérencieux fera rire et réfléchir jeunes et moins jeunes!

Geneviève
Geneviève Côté est née à Montréal en 1964. Diplômée en design graphique de l’Université Concordia, elle illustre des textes dans des journaux et revues. En 1999, elle illustre un premier album, La grande aventure d’un petit mouton noir, écrit par Marie-Danielle Croteau et publié chez Dominique et compagnie. Mettant en images de nombreux romans et albums publiés à La courte échelle, chez Dominique et compagnie, Québec Amérique, Soulières éditeur, Boréal, Scholastic et Les 400 coups, elle signe en 2006, et pour la première fois, texte et images avec l’album Quel éléphant? (Scholastic). Suivent chez le même éditeur Les trésors de M. Monsieur, Le château de M. Monsieur, Comme toi!, Sans toi! et Entre toi et moi. Cet automne a vu paraître Bonne nuit, toi!. Geneviève Côté a reçu de nombreux prix, dont le Prix du Gouverneur général du Canada en 2007                                        pour La petite rapporteuse de mots, écrit par Danielle Simard et publié aux 400 coups.

La série qui regroupe Comme toi!, Sans toi! Entre toi et moi et Bonne nuit, toi! met en scène deux amis, un lapin tout blanc et un cochon tout rose. Dans un décor minimaliste, l’auteure-illustratrice utilise peu de mots pour faire passer de grandes émotions, comme la peur dans Bonne nuit, toi!. Alors qu’ils campent, lapin blanc et cochon rose s’amusent à se faire peur grâce aux ombres qu’ils projettent sur la tente. Si lapin blanc a très très peur des monstres ainsi créés, cochon rose se vante de pouvoir les effrayer en leur faisant des grimaces et en jouant de la trompette. Ce que cochon rose ne dit pas cependant, c’est qu’une fois la lampe éteinte, il a très très peur du noir! Avec ses aquarelles délavées qui respirent la douceur et la tendresse, et avec ses histoires qui explorent en toute simplicité les thèmes de l’amitié et du respect des différences, Geneviève Côté sait toucher le cœur des jeunes enfants.

Un automne coloré
Impossible de ne pas faire un clin d’œil au livre L’été indien et 43 petites histoires. Comme le raconte Robert Soulières dans l’avant-propos de ce « catalogue » poétique, c’est lors de la 50e édition de la Foire du livre de Bologne qu’est né le projet. Au kiosque d’Illustration Québec, alors qu’il feuilletait l’ouvrage promotionnel Clichés sous bois regroupant des œuvres d’illustrateurs d’ici, il s’est exclamé : « Mais il ne manque que des mots pour que ça soit parfait! » Une heure plus tard, l’affaire était conclue. Illustration Québec et Soulières éditeur réaliseraient une nouvelle production de cet ouvrage promotionnel. Et pour une rare fois, ce sont les images qui ont inspiré les mots, ceux de Colombe Labonté, Johanne Mercier, Gilles Tibo et Robert Soulières. Ainsi, à travers tous ces tableaux, nous découvrons un répertoire de mots et d’expressions dévoilant notre québécitude, comme skidoo, cabane à sucre, blé d’Inde, sirop d’érable, corde à linge, abri Tempo, hockey, ruelle et poutine. Ces mots ont été greffés aux traits d’Isabelle Malenfant, de Pishier, de Jean-Paul Eid, de Josée Bisaillon, de Christine Delezenne, de Leanne Franson, de Ninon Pelletier et autres créateurs qui embellissent notamment les livres pour enfants. Je conclus avec le texte « Aurore boréale » de Colombe Labonté, inspiré d’une illustration de Mélanie Gribouillis : « Il pleut, il mouille, il tonne, c’est déjà l’été qui frisonne. L’automne tourbillonne et part en coup de vent. On entend déjà l’hiver qui floconne. » Bon automne!

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Chroniques
  3. Littérature jeunesse
  4. Pierrette et Geneviève