Chroniques

Littérature jeunesse

exclusif au web
Au secours de l’adolescence

Au secours de l’adolescence

Par Nathalie Ferraris, publié le 20/04/2009
Si ma mémoire est bonne, c’est à l’âge de 12 ans que ma mère voulut discuter sexualité avec moi. Alors qu’elle m’ordonna de m’asseoir dans la cuisine — ça commençait bien! — et de lui expliquer comment l’amour se faisait entre un homme et une femme, je figeai sur place. Impossible de prononcer les mots «pénis», «vagin», «éjaculation» ou autres devant ma génitrice. Pourtant, quelques années plus tôt, assises l’une contre l’autre dans le salon, nous avions lu et contemplé ensemble La merveilleuse histoire de la naissance du docteur Lionel Gendron. Cet ouvrage, paru en 1972 aux Éditions de l’Homme, m’avait bien informée sur le développement du fœtus. Mais que se passait-il avant? Je l’appris peu après d’une amie qui en savait plus que moi, et bien avant l’interrogatoire de deux heures que me fit subir ma mère et qui se solda par un silence total de ma part!
Fort heureusement, les temps ont changé. Il existe aujourd’hui des ouvrages et des romans qui, au lieu de s’attarder aux fleurs et aux abeilles, vont droit au but. Des ouvrages qui osent dire les mots et qui expriment clairement la réalité plutôt que de la transmettre sous forme de métaphores ou de paraboles.

Un gars, c’t’un gars!
Parmi ces ouvrages, Bonjour la puberté! Tout ce qu’un garçon doit savoir*, est tout à fait admirable. Écrit par Geoff Price, un mentor qui organise des camps de jeunes pour les préparer à devenir adultes, ce livre dévoile tous les changements hormonaux, physiques, intellectuels et émotionnels qui s’opèrent à l’adolescence. La voix qui mue, les éjaculations nocturnes, le rôle de la testostérone, l’apparence de poils, le développement du pénis, les érections incontrôlables, les boutons, l’homosexualité, l’hygiène, la masturbation, les MTS, le développement du cerveau, le respect de soi, l’acceptation de son corps, l’expression de ses sentiments, la gestion de la colère, les filles… tous les sujets sont abordés avec intérêt et intelligence.

Qui plus est, outre les sections questions-réponses, les conseils pratiques (comment soigner l’acné, par exemple), le glossaire, la mise en pages dynamique, les photos modernes et les dessins explicites, Bonjour la puberté! livre des témoignages d’hommes et de garçons sur les sujets présentés. Le lecteur adolescent peut ainsi comparer son vécu à celui d’autres garçons et à celui d’hommes ayant un souvenir très précis de cette période de transformation: «Je me rappelle très bien de ma première éjaculation. J’ai eu peur quand elle s’est produite. J’ai pensé que j’étais en train de saigner. J’ai allumé la lampe, j’ai regardé en bas et j’ai vu cette substance blanche. Je n’avais aucune idée de ce que c’était ni d’où elle venait, mais j’ai été très soulagé de constater que ce n’était pas du sang.»

Démolissant certaines légendes («la masturbation rend sourd!»), soulevant le voile de la honte liée à la masturbation et à l’éjaculation, s’attardant sur l’expression saine des émotions et responsabilisant les adolescents, ce livre est franchement bien fait. Il a tout pour transformer les garçons en hommes équilibrés et fiers d’être des hommes!

Une fille, c’t’une fille!
Bien connue pour ses ouvrages destinés aux adultes (Histoires à faire rougir), Marie Gray vient de faire paraître La première fois de Sarah-Jeanne, premier tome de la série «Oseras-tu?», dans lequel l’héroïne connaît de nombreux changements de vie: déménagement, nouvelle école, nouveaux amis, nouveau groupe dans lequel elle devient chanteuse et nouveau chum qui, après l’échange de baisers fougueux, veut aller plus loin. Sarah-Jeanne est-elle prête à faire l’amour? Est-ce avec ce garçon qu’elle souhaite vivre sa «première fois»?

Voilà un vrai «roman de fille»! L’auteure y décrit avec justesse toutes les questions que les adolescentes se posent sur la sexualité. Gray dépeint de façon très réaliste les relations d’amitié et les rivalités entre ados, décrit sans vulgarité des scènes assez crues (partouzes, viol collectif) dans lesquelles elle n’a pas peur des mots.

Évidemment, à cause de ces scènes, certains verront peut-être d’un mauvais œil l’arrivée de ce livre sur le marché. Or, il n’y a pas si longtemps, La Presse publiait un dossier sur la sexualité chez les adolescents. Fellation dans les sous-sols des parents, danse sandwich, concours de wet t-shirt: les pré-ados et les ados sont assez dégourdis en matière de sexualité.

Ainsi, il ne faudrait pas interdire la lecture du roman La première fois de Sarah-Jeanne. Car ce qu’on retient de ce livre va bien au-delà des scènes osées. Contrairement aux filles sexy et délurées de son école, Sarah-Jeanne a une tête sur les épaules. C’est une adolescente sensible, responsable, qui sait distinguer l’être du paraître, qui possède de bonnes valeurs et apprend de ses erreurs. Bref, elle pourrait devenir un modèle pour les adolescentes d’aujourd’hui.

Un garçon ou une fille?
«Moi, j’aime le noir.» Voilà comment débute l’album troublant Marre du rose, dans lequel la protagoniste préfère les fossiles, les dinosaures, les insectes et les grues aux princesses, poupées, rubans et tout ce qui est rose. Un vrai garçon manqué? C’est ce qu’affirment ses parents. Et que disent-ils d’Auguste, qui aime coudre des habits, et de Carl, qui peint plein de fleurs et de coccinelles? Que ce sont des garçons trop sensibles, des filles manquées.

Livre abordant la recherche d’identité à travers les «normes» («les garçons aiment les autos, les filles aiment les poupées»), Marre du rose vient au secours de tous ceux et celles que la société qualifie de «garçon manqué» ou de «fille manquée», et sensibilise les adultes et les enfants aux diverses personnalités. Se terminant sur une note positive («Moi, je trouve que je suis une fille réussie, même si je n’aime pas le rose.»), Marre du rose aborde l’acceptation de soi, l’estime de soi et la confiance en soi, trois qualités essentielles à développer lorsque l’adolescence pointe le bout de son nez.


* La version pour adolescente, Bonjour la puberté! Tout ce qu’une jeune fille doit savoir(Shushann Movsessian, Chantecler, 120 p., 26,95$), existe également.


Bibliographie :
Bonjour la puberté! Tout ce qu’un garçon doit savoir Geoff Price, Chantecler, 120 p. | 27,95$ La première fois de Sarah-Jeanne Marie Gray, Guy Saint-Jean Éditeur, 336 p. | 14,95$ Marre du rose, Nathalie Hense (texte) et Ilya Green (ill.), Albin Michel Jeunesse, 36 p. | 17,95$
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Chroniques
  3. Littérature jeunesse
  4. Au secours de l’adolescence