Articles

Sur le livre

Les libraires - Numéro 111
Quand les libraires craquent pour des nouvelles...

Quand les libraires craquent pour des nouvelles...

Publié le 04/02/2019

Voici une sélection éclectique de recueils de nouvelles, conseillée par des libraires.

LE NOMBRIL DE LA LUNE / Françoise Major, Le Cheval d’août, 276 p., 25,95$
Les nouvelles de Françoise Major portent les multiples visages de Mexico, ville brasier, hétéroclite et sans compromis. Y affleurent, mêlées aux traditions vivaces, la violence du quotidien et la profonde hiérarchie des classes qui structure la société mexicaine. On verra dans ces nouvelles articulées avec finesse tant un hommage au pays d’adoption qu’une critique sociale, échappant aux clichés que l’on pourrait redouter des yeux étrangers. La langue hybride de Major, un français métissé d’espagnol, inscrit ces fragments de vies minuscules dans un recueil composite, au syncrétisme finalement tout mexicain.
UN CHOIX D’ANNA MÉNARD, DE VERDUN (MONTRÉAL)

 

MAÎTRES DU JEU / Karine Giebel, Pocket, 124 p., 5,95$
La plume sombre de Karine Giebel est mise à l’honneur dans ce recueil. Dans les deux nouvelles présentées, le fil de l’histoire est parfaitement établi : tout ce qui est dit a une importance et tous les petits détails s’éclaircissent au fur et à mesure que les péripéties s’enchaînent. Alors que vous croyez avoir deviné la suite, vous vous retrouvez dans un retournement de situation qui vous laisse sans mot. La complexité des personnages et à l’occasion leur folie est un art que Giebel manie avec agilité. Vous terminerez la lecture de ces nouvelles en vous disant : « Wow, elle m’a encore eu! »
UN CHOIX DE JUSTINE SAINT-PIERRE, DU PORTAGE (RIVIÈRE-DU-LOUP)

 

AU BAL DES ACTIFS : DEMAIN LE TRAVAIL /Collectif, La Volte, 614 p., 37,95$
Le travail est certainement l’un des meilleurs angles sur lequel se pencher afin de mieux entrevoir l’avenir qui nous attend. En réunissant douze auteurs se prêtant à l’exercice de la fiction prospective (de science-fiction anticipative, si vous préférez), La Volte frappe encore un grand coup. C’est la crème du domaine de l’imaginaire français qui, avec une multitude de propositions fortes, nous permet d’imaginer ce qui pourrait bien nous attendre. Les nouvelles étonnent non seulement par la justesse de leur prospection, mais aussi par leur éclatement formel, leur style et leur originalité.
UN CHOIX DE THOMAS DUPONT-BUIST, LIBRAIRIE GALLIMARD (MONTRÉAL)

 

SI UN INCONNU VOUS ABORDE / Laura Kasischke (trad. Céline Leroy), Le Livre de Poche, 208 p., 12,95$
Si un inconnu vous aborde est un recueil de quinze nouvelles qui permet aux adeptes de Laura Kasischke de renouer avec son style unique ainsi qu’aux néophytes d’apprivoiser cet oiseau rare de la littérature américaine. À travers une myriade de situations qui paraissent toutes aussi banales les unes que les autres, Kasischke réussit à nous garder captivés. Laissez-vous entraîner par sa plume si particulière et si raffinée. Étranges, loufoques, déconcertantes ou même franchement dérangeantes, les nouvelles qui composent ce livre vous feront passer par toute la gamme des émotions!
UN CHOIX DE CAMILLE GAUTHIER, LE FURETEUR (SAINT-LAMBERT)

 

L’ALLUMEUSE / Suzanne Myre, Marchand de feuilles, 216 p., 24,95$
Dans ce sixième recueil, Suzanne Myre nous présente douze nouvelles qui mettent en lumière des personnages qui ne laissent rien paraître de leur vraie nature. Ces histoires ont toutes en commun, outre leurs personnages écorchés, Montréal-Nord, le quartier où l’auteure a grandi. Tout au long du recueil, ces hommes et ces femmes laissent leur colère et leur goût amer de vengeance guider leur action. À la lecture de leurs histoires, il nous reste un élan de compassion. L’auteure nous fait passer à travers une gamme d’émotions, son humour sarcastique et ses finales inattendues nous donnent vite envie de passer à la nouvelle suivante.
UN CHOIX DE VALÉRIE MORAIS, CÔTE-NORD (SEPT-ÎLES)

 

À L’OMBRE DES ÉRABLES ET DES PALMIERS / Guy Bélizaire, L’Interligne, 122 p., 19,95$
À travers quatorze nouvelles, l’auteur québécois d’origine haïtienne nous fera voyager de son pays natal à notre Montréal contemporain. Il sera question d’identité, d’immigration, de racisme et d’intégration. Avec de courtes histoires, Guy Bélizaire nous fait réfléchir sur l’injustice que doivent malheureusement subir plusieurs exilés. Ce livre vous fera vivre plusieurs émotions et vous confrontera à des réalités trop souvent cachées. Fortement recommandé pour mieux comprendre les enjeux de tous les déracinés de ce monde.
UN CHOIX D’ÉMILIE BOLDUC, LE FURETEUR (SAINT-LAMBERT)

 

CONFESSIONS ANIMALES / Serge Bouchard, BQ, 208 p., 11,95$
Des nouvelles, non, plutôt des anecdotes, tiens, sur nos voisins les animaux, déclinées par un Serge Bouchard sensible, revendicateur de ces mémoires premières qu’on tend à enfouir dans un quotidien bien loin de la Terre. Qu’il nous raconte l’Ours, le Castor, la Perdrix, la Baleine ou l’Outarde, ce sont de brefs récits, portraits de la vie, de ce qui nous entoure. L’anthropologue, s’il ne nous tient pas en haleine par les péripéties de ses personnages, sait capter l’imaginaire de son lecteur et c’est le coeur apaisé que l’on vient au bout de ces fables, riche de ces retrouvailles avec l’essentiel.
UN CHOIX DE CHANTAL FONTAINE, MODERNE (SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU)

 

JANUA VERA / Jean-Philippe Jaworski, Folio, 488 p., 17,95$
Premier ouvrage de l’auteur, Janua Vera propose en dix textes d’une rare qualité une parfaite introduction au Vieux Royaume imaginé par Jean-Philippe Jaworski. Première évidence : l’auteur a une véritable plume et sait mettre son écriture riche et évocatrice au service de récits d’une variété peu commune. Épique et aventureuse dans « Janua Vera » et « Mauvaise donne », onirique et poignante dans « Le conte de Suzelle », quasi burlesque dans « Jour de guigne », mystique et sombre dans « Le confident », pour ne citer que ceux-là. Une plongée passionnante dans un univers protéiforme, qui fait plus qu’honneur à un genre parfois trop sage.
UN CHOIX D’ADAM LEHMANN, PANTOUTE (QUÉBEC)

 

NOUVELLES DE LA CONSCIENCE / Benoit Ménard, Tête première, 128 p., 16,95$
Ce recueil de nouvelles surprend par son style vif et son originalité. Il aborde le transhumanisme, la possibilité de transférer une conscience d’un corps humain vers un autre, à travers des thèmes très diversifiés. Les amateurs de science-fiction seront donc ravis. Dans la première nouvelle, on veut envoyer un astronaute dans l’espace pour tenter de trouver une nouvelle planète où vivre ; mais l’astronaute se fait vieux, alors on demande à un athlète de lui prêter son corps. Chacune des nouvelles du recueil se rattache à ce premier récit, ce qui donne au livre une belle profondeur.
UN CHOIX DE MATHIEU LACHANCE, LE FURETEUR (SAINT-LAMBERT)

 

VOYAGE D’HIVER / Jaume Cabré (trad. Edmond Raillard), Actes Sud, 290 p., 37,95$
C’est surtout du mal dont nous parle le grand Cabré dans Voyage d’hiver. On ne peut qu’être soufflé à la (re)lecture de ce recueil polyphonique dont les quatorze nouvelles ont été écrites sur une période de dix-huit ans. Certains des récits sont d’une facture classique; l’histoire singulière tirée du quotidien, au dénouement inattendu. D’autres nouvelles glacent le sang comme de surprenantes éjections d’inhumanité. Et le maestro qui laisse derrière tout cela, en mystérieux filigrane, les notes du Winterreise de Schubert…
UN CHOIX DE JEAN-PHILIP GUY, DU SOLEIL (OTTAWA)

 
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Articles
  3. Sur le livre
  4. Quand les libraires craquent pour des nouvelles...