Articles

Sur le livre

Les libraires - Numéro 117
Pour réfléchir au métier

Pour réfléchir au métier

Par Josée-Anne Paradis, Les libraires, publié le 10/02/2020

ILLUSIONS : PETIT MANUEL POUR UNE CRITIQUE DES MÉDIAS / Simon Tremblay-Pépin (Lux)
Avec cet essai, l’auteur souhaite « rendre justice au journalisme et à son rôle crucial en le soumettant à des critiques qui portent sur le sens de sa pratique ». Et pour ce faire, il met en lumière l’idéal de la profession selon différents principes de base, s’accroche aux réflexions de certains penseurs tels que Edward S. Herman, Noam Chomsky et Pierre Bourdieu et pose le postulat que le métier est une institution sociale. C’est une façon de souligner le meilleur du journalisme et de surtout réfléchir à la portée sociale qu’ont les médias contemporains.

 

EXTINCTION DE VOIX : PLAIDOYER POUR LA SAUVEGARDE DE L’INFORMATION RÉGIONALE / Marie-Ève Martel (Somme toute)
À l’heure où les médias font face à d’immenses défis, il est bon de se rappeler collectivement en quoi leur importance est cruciale pour toute la population et en quoi l’information régionale ne peut être échangée comme celle de la métropole. Très bien vulgarisé et complet, l’ouvrage que propose Marie-Ève Martel, bien que publié il y a deux ans, conserve toute sa pertinence. D’ailleurs, on ne peut passer sous silence que plusieurs des points qu’elle aborde dans son chapitre « Quelles solutions pour l’avenir des médias en région » sont ceux qui ont récemment été réfléchis, voire adoptés, pour que perdurent les quotidiens et l’hebdomadaire de Groupe Capitales Médias. Lire Extinction de voix enflamme notre désir de voir l’information locale de qualité survivre.

 

LA MACHINE À INFLUENCER : UNE HISTOIRE DES MÉDIAS / Brooke Gladstone et Josh Neufeld (trad. Fanny Soubiran) (Çà et là)
Manuel pour lutter contre la désinformation, cette bande dessinée a le chic de faire pour nous l’histoire des médias (principalement ceux des États-Unis), dans ce qu’ils ont eu de bons coups et de lacunes, et de montrer de quelles façons ils opèrent. Avec une dose d’humour, Brooke Gladstone montre qui — quelles instances ou quels opposants — pourrait être tenté de mettre de la pression sur les médias et comment ceux-ci y répondent (malheureusement pas toujours pour le mieux). Une plongée édifiante dans le milieu médiatique, bourrée de chiffres et de faits à l’appui : on voit bien la patte de la journaliste derrière la bédéiste!

LE JOURNALISTE BÉLUGA / Mathieu-Robert Sauvé (Leméac)
Et s’il n’y avait plus aucun reporter pour nous informer et qu’il nous fallait alors séparer le bon grain de l’ivraie entre rumeurs, vérités et mensonges… comment ferions-nous? Et où irait le monde? Dans ce court pamphlet défendant le métier de journaliste, Mathieu-Robert Sauvé, ancien président de l’Association des communicateurs scientifiques du Québec de 2008 à 2012, nous alerte : la disparition des journalistes aurait un grave impact. Mais si le métier est en danger, argue-t-il, ce n’est pas qu’une question de difficultés financières. C’est pourquoi il pointe du doigt, et commente constructivement, l’influence des relationnistes, des chroniqueurs d’opinions, des fake news, etc. Notez à votre agenda la date du 1eravril : cet essai arrivera en librairie et méritera alors toute votre attention!
 
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Articles
  3. Sur le livre
  4. Pour réfléchir au métier