Articles

Sur le livre

exclusif au web
Lire numérique : La proposition des éditions Panda

Lire numérique : La proposition des éditions Panda

Par Josée-Anne Paradis, Les libraires, publié le 25/04/2014

Ils sont de plus en plus de jeunes à avoir accès à une tablette numérique à la maison. Si l’on est encouragé par les statistiques prouvant que le temps passé sur cette nouvelle technologie l’est fait non pas au détriment de la lecture, mais au détriment du temps passé jadis devant l’ordinateur, on peut également l’être par de belles initiatives, telles que celles des éditions Panda, qui souhaitent utiliser les tablettes pour propager le goût de la lecture. 

Les éditions Panda, toute jeune maison spécialisée dans les livres numériques animés et narrés, pour les jeunes de 0 à 12 ans, ont été fondées en 2013 par Jimmy Gagné, graphiste de formation et gestionnaire aussi passionné que spontané. « On compose aujourd’hui notre catalogue pour les gens de demain », confesse l’idéateur de cette maison, conscient que la lecture sur tablette est encore une avenue avant-gardiste, mais dans laquelle il s’aventure avec bonheur.

Mais que proposent-elles exactement, ces éditions Panda? Il s’agit en fait d’albums pour les jeunes (Petite souris ne veut pas dormir, Petit panda préfère le jaune et Le pays des Tromignons) qu’on peut télécharger en différents formats (PDF, ePub2, ePub3…*) pour lire à l’ordinateur ou sur la tablette numérique et qui proposent des avancées technologiques qui appuient la lecture : des petits éléments de l’image qui bougent, une narration complète de l’histoire, les pages qui tournent toutes seules, des bruits et de la musique qui accompagnent le tout.

Si on parle de conception, pour le gestionnaire de projet, on se rapproche davantage de la réalisation d’une émission télé que d’un livre imprimé puisqu’en plus de l’illustrateur et de l’auteur, il doit engager un narrateur, un bruiteur, des musiciens, des programmeurs, etc.! « C’est sûr que le livre numérique s’approche de plus en plus près d’une production télé, parce qu’il y a de plus en plus d’intervenants dans la chaîne de création. Cependant, ça reste un livre. En fait, on a essayé dans nos débuts de faire un truc très interactif, que j’ai fait tester par mon focus group : mes enfants de 2, bientôt 5 et 7 ans. Mais cela a été l’enfer; ils cliquaient partout et ce n’était pas agréable! Je ne voulais pas faire un livre-jeu », explique Jimmy Gagné. Ainsi, l’interactivité est dorénavant modérée, afin de rester dans l’écoute et la lecture, et non pas de tomber dans le jeu. L’animation n’est là que pour soutenir, enrichir la lecture. « Les enfants sont attirés par la télé, les jeux vidéo. Faire un pont entre ça et le livre, en les ramenant ensuite vers le livre, c’est ça notre objectif », poursuit-il.

La question nous brûle les lèvres, et on ose la poser à cet éditeur qui maîtrise déjà les technologies sur le bout des doigts (pour preuve, il est également à la tête du Studio C1C4, qui travaille de pair avec les éditeurs québécois pour la conversion de leurs livres en format ePub) : « Lisez-vous encore des livres papiers? ». Il répond que ce format n’a surtout pas disparu de sa maison et que, sa famille et lui vont passer plusieurs heures, toutes les deux semaines, à la bibliothèque, prouvant que la coexistence du numérique et du papier n’est pas qu’un leurre.

L’aspect éducatif
« Avec un Ipad, les enfants apprennent énormément rapidement, explique Jimmy Gagné. À 3 ans, mon fils  a commencé à tracer les lettres de l’alphabet avec son doigt : à la maternelle, il savait écrire son nom et le nom de ses amis! C’est un outil supplémentaire pour l’apprentissage. C’est à nous, en tant que parents, de choisir ce qu’on met sur la tablette. Le jeu est important, parce qu’il développe la motricité, l’esprit d’analyse, mais c’est mieux avec une valeur éducative derrière. Les études le démontrent : l’enfant enthousiaste est celui qui réussit le mieux. ‘’Gagnez son cœur, vous gagnerez sa tête’’, dit-on…! »

L’aspect éducatif dans les livres proposés par les éditions Panda se situe notamment dans le fait que le texte change de couleur à mesure que le narrateur le lit. Ainsi, l’enfant peut reconnaître les sons entendus et tranquillement les associer aux lettres de l’album.

Que deviennent les auteurs?
Jade Bérubé, auteure de Petite souris ne veut pas dormir, et Marie-Noëlle Gagnon, auteure de Petit panda préfère le jaune, sont du même avis lorsqu’on les questionne sur la façon dont elles abordent l’écriture, que ce soit pour un format numérique ou papier : « La véritable contrainte, c’est d’écrire quelque chose qui intéressera les enfants sans être infantilisant. Ça, c’est toute une contrainte! Imprimé ou pas... », explique madame Bérubé. « Selon moi, le texte doit être aussi évocateur d’un format à l’autre. C’est la qualité qui prime, pas le médium! Je crois que c’est plutôt pour l’illustrateur que cela peut avoir une influence, puisqu’il peut penser aux animations qui complèteront son œuvre en amont de son travail d’illustration », ajoute la seconde. Elle poursuit ensuite : « Mon but premier reste de donner le goût de la lecture aux enfants, d’allumer la petite étincelle qui leur donnera envie de lire un autre livre, quel que soit le format, puis un autre, et encore un autre. Je pense que l’important, c’est que les jeunes lisent, point, que ce soit des albums, des mangas ou des vieux « Frisson », et que se développent ainsi des goûts plus vastes, une habileté, une ouverture sur le monde... Pour moi, le livre numérique est simplement une avenue de plus, dans l’air du temps, vers le goût de la lecture. »

Si elles avouent ne pas être très technos, nos deux auteures sont cependant conscientes du monde dans lequel évoluent leurs enfants, un monde où la technologie a déjà fort bien étendu ses branches : « Je fais partie de ces parents qui ne connaissent rien en informatique et en numérique. Je me désolais de voir ma fille s’intéresser à des produits insignifiants sur la tablette et c’était pour moi un réel besoin que d’y créer quelque chose de littéraire. La tablette est là pour de bon et elle attire l’attention des enfants, alors autant faire en sorte qu’elle offre parfois des œuvres de qualité », dit Jade Bérubé. Marie-Noëlle Gagnon abonde dans le même sens, osant sortir de sa zone de confort : « Je suis très attachée au livre papier, qui participe à mon plaisir de lire. Mais je constate d’une part les avantages de la tablette (pour voyager sans traîner plusieurs livres, par exemple), et d’autre part l’engouement des enfants pour les nouvelles technologies. Les auteurs et les éditeurs doivent sauter dans le train! C’est difficile, car souvent, ceux qui travaillent dans le milieu du livre sont fondamentalement attachés au livre traditionnel, mais on ne doit pas prêcher uniquement aux convertis comme nous! Il faut sortir de sa zone de confort, élargir notre champ de vision, et c’est ce que fait le numérique. »

Alors allez-y, osez sortir de votre zone de confort!


* Pour approfondir vos connaissances sur les différentes formes de livres numériques, nous vous invitons à lire cet article détaillé, qui explique quel format choisir selon vos besoins : https://www.editionspanda.com/informations/quel-format-telecharger/

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Articles
  3. Sur le livre
  4. Lire numérique : La proposition des éditions Panda