Articles

Portrait

Les libraires - Numéro 112
Mélanie Langlois : Libraire à vie

Mélanie Langlois : Libraire à vie

Par Isabelle Beaulieu, publié le 08/04/2019

La librairie Liber à New Richmond est sans aucun doute une des librairies indépendantes les plus actives, dynamiques et innovantes au Québec. Le lieu, situé au creux de la baie des Chaleurs, abrite une aura chaleureuse et c’est en grande partie grâce à sa propriétaire.

Plusieurs ont désiré au moins une fois dans leur vie, peut-être même êtes-vous un de ceux-là, pouvoir tout balancer pour partir s’installer dans un coin de pays enchanteur et devenir libraire. Pourtant, peu d’entre nous sont allés jusqu’au bout du rêve, et c’est pourquoi nous aimons tant parler avec Mélanie Langlois qui elle, l’a fait. Un beau jour, elle est partie de Québec pour prendre racine en Gaspésie et faire un travail où chaque jour elle est entourée de livres. En endossant le métier de libraire, Mélanie Langlois a aussi adopté un mode de vie qui se fait au rythme de la nature et des gens qui passent. « J’avoue que mes rêves se sont tous réalisés. Je vis dans un lieu paradisiaque dans une petite maison remplie de livres face à la mer avec l’homme de ma vie [un client de la librairie] et j’ai aujourd’hui MA librairie. » Comme quoi les contes de fées ne se trouvent pas que dans les livres.

Tout a commencé…
L’aventure de la librairie Liber a commencé il y a un peu plus de trente ans, alors qu’elle ouvre ses portes en septembre 1986 au Centre commercial de New Richmond sous l’initiative de six mordus de la lecture qui en deviennent les administrateurs et actionnaires jusqu’en 1993, date à laquelle elle change de main. Louis Harvey et Rosalyne St-Pierre achètent la librairie et la dirigeront jusqu’en 2007 pour ensuite la passer à leur fils Rock Harvey et sa femme Josée Essiambre.

Entre-temps, la librairie déménage en 2011 à son emplacement actuel sur le boulevard Perron. Mélanie Langlois fait son arrivée en 2012, alors que la fidèle Chantal Couture, qui est libraire chez Liber depuis plus de vingt-cinq ans, prend sa retraite. En 2016, Mélanie devenait l’unique propriétaire de la librairie.

Un peu plus de 6 000 titres parsèment les rayons de Liber où, en plus de Mélanie, travaille Camille, ancienne enseignante devenue libraire depuis huit ans. « Elle se spécialise en littérature jeunesse et raconte merveilleusement les histoires aux petits », aux dires de Mme Langlois. Il y a aussi François-Alexandre, « un amoureux des mots et de la littérature, un grand lecteur qui manie aussi la plume, un formidable conseiller ». Deux autres collègues viennent à temps partiel parfaire l’équipage; Kevin, qui est aussi musicien, a grossi les rangs depuis l’automne 2018. « Il nous file un joyeux coup de main avec les réceptions et les retours. » Enfin, il y a Catherine, « la petite dernière, une pétillante libraire » qui intègre la famille en octobre dernier tout en poursuivant ses études universitaires en développement durable.

Même si le rêve est devenu réalité et que Mélanie Langlois semble filer le parfait bonheur, il ne faut pas croire que c’est farniente tous les jours. La saine gestion d’une librairie implique la fréquentation régulière des clients et pour les inviter chez elle, la libraire se fait un point d’honneur d’assouvir ses lecteurs, ce qui semble être pour Mélanie Langlois une seconde nature. « Le contact avec les clients, les discussions, trouver LE livre qui leur convient, c’est ce que je préfère. Partager ma passion et mes coups de cœur, organiser des événements, rendre le monde du livre vivant! » Rien qu’à voir l’agenda de ses activités, on constate tout de suite qu’elle ne rate aucune occasion pour parler livres et tout ce qui les concerne. Depuis quatre ans, on peut entendre sa voix nous prodiguer ses conseils lecture à l’émission radiophonique Bon pied, bonne heure! d’ICI Radio-Canada. Une journaliste de la station, qui est aussi cliente chez Liber, trouvait que Mélanie partageait ses coups de foudre avec une telle contagion qu’elle en a parlé à l’interne. On l’a donc approchée pour lui proposer une chronique littéraire sur les ondes. Connaissant son enthousiasme, nous ne serons pas surpris d’apprendre qu’elle s’est empressée d’accepter l’invitation. C’est aussi avec beaucoup de ferveur que Mélanie Langlois entretient la page Facebook et le blogue Carnet d’une libraire, qui sont exclusivement consacrés à ses belles découvertes en matière de lectures. Les idées se succèdent avec des activités ponctuelles en librairie comme pendant la relâche avec la Journée libraire d’un jour où de jeunes lecteurs ont embrassé le métier le temps de quelques heures. La Journée pyjama accueillait pour sa part les visiteurs dans leurs plus beaux habits mous!