Articles

Parole d'éditeur

Les libraires - Numéro 101
Quand la dernière page arrive trop rapidement

Quand la dernière page arrive trop rapidement

Publié le 02/06/2017

Sandrine Lazure, éditrice chez Hurtubise depuis 2009, présente un roman qui l’a particulièrement marquée : Le mystère Henri Pick de David Foenkinos (Gallimard).

Qu’il est bon d’être surpris par un livre! De s’attacher à ses personnages, de s’émouvoir de leur sort. Connaître un engouement qui ne faiblit pas, que l’on voit croître avec étonnement au fil des pages; voilà ce que le lecteur espère vivre chaque fois qu’il ouvre un livre. La dernière œuvre de David Foenkinos, Le mystère Henri Pick, nous procure ce plaisir. Le point de départ de ce roman qui se lit d’une traite : un manuscrit d’une rare qualité découvert par hasard dans une bibliothèque municipale accueillant les textes refusés par les maisons d’édition. À côté de cela, on y croise quelques-uns des acteurs habituellement très discrets du milieu du livre, tels une jeune éditrice ambitieuse, un écrivain dont le roman passe quasiment inaperçu, un critique littéraire sur le déclin, un bibliothécaire en fin de vie et son assistante qui ne lit guère, ainsi que bien d’autres gens ordinaires qui ne le sont jamais vraiment. La publication de ce manuscrit inédit changera bien des vies à Paris et à Crozon, joli village de Bretagne. Un jeu de ficelles que le lecteur s’amuse à suivre, car il y a bien une énigme autour de l’origine de la parution des Dernières heures d’une histoire d’amour.

L’occasion de poser un regard franc et rempli d’ironie sur le monde du livre, d’en dire davantage sur les enjeux et les paradoxes auxquels il est confronté. L’auteur mène son récit de main de maître tout en insérant sur tout un chacun des observations croustillantes qui font sourire. Une invitation à méditer sans douleur sur le succès et l’échec, sur le sens de la vie aussi, pourquoi pas. Qui aime la littérature dévorera cette brillante comédie. Oui, il y a des romans qu’on aimerait ne pas finir. À moins de les voir revivre dans une suite qui nous mènerait ailleurs? La finale de celui-ci nous permet d’y croire.

Les éditions Hurtubise ont été fondées en 1960, par Claude Hurtubise. Si elles se retrouvent maintenant au sein du groupe d’édition HMH, elles continuent de publier parallèlement des ouvrages littéraires – pour adultes et enfants – et des ouvrages de référence, tel le précieux Bescherelle. On recense plus de 800 livres publiés sous le joug d’Hurtubise, une maison qui a trouvé la recette pour se renouveler continuellement.

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Articles
  3. Parole d'éditeur
  4. Quand la dernière page arrive trop rapidement