Articles

Livre pratique

exclusif au web
Sommellerie: savoir plus, boire mieux

Sommellerie: savoir plus, boire mieux

Par Rémy Charest, publié le 02/12/2008

Vous vous sentez découragé quand vient le temps de choisir un vin sur les rayons de la SAQ? Vous aimeriez découvrir de nouveaux vignobles, mais vous ne savez pas par où commencer? Vous collectionnez des bouteilles et vous êtes toujours curieux d’en savoir plus sur le Zweigelt, le carricante, le bonarda et tous les cépages et terroirs méconnus de la planète? Quels que soient votre intérêt ou vos connaissances concernant le vin, il y a un livre dans les rayons des librairies pour vous aider à trouver chaussure à votre pied — ou plutôt vin à votre palais. De l’introduction à la portée de tous jusqu’aux livres encyclopédiques destinés aux passionnés et aux connaisseurs, toutes les options sont disponibles pour mieux connaître cet univers complexe et fascinant — mais surtout, délicieux — qu’est celui du vin.

L’introduction
Vous n’y connaissez rien, mais vous voulez tout savoir? Un très bon ouvrage où trouver réponse à vos questions est signé Pierre Casamayor, un œnologue réputé qui était de passage à Québec l’été dernier à l’occasion d’un prestigieux concours, les Sélections mondiales. Tout récemment réédité, Le vin en 80 questions, publié chez Hachette, offre des explications simples à des questions allant de «Qu’est-ce que le vin?» à «Peut-on spéculer sur le vin?», en passant par de véritables colles comme «Qu’est-ce que l’acidité volatile?» ou «Qu’est-ce que l’assemblage?». Le propos est clair, bien expliqué et techniquement très précis. Comme initiation, on trouve difficilement mieux.

Les conseillers
Que vous ayez suivi votre cours d’introduction viticole ou non, les guides d’achat peuvent être de très utiles alliés. En ayant goûté «pour vous» des milliers de vins, leurs auteurs ont effectué un important travail de débroussaillage, pour vous permettre de savoir lequel de ces bordeaux, chiantis ou shiraz choisir.

Au Québec, à tout seigneur, tout honneur: Le guide du vin de Michel Phaneuf, aujourd’hui à sa 28e édition, avec le millésime 2009, demeure la référence par excellence pour trouver son chemin entre les rayons de la SAQ. Défenseur d’une vision du vin où l’équilibre et la finesse sont privilégiées par rapport à la puissance et au mûrissement maximal, Phaneuf (avec une adjointe, depuis l’année dernière), propose toujours un tour d’horizon passablement exhaustif des vins disponibles au Québec. Toujours la référence chez nous.

Pour ce qui est de la stricte sélection des vins, Phaneuf fait d’ailleurs toujours de l’ombre à La sélection Chartier, qui divise les vins de façon simpliste entre Nouveau Monde et vieille Europe, en classant par prix. Mais la force de François Chartier est ailleurs, dans l’harmonisation des vins et mets, où il est une sommité à l’échelle internationale. Là-dessus, le travail est absolument impeccable et rigoureux. Un art que Chartier, promoteur de la sommellerie moléculaire, élève au niveau d’une science, comme il l’a montré dans À table avec François Chartier. Et pour ce qui est des vins, Chartier offre à ses acheteurs dans sa Sélection, un accès à des mises à jour, au gré des arrivages, sur son site Internet (www.francoischartier.ca). Un point pour lui.

D’autres guides québécois y vont de façon plus ciblée. Jean Aubry, chroniqueur au Devoir, offre d’année en année ses 100 meilleurs vins à moins de 25$, qu’il agrémente d’une sélection de vins à plus de 25$, tout de même, et aussi d’une liste de flops de l’année, pour ce qu’il vous conseille d’éviter.

Sommelier à l’auberge Quilliams, une bonne table de Lac-Brome, dans les Cantons-de-l’Est, Jean-Louis Doucet offre pour sa part Les meilleurs vins de 10 à 30$, paru chez Michel Quintin en même temps que son Guide personnel de dégustation de vins, ouvrage assez pratique pour développer l’art de la dégustation chez les amateurs qui prennent la chose plus au sérieux. La sélection 2009 des vins de 10 à 30$ est constituée de fiches de dégustation où la description du vin est assortie d’une sélection d’accords vins et mets établis à l’aide d’«une équation mathématique éprouvée». C’est assez fiable, mais un peu
convenu.

Côté France, qui reste le pays viticole préféré des Québécois, le Grand guide des vins de France 2009, de Bettane et Desseauve, est une solide référence. Neuf mille cinq cents vins de quelque 2 300 domaines y sont recensés, avec une description intéressante de chaque domaine, suivie de notes de dégustation récentes de divers vins de la maison. Bien des découvertes à faire, et plusieurs vins à faire rêver. En prime, un cédérom donnant accès à toute une gamme d’informations supplémentaires sur le site Web (www.bettanedesseauve.com) accompagne le guide.

Le tour du monde
Guidés ou non pour l’achat, les acheteurs tant débutants qu’experts apprécieront le magistral Atlas mondial du vin de Hugh Johnson et Jancis Robinson. Johnson a conçu l’ouvrage au début des années 70, avant de passer les rênes à l’excellente Robinson pour cette sixième édition, toujours publiée chez Flammarion. Des descriptions précises et des cartes à l’avenant permettent d’approfondir considérablement ses connaissances de chaque région. En pouvant trouver précisément où se situe le domaine Brancaia en Toscane, ou le premier cru Les Folatières, à Puligny-Montrachet, on aura presque l’impression de sentir le vent dans les vignes, en dégustant son vin. Un ouvrage magistral, dominant dans sa catégorie, bien qu’on regrette au passage quelques imprécisions dans la traduction et aussi, d’un point de vue local, que la seule page consacrée au Canada soit consacrée exclusivement à l’Ontario, la Colombie-Britannique se retrouvant étrangement accolée à l’Oregon et à Washington… Nul n’est parfait.

Puisqu’on ne peut pas facilement transporter l’Atlas avec soi, on appréciera d’autant plus le compagnon très compact que constitue le Guide des vins du monde entier, édition 2009, de Hugh Johnson, une compilation-synthèse d’informations sur les régions et les producteurs du monde entier, écrit avec un savoir, une expérience et surtout, sans aucune complaisance. Exemplaire en concision et en précision.

Et pour finir, les bulles…
Puisque les fêtes s’en viennent et le jour de l’An avec, rien de mieux pour conclure ce petit tour d’horizon que cette sélection de 500 Vins mousseux et champagnes compilée par Guénaël Revel, sommelier, chroniqueur et enseignant bien connu dans le milieu québécois du vin. Offrant une présentation assez approfondie des méthodes de fabrication des vins mousseux et un bon tour d’horizon des multiples régions de production de vins à bulles, le guide offre des notes de dégustation plutôt complètes touchant aussi bien des cuvées accessibles que des champagnes ou autres mousseux rares et dispendieux. Un guide qui vous laissera, comme tous les autres, un beau problème sur les bras: l’embarras du choix.


Bibliographie :
Le vin en 80 questions, Pierre Casamayor, Hachette Pratique, coll. Les livrets du vin, 174 p., 21,95$ Le guide du vin Phaneuf 2009, Michel Phaneuf, Éditions de l’Homme, 560 p., 26,95$ La sélection Chartier 2009, François Chartier, La Presse, 416 p., 26,95$ À table avec François Chartier. François Chartier, La Presse, 224 p., 39,95$ Les 100 meilleurs vins à moins de 25$, Jean Aubry, Transcontinental, 330 p., 19,95$ Les meilleurs vins de 10$ à 30$m Jean-Louis Doucet, Éditions Michel Quintin, 200 p., 16,95$ Mon guide personnel de dégustation de vins, Jean-Louis Doucet, Éditions Michel Quintin, 240 p., 16,95$ Le grand guide des vins de France 2009, Bettane et Desseauve, Minerva, 1248 p., 44,95$ L’atlas mondial du vin (6e éd.), Hugh Johnson et Jancis Robinson, Flammarion, 400 p., 89,95$ Guide des vins du monde entier 2009, Hugh Johnson, Flammarion, 368 p., 34,95$ Vins mousseux et champagnes, Guénaël Revel, Modus Vivendi, 256 p., 29,95$

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Articles
  3. Livre pratique
  4. Sommellerie: savoir plus, boire mieux