Articles

Livre pratique

Les libraires - Numéro 94
Qui sont ces spécialistes du bonheur?

Qui sont ces spécialistes du bonheur?

Par Alexandra Mignault, Les libraires & Josée-Anne Paradis, Les libraires, publié le 04/04/2016

Nom : Guy Corneau
Professions : Psychanalyste, thérapeute, conférencier, auteur et dramaturge
Né le : 13 janvier 1951, à Chicoutimi
Ses parutions : Père manquant, fils manqué, L’amour en guerre, La guérison du cœur, Victime des autres, bourreau de soi-même, Le meilleur de soi et Revivre!

Parcours : Vulgarisateur hors pair, Guy Corneau a su se tailler une place importante au Québec comme sur la scène internationale grâce à son approche des relations humaines, simple mais profonde. Celui qui fut sur plusieurs tribunes (Parler pour parler entre 1993 et 1996; chroniqueur pour plusieurs émissions de Radio-Québec et TVA; animateur de Guy Corneau en toute confidence et Guy Corneau en atelier pour Canal Vie; chroniqueur pour Le journal de Montréal, Psychologies, Style de vie, etc.) propose des outils pour apprendre à nous connaître dans ce qu’il y a de plus vrai en nous.

Père manquant, fils manqué est un best-seller mondial, traduit en plusieurs langues. Il y aborde la condition de l’homme contemporain, qui doit traiter avec l’absence (pas nécessairement physique) ou les silences d’un père. Comment devenir un homme, tout en acceptant cette agressivité refoulée et cette peur de l’intimité ainsi qu’en cernant les rôles sociaux imposés (héros, séducteur, bon garçon, etc.)? Son plus récent ouvrage, Revivre! (2010) offre quant à lui une approche psychologique et spirituelle de la vie, bâtie sur sa propre expérience face à un cancer. 

Mais Guy Corneau ne fait pas qu’écrire et donner des conférences. Il sait également chausser les souliers de marche puisque durant quelques années, il organisait des périples de groupe dans le désert du Sahara, pour connecter avec l’essentiel. En 1997, Hubert Reeves l’a accompagné et, ensemble, ils ont décortiqué autant le cœur de l’univers que l’univers du cœur.

Son amour pour le théâtre l’a mené à créer L’amour dans tous ses états, une pièce jouée à Paris en février 2015, qui met de l’avant un couple, de ses débuts à une crise amoureuse. Guy Corneau « anime » la pièce, en ce sens qu’il y fait des apparitions et commente les dialogues, pour le plus grand plaisir de ceux qui chercheraient à améliorer leur relation de couple. Oui, Corneau sait rendre divertissant les apprentissages de la vie!

 

Nom : Leo Bormans 
Professions : Journaliste, auteur, conférencier
Principales parutions : Le grand livre du bonheur pour les enfants, Hope, Love, Optimiste et Happiness

Parcours : Reconnu comme l’ambassadeur mondial du bonheur et de la qualité de vie, le Belge Leo Bormans, qui a étudié en langues et en philosophie, parcourt le monde pour donner des conférences sur le thème de l’optimisme. Être optimiste, c’est d’ailleurs la clé du bonheur selon lui. Parce que l’optimiste vit d’espoir, ce qui s’avère « une grande force », « une source de résilience, de succès et de bonheur », révélait-il en 2015 à l’émission Médium large d’ICI Radio-Canada. Dans ses livres, tous très populaires, il interroge des chercheurs de différents pays qui ont mené des études sur l’espoir (Hope), sur l’amour (Love) et sur le bonheur (Happiness). Son plus récent ouvrage, Le grand livre du bonheur pour les enfants, transmet cet enseignement positif aux enfants grâce à dix fables illustrées et à des exercices pour poursuivre la discussion avec eux et les amener à avoir une vie épanouie.

 

Nom : Boris Cyrulnik
Professions : Neurologue, psychiatre, psychanalyste, éthologue, enseignant et auteur
Né le : 26 juillet 1937, à Bordeaux
Principales parutions : Un merveilleux malheur, Les vilains petits canards, Parler d’amour au bord du gouffre, Les nourritures affectives, Je me souviens…, Mourir de dire et Sauve-toi, la vie t’appelle

Parcours : La force de Boris Cyrulnik est que, s’il s’est fait connaître pour avoir vulgarisé le concept de résilience et pour avoir écrit plusieurs ouvrages sur le sujet, il s’est d’abord lui-même transformé en objet d’études en devenant résilient. Né dans une famille juive en 1937, il a vécu de nombreux traumatismes liés à la guerre et a eu de nombreuses défaillances affectives, ces dernières provoquées notamment par la perte de ses parents, morts en déportation : « Une nuit, j’ai été arrêté par des hommes armés qui entouraient mon lit. Ils venaient me chercher pour me mettre à mort. Mon histoire est née cette nuit-là », écrit-il dans son ouvrage biographique Sauve-toi, la vie t’appelle, qui porte également sur la difficulté de parler à ceux qui ne veulent rien entendre. Ainsi, il s’intéresse à cette capacité de devenir un adulte accompli, alors que l’on fut un enfant meurtri.

Réputé pour avoir le sourire facile, Boris Cyrulnik est également éthologue de formation, c’est-à-dire qu’il étudie le comportement des diverses espèces animales, que ce soit, ou non, dans leur milieu naturel (Les animaux aussi ont des droits, Mémoire de singe et paroles d’homme). Et ce qu’il y découvre, il le relie bien entendu avec le comportement de l’humain, en examinant notamment les pathologies affectives à l’origine des troubles de socialisation.

Celui qui croit qu’« on peut mourir de ne pas dire » nous explique notamment comment se défaire de la honte pour mieux en parler, même avec fierté. Il touche également, dans quelques-uns de ses ouvrages, à d’autres aspects de nos vies. Par exemple, dans Les nourritures affectives, il répond aux trois questions suivantes : Pourquoi et comment tombons-nous amoureux? À quoi rêvent les fœtus? La violence est-elle nécessaire? Grand militant de la non-violence, il a vendu à ce jour plus de 1,5 million d’ouvrages, pour une trentaine de titres. La raison? Son souhait est noble : décoder la machine humaine.

 

Nom : Carl Honoré
Professions :
Journaliste, auteur et conférencier
Né le :
1er janvier 1967, en Écosse
Principales parutions :
Lenteur. Mode d’emploi, Éloge de la lenteur et Laissez les enfants tranquilles!

Parcours :
Le journaliste Carl Honoré, diplômé en histoire et en italien à l’Université d’Édimbourg, est né en Écosse, a grandi à Edmonton et vit maintenant à Londres. Ses chroniques ont paru notamment dans The Economist, The Observer, le National Post, le Time et le Houston Chronicle. Ambassadeur du mouvement slow, il remet en question le culte de la vitesse omniprésent à l’ère actuelle. Selon lui, l’obsession de la vitesse nuit à la santé, à la productivité et à la qualité de vie. Il faut apprendre à ralentir pour vivre mieux, pour vivre pleinement. Sa réflexion s’est amorcée un jour où il songeait à se procurer une collection d’histoires d’une minute pour accélérer la routine du soir avec ses enfants. Il s’est alors rendu compte qu’il vivait, comme beaucoup de gens, dans « l’obsession de récupérer la moindre parcelle de temps, une minute ici, quelques secondes là ». Et si la solution n’était pas d’aller toujours plus vite? Il a donc mené une enquête pour découvrir les vertus de la lenteur dans Éloge de la lenteur, un best-seller traduit en plus de trente langues. Étude qu’il poursuit dans Lenteur. Mode d’emploi. Il transpose également cette idée chez les parents dans Laissez les enfants tranquilles! (ouvrage auparavant intitulé Manifeste pour une enfance heureuse). Il ne propose pas une solution miracle; il s’agit simplement de trouver « un équilibre entre vitesse et lenteur », ce à quoi Carl Honoré semble être parvenu puisque, même s’il est très occupé, il se sent maintenant « rarement pressé », peut-on lire dans une entrevue accordée à Châtelaine en 2013.

 

Nom : Dominique Loreau
Professions : Auteure et conférencière
Née le : 12 octobre 1959
Ses parutions : L’art des listes, Faire le ménage chez soi, en soi, Vivre heureux dans un petit espace, L’essence de la simplicité, Mon kakebo, L’infiniment peu, 99 objets nécessaires et suffisants, L’art de la frugalité et de la volupté, Débordée, moi? plus jamais! (BD) et Aimer la pluie, aimer la vie.

Parcours : La philosophie de Dominique Loreau simplement résumée? « Moins pour plus. » Cette Française amoureuse du Japon (elle y habite depuis près de trente ans!) est devenue une référence dans l’art du minimaliste. C’est justement comme conférencière qu’elle gagne sa vie au pays du Soleil levant, en donnant des séminaires à ceux qui souhaitent simplifier leur vie.  Effectivement, celle qui fait montre d’un dépouillement sur tous les plans pige au cœur du zen de son pays d’adoption son inspiration. Selon elle, le dépouillement matériel est la première étape du dépouillement mental, celui qui nous libère et nous rapproche du bonheur. Ainsi, il faut donner une cure d’amincissement à nos tiroirs et armoires, notre carnet d’adresses, notre frigo, nos pensées, notre emploi du temps, etc. Une fois le tout fait, le bonheur et la sérénité pourront mieux s’installer au sein de nos vies, soutient-elle dans Faire le ménage chez soi, en soi, Vivre heureux dans un petit espace et dans L’essence de la simplicité. Pour éviter que le fourmillement du quotidien ne vienne empiéter sur nos bonnes intentions, Dominique Loreau propose également dans L’art des listes d’apprendre à maîtriser cette forme de langage unique qu’est la liste et qui permet d’aller en profondeur dans notre vie comme dans nos pensées, tout en clarifiant nos pensées et en affinant notre vie intérieure, un peu à la manière d’un journal intime. Si ses livres sont à mi-chemin entre le guide spirituel et l’ouvrage pratique, il n’en reste pas moins qu’ils font un bien fou à nos vies une fois qu’ils sont mis en pratique!

 

Nom : Isabelle Huot
Professions : Nutritionniste, diététiste et propriétaire de Kilo Solution
Principales parutions : Manger et bouger au féminin, Kilo Cardio (3 tomes), Le programme Kilo Solution et Nutrition gourmande

Parcours
 : Titulaire d’un doctorat en nutrition, la diététiste Isabelle Huot est très connue au Québec grâce à ses populaires ouvrages, notamment les trois tomes de Kilo Cardio, à ses participations à plusieurs émissions de télévision (Le magazine Santé, Deux filles le matin, Tout simplement Clodine, Salut Bonjour), à ses collaborations comme chroniqueuse à la radio (Les matins de Montréal, Les midis de Véro à Rythme FM), dans divers magazines (Bel âge, Moi et cie, Le lundi, etc.) et dans Le Journal de Montréal. De plus, il s’agit d’une femme d’affaires accomplie puisqu’elle possède sept cliniques de nutrition et de perte de poids et une gamme de prêts-à-manger minceur, qui se retrouvent sous le nom de Kilo Solution. Ce savoir-faire se prolonge dans les ouvrages Kilo Cardio, dans lesquels Isabelle Huot concocte des recettes simples et nutritives et présente un programme de huit semaines pour perdre du poids et se nourrir sainement. À ce programme s’ajoutent des exercices proposés par l’éducatrice physique Josée Lavigueur et des trucs du motivateur Guy Bourgeois. Cette collaboration avec Josée Lavigueur se poursuit également dans Manger et bouger au féminin, un ouvrage élaboré pour que les femmes se sentent « vibrantes d’énergie et resplendissantes au quotidien » grâce à des recettes, des astuces et des exercices correspondants à leurs besoins. Il n’y a pas à dire : l’expertise unique de cette nutritionniste réputée s’avère une référence au Québec.

 

Nom : Frédéric Lenoir
Professions :
Philosophe, sociologue, historien des religions, chercheur associé à l’EHESS, écrivain
Né le :
3 juin 1962, à Madagascar
Principales parutions :
La puissance de la joie;Du bonheur. Un voyage philosophique; L’âme du monde;Socrate, Jésus, Bouddha. Trois maîtres de vie; Petit traité de vie intérieure et Cœur de cristal.

Parcours : À l’adolescence, Frédéric Lenoir commence à s’intéresser à la philosophie, qu’il étudiera d’ailleurs plus tard, grâce à la lecture du Banquet de Platon. Les études du psychologue suisse Carl Gustav Jung, les grands mythes, les religions de l’humanité, la sagesse, le bonheur et l’art de vivre suscitent son intérêt. En plus de rencontrer douze fois le dalaï-lama, il a également effectué de nombreux voyages, notamment en Inde et dans des monastères. Directeur de collection aux éditions Fayard, producteur et animateur de l’émission Les racines du ciel sur France Culture, directeur du magazine Le monde des religions, collaborateur à L’Express, à Psychologies Magazine et à divers documentaires tels que Sectes, mensonges et idéaux : Frédéric Lenoir a un parcours foisonnant et impressionnant. Dans plusieurs essais, il aborde les questions existentielles en mêlant philosophie, sociologie et histoire. Par exemple, dans ses deux derniers ouvrages (Du bonheur. Un voyage philosophique et La puissance de la joie), il se réfère abondamment aux philosophes et aux sages pour appuyer ses propos, pour montrer qu’il faut « consentir à la vie et l’aimer comme elle est ». Il est également l’auteur de pièces de théâtre (Bonté divine), de romans (Nina en collaboration avec Simonetta Greggio), de contes (Cœur de cristal), de livres d’entretiens comme Mal de Terre avec Hubert Reeves et de bandes dessinées (L’oracle della Luna). Ses livres, traduits dans une vingtaine de langues et vendus à quatre millions d’exemplaires dans le monde, connaissent un énorme succès.

 

Nom : Thomas d’Ansembourg
Professions : Avocat, conseiller juridique, bénévole auprès des jeunes, psychothérapeute, conférencier
Né le : 17 décembre 1957, à Uccle (Belgique)
Ses parutions : Cessez d’être gentil, soyez vrai!; Être heureux ce n’est pas nécessairement confortable; Du Je au Nous; Qui fuis-je, Où cours-tu, À quoi servons-nous?

Parcours : On ne compte plus les rééditions de Cessez d’être gentil, soyez vrai! ou encore les traductions, qui dépassent les vingt-cinq langues!Cet ouvrage d’accompagnement pour toute personne qui souhaite arriver à nommer ce qui se passe en soi est sur la table de chevet de bien des Québécois et d’Européens, et avec raison. Si le propos et les conseils sonnent aussi juste, c’est que Thomas d’Ansembourg y amalgame les connaissances qu’il a acquises à travers diverses sphères de sa vie : son expérience juridique (comme avocat et conseiller juridique) ainsi que son expérience sociale (comme bénévole dans une association qui vient concrètement en aide à de jeunes délinquants). Dans les deux cas, la gestion de conflit par la non-violence, la recherche de sens ainsi que la communication s’y révèlent comme les outils clés à utiliser. Sa pensée, qui rejoint celle de Guy Corneau, l’amène à collaborer avec l’auteur de Père manquant, fils manqué sur plusieurs projets variés et d’explorer avec lui la psychanalyse jungienne en se penchant particulièrement sur l’exploration de la relation qu’on entretient avec soi-même.

L’approche d’Ansembourg exprimée dans chacun de ses ouvrages est de permettre au lecteur de nommer ce qui se passe en lui, pour mieux l’accepter et pour arriver à travailler avec ses émotions. Pour celui qui considère que la communication est d’abord un processus d’écoute, il importe également de se remettre en question pour ainsi mieux atteindre le bonheur. Et parce que le bonheur des uns a une influence sur le bonheur des autres, il soulève cette pertinente question : est-ce que notre développement personnel profond ne serait pas la clé de notre développement social durable? 

 

Nom : Isabelle Nazare-Aga
Professions : Psychothérapeute, conférencière, auteure et formatrice
Née le : 30 décembre 1963, à Paris
Principales parutions : Sortez de votre coquille, Je suis comme je suis, Les manipulateurs sont parmi nous, Les manipulateurs et l’amour, Les parents manipulateurs et Approcher les autres, est-ce si difficile?

Parcours : Isabelle Nazare-Aga, thérapeute comportementaliste et cognitiviste – thérapie qui vise à modifier des comportements problématiques –, se spécialise dans l’affirmation et l’estime de soi, la gestion des émotions, la recherche des valeurs personnelles ainsi que la reconnaissance des manipulateurs pour parvenir à s’en protéger (Les manipulateurs sont parmi nous). En plus de pratiquer en cabinet, elle anime des stages et des séminaires sur ces sujets, surtout en France, mais également à l’étranger. Elle y privilégie la participation afin de fournir des pistes d’action aux patients, ce qui permet notamment de ne pas étirer inutilement la thérapie. Elle se définit d’ailleurs par son dynamisme, son optimisme et son efficacité.

Les ouvrages d’Isabelle Nazare-Aga s’avèrent des outils précieux pour effectuer un bilan personnel. Dans Je suis comme je suis, elle propose de vivre selon ses priorités et de connaître ses valeurs personnelles, mais également ses contre-valeurs (solitude, échec, manque de contrôle, par exemple), qui évoluent et changent au cours d’une vie, afin de trouver un sens à sa vie. De plus, il est important d’être capable d’apprécier ses atouts, d’exprimer clairement ses sentiments, ses désirs, ses émotions, ses opinions, ses limites, etc., sans peur d’être jugé pour s’affirmer et être soi-même, découvre-t-on dans Sortez de votre coquille. Tout cela sera d’ailleurs à (re)construire après une relation toxique, telle qu’une rencontre avec un manipulateur. D’où l’importance de savoir les démasquer.

 

Nom : André Comte-Sponville
Professions : Philosophe, écrivain, enseignant
Né le : 12 mars 1952, à Paris
Principales parutions : Traité du désespoir et de la béatitude; Petit traité des grandes vertus; Le bonheur, désespérément; L’esprit de l’athéisme; C’est chose tendre que la vie : entretiens avec François L’Yvonnet.

Son parcours : « La philosophie ne guérit pas mais elle peut rendre heureux », affirme André Comte-Sponville. En effet, ce philosophe humaniste athée dont les principaux écrits s’attardent au sens de la vie, à comment être heureux, à la liberté et aux vertus, épouse la thèse que la philosophie, si elle est d’abord intellectuelle, peut se muter en art de vivre passant par la sagesse. Ainsi, le bonheur sera plus véridique s’il est lucide, soutient-il. Ses maîtres à penser sont principalement ceux issus de la Grèce, dont Épicure en tête de liste. Suivront dans le sillage de ses pensées les stoïciens, Spinoza et Montaigne. L’enfance malheureuse qu’il a connue, avec une mère suicidaire, lui a laissé un goût d’amertume en bouche. Mais selon ce philosophe réputé, le bonheur, ce n’est pas trouver la vie belle, c’est l’aimer dans son entièreté. Le directeur de la Revue internationale de philosophie, Michel Meyer, considère Comte-Sponville comme « l’un des plus grands philosophes français depuis Sartre ». Si ce n’est déjà fait, ce serait le bon moment pour plonger dans son œuvre : elle est vulgarisée, pédagogique et éclairante.

 

Nom : Serge Marquis
Profession : Médecin spécialiste en santé communautaire, consultant en entreprise, conférencier
Né le : 29 août 1953, à Québec
Ses parutions : Bienvenue parmi les humains (avec Eugène Houde), Pensouillard le hamster et Egoman

Parcours : Serge Marquis s’intéresse depuis plus de vingt-cinq ans à la santé en milieu de travail (stress, équilibre travail-maison, épuisement professionnel). Ainsi, la détresse psychologique au boulot, il connaît. En 2001, il publie Pensouillard le hamster, un guide pour prendre conscience de ces pensées qui proviennent non pas de nous-mêmes, mais de notre ego. Avec un style « à la bonne franquette », sans prétention, cet ouvrage propose de délaisser notre attention de ce hamster – qui court sans cesse dans notre cerveau – pour nous fixer sur le moment présent, notre respiration, le concret, nos actions. Dans la même veine, Marquis a récemment publié un roman initiatique : Egoman. Il s’agit de l’histoire d’une femme, médecin, dont le fil ultra lucide la pousse à quitter cette compétitivité avec l’ego, et plus encore. 

 

Nom : Matthieu Ricard  
Professions : Moine bouddhiste, photographe, traducteur de textes bouddhistes et auteur
Né le : 15 février 1946, à Aix-les-Bains
Principales parutions : Plaidoyer pour les animaux; Plaidoyer pour le bonheur; Plaidoyer pour l’altruisme; L’art de la méditation; Le moine et le philosophe et La citadelle des neiges

Parcours : Fils du philosophe français Jean-François Revel et de l’artiste peintre Yahne Le Toumelin, Matthieu Ricard amalgame deux disciplines qu'on voit rarement allant de pair : la science et le bouddhisme. Celui qui détient un doctorat en génétique cellulaire vit dans un monastère au Népal où il consacre sa vie à la pratique du bouddhisme auprès des plus grands maîtres spirituels tibétains. De plus, depuis 1989, il agit à titre d’interprète français pour le dalaï-lama. Dans sa dernière parution, il s’entretient avec le psychiatre Christophe André et le philosophe Alexandre Jollien à propos des questions existentielles (Trois amis en quête de sagesse). Matthieu Ricard s’adonne également à la photographie des paysages et des gens. En accord avec ses croyances, cet homme engagé verse l’intégralité de ses droits d’auteur à l’association humanitaire qu’il a créée, soit Karuna-Shechen.

Nom : Jean-François Vézina
Professions : Psychologue, conférencier, auteur, musicien
Né le : 8 décembre 1969
Ses parutions : Les hasards nécessaires, Tout se joue avant 100 ans!, L’aventure amoureuse, Dansez avec le chaos et Se réaliser dans un monde d’images

Parcours : En plus d’exercer la psychothérapie à Québec, de composer de la musique électronique et de s’intéresser à la synchronicité, concept proposé par le psychiatre suisse Carl Gustav Jung, Jean-François Vézina a développé une démarche qu’il qualifie de « psycho-philo-poétique », qui conjugue « la rigueur de la psychologie, le jeu du questionnement philosophique et la liberté du langage métaphorique ». Cette approche pour le moins atypique prône la créativité et la disponibilité afin de rester ouvert, de laisser la place au hasard et à l’inattendu dans nos vies, qui ont tendance à être trop organisées selon lui. « Notre poésie, bien au-delà des mots que nous utilisons pour converser, c’est notre façon toute personnelle et unique de rencontrer et de bouger avec la vie telle qu’elle est », peut-on lire dans son ouvrage Danser avec le chaos. On attend peut-être trop du bonheur, pense-t-il. « Quelque chose me dit que vivre, ce n’est pas qu’attendre ou rechercher le confort et le bonheur à tout prix. C’est aussi faire face aux vents contraires, se frotter et se heurter à tout ce qu’on rencontre. » Sa vision originale et rafraîchissante, à l’opposé de la pensée populaire « demandez et vous recevrez », pousse à embrasser la vie, entièrement. Dans ses conférences et dans ses livres, qui ont d’ailleurs été traduits en plusieurs langues, il explore donc l’être « de manière à la fois poétique, spirituelle et ludique », d’où l’importance du jeu dont il parle dans Tout se joue avant 100 ans! : « La beauté, justement parce qu’elle est inutile, peut nous sauver d’un monde qui risque de perdre définitivement sa poésie et son sens du jeu en rendant tout automatique, mécanique, virtuel, utile ou rentable. »

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Articles
  3. Livre pratique
  4. Qui sont ces spécialistes du bonheur?