Articles

Livre pratique

exclusif au web
10 bons choix pour les amants de marche et de randonnée

10 bons choix pour les amants de marche et de randonnée

Par Sabica Senez, publié le 05/11/2015

La marche, la randonnée, l’aventure, voilà pour plusieurs d’entre vous des synonymes de liberté. Et puisqu’il y a des livres pour tout et sur tout (et c’est tant mieux!), de très beaux et captivants ouvrages paraissent chaque année sur ces sujets.

Voici une petite sélection de dix livres paru depuis un an : que de bons choix! Ce Noël, vous pourriez faire le bonheur de votre vieil oncle (il a marché tout Saint-Jacques-de-Compostelle en 1990, et en parle encore), de votre nièce (elle a parcouru à pied les plus beaux sentiers du Québec), de votre frère (il a fréquenté les falaises les plus abruptes et en redemande), de la gardienne de votre petit dernier (à ce rythme, elle aura fait le tour du monde à 30 ans)…

Planète terre, Lonely Planet – 64,95 $
En ouvrant ce lourd objet, on se demande vraiment ce qu’on a à rester chez soi. Eh oui, voilà un livre qui donne envie de bouger, de partir, d’être dans la photo. Deux cents images tellement vivantes qu’elles dansent sous nos yeux. Un point d’eau en Namibie, où s’abreuvent les bêtes des contes de notre enfance, le Fly Geiser au Nevada (on dirait un dessert qui explose au four), la calotte glaciaire d’Austfonna, épaisse d’un demi-kilomètre, un pin Bristlecone, avec son espérance de vie supérieure à tout autre organisme vivant (5000 petites années), etc. Et avec comme prémisse de l’éditeur de partager le légitime émerveillement que suscite la vue de lieux extraordinaires et magnifiques, ce livre ne peut qu’être un cadeau à vous faire, en attendant de danser vous aussi.

Guide d’initiation. Oiseaux du Québec, Suzanne Brûlotte, Broquet – 24,95 $
L’auteure et photographe de grande expérience propose aux ornithologues débutants de différencier les oiseaux par leurs couleurs. C’est donc en 11 couleurs que plus de 180 espèces y sont classées. Il vous suffira d’observer la couleur générale ou celle d’un trait spécifique pour repérer la bête. Comme dans tout bon guide d’ornithologie, chaque fiche contient de l’information sur la morphologie, le chant, l’habitat, une photo de l’oiseau en vol et posé, etc. C’est en début d’ouvrage qu’on entend la voix toute personnelle de l’auteure et que l’on devine le grand amour qu’elle porte à ces merveilles du monde vivant. Pour preuve, ses nombreux et judicieux conseils. Car Suzanne Brûlotte ne détient pas un savoir, elle le partage.

 

Le Best of 2014 de Lonely Planet. Les meilleures tendances, les meilleures destinations, Lonely Planet – 24,95 $ (19,99 $ epub)
Les beautés du monde ne transcendent-elles pas les modes? Alors, que vous mettiez la main sur le Best of tout chaud sorti ou celui de l’année qui s’achève, votre plaisir restera intact. Les bons guides de voyage ont ce pouvoir suggestif des livres de recettes de grands chefs : ils ouvrent l’appétit et déploient l’horizon comme un tapis rouge, un soir de gala. Ce qui change, c’est cette heureuse tendance des destinations écoresponsables, idée de ralentir un peu les dommages. Cette édition du classique de Lonely Planet offre donc, entre autres, ses « top » : top 10 des pays, top 10 des régions, top 10 des villes, etc., sans oublier les « top » destinations familiales, petits budgets, road trips vintage et… itinéraire félin. Tout cela approuvé par un « panel d’accros au sac à dos ». À lire au dessert!

La gastronomie en plein air (2e édition), Odile Dumais, Québec Amérique – papier : 29,95 $ (PDF : 19,99 $)
Randonneurs de fin de semaine et grands sportifs, ce livre est pour vous! Quinze ans après sa première édition, voici la seconde, soigneusement revue et bonifiée. Loin, bien loin du livre de recettes pour campeurs, cet ouvrage bourré d’histoire, d’informations scientifiques et de parfums de bouffe et d’aventure est un incontournable. Au-delà du goût et du plaisir de manger, il y a les besoins. Et mal évaluer nos besoins énergétiques et nutritionnels équivaut à peu près à gâcher l’activité pour laquelle on se sera préparé, parfois durant des mois. Odile Dumais, qui a « veillé à la saine et délicieuse alimentation de plusieurs expéditions » au cours des dernières décennies propose ici, entre autres, quelque soixante-dix recettes tout à fait adaptées.

Elles ont conquis le monde. Les Grandes Aventurières. 1850-1950, Alexandra Lapierre et Christel Mouchard, Arthaud – 10,95 $
(La première édition a paru en beau livre en 2007, et elle est disponible à 84,95$)
L’auteure l’explique bien : ces femmes, grandes aventurières à une époque pas si lointaine où aller à la découverte du monde était encore une affaire d’hommes, avaient en commun d’oser. Et plus que cela, ne laisser rien ni personne les détourner de cet indomptable appel de l’aventure. C’est ce qu’on appelle inventer sa vie, et c’est en soi fascinant. Voilà une trentaine de courts portraits de femmes libres, merveilleuses, érudites, artistes et scientifiques, qui ont bousculé les conventions. À mettre entre les mains de toutes les jeunes filles qui douteraient encore que tout est possible.

 

Le Meilleur du Québec selon Ulysse : 400 expériences inoubliables, collectif, Ulysse – 29,95 $ (numérique : 21,99 $)
Ce livre, qui regroupe 400 endroits où poser le pied, est une expérience singulière. Les chapitres s’y déclinent tels des vœux murmurés aux étoiles filantes : « S’émerveiller devant le spectacle surréel d’une aurore boréale », « Gravir les sommets d’un chapelet de collines », etc. L’éditeur a demandé leurs coups de cœur à ses auteurs et collaborateurs, ce qui fait de cet ouvrage une mine d’idées pour vos randonnées citadines ou (plus) sauvages.

 

 

 

Le voyage pour les filles qui ont peur de tout, Ariane Arpin-Delorme et Marie-Julie Gagnon, Michel Lafon – 27,95 $
La peur n’est pas réservée aux filles, mais elles la connaissent bien. Comme la peur de l’ours, au propre comme au figuré. Toute petite, on nous apprend la méfiance de l’autre. Or le voyage, c’est avant tout ce mouvement vers l’autre et vers l’ailleurs. Que vous soyez une « phobique à gogo », une « exploratrice urbaine », une « fleur bleue », etc., vous avez vos craintes, vos manies, vos envies. Et les auteures? Les deux expertes globe-trotters proposent mille astuces, bons plans, destinations coups de cœur, témoignages d’autres grandes voyageuses, conseils santé et sécurité, et plus encore, tout ceci d’un point de vue féminin. Très motivant!

 

 

Les plus beaux treks du monde. Voyages à pied d’exception, Jean-Marc Porte, Glénat 64,95 $
L’auteur, personnage incontournable du trek depuis trois décennies, et qui a marché dans une quarantaine de pays, nous offre ce beau (grand) livre aux images hallucinantes. Le journaliste et photographe nous emmène dans des contrées éloignées « qui donneront des ailes aux amateurs de trekking ». Un regard passionné sur le monde.

 

 

Le Vieux-Québec. Guide du promeneur, Jean-Marie Lebel, avec la collaboration de Geneviève Désy. Photographies de Marc Pelletier, Septentrion – 24,95 $ (numérique : 18,99 $)
Le Vieux-Québec, ce n’est pas Québec. C’est un petit joyau dans son écrin de fortifications, légèrement décalé du réel, voire un peu trop lisse, qu’on réserve aux touristes et aux banlieusards de passage le dimanche. Oui, mais non, car cet arrondissement historique vieux de quatre siècles est un incontournable et l’un des rares endroits où l’on peut encore fouler ces lieux qui ont contribué à bâtir notre identité. Les auteurs ont « parcouru chacune des rues », se sont arrêtés devant chaque maison et chaque monument. Ils ont fait un travail remarquable pour nous offrir cette nouvelle édition. On y trouve vingt-sept quartiers ou secteurs, avec l’historique de leurs rues, ruelles, côtes, escaliers, monuments, etc. À mettre dans son sac (et l’y laisser!).

 

Nunavut, Mario Faubert, Sylvain Harvey – 39,95 $ (numérique : 19,99 $) Récit trilingue : français, anglais, inuktitut.
Quatre ans après Nunavik, Québec inconnu (éd. Du Passage), Mario Faubert, pilote et photographe, nous transporte au Nunavut, territoire beau et vaste s’il en est un, avec une superficie qui dépasse les 2 millions de kilomètres carrés pour moins de 40 000 habitants. Il émane de cette centaine de vues du ciel le respect et l’amour que porte l’aventurier pour ce paysage, ses traits fins, ses ombres, ses cicatrices, ses ondulations, ses mosaïques polychromes. Bien sûr, le Nunavut connaît ses défis écologiques, géopolitiques, socio-économiques et humains : comme ailleurs, la beauté côtoie le mal de vivre. Mais c’est un beau voyage, que celui de l’auteur. Un récit tout en douceur et loin du bruit. À lire sous les couvertures.

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Articles
  3. Livre pratique
  4. 10 bons choix pour les amants de marche et de randonnée