Articles

Littératures de l'imaginaire

exclusif au web
René Barjavel: Entre merveilleux et fantastique

René Barjavel: Entre merveilleux et fantastique

Par Geneviève Roux, de Verdun, publié le 15/11/2010
Barjavel, de son prénom René, est né en France en 1911. Alors que plusieurs le considèrent comme le premier auteur de science-fiction en français, son œuvre est aujourd’hui laissée de côté. Malgré quelques lectures obligatoires dans les écoles, on en oublie quand même trop facilement ses textes fabuleux, originaux, controversés parfois, magnifiques toujours. Voilà aujourd’hui l’occasion de vous faire découvrir, ou redécouvrir, cet homme décédé il y a déjà plus de vingt ans.
Cet auteur à la plume magnifique s’est d’abord fait connaître pour ses romans de science-fiction. Citons La nuit des temps, qui est le seul titre disponible dans la plupart des librairies, sans doute parce qu’il s’agit du roman — son neuvième paru — qui l’a rendu populaire. Ici, le présent rencontre un passé à la technologie évoluée, mais aux humains tout aussi égoïstes qu’aujourd’hui, à travers une femme que les scientifiques découvrent congelée et réussissent à réanimer. Auparavant, Barjavel avait publié de nombreux titres tout aussi fabuleux, mais qui ont eu un peu plus de mal à se faire remarquer, faute de public puisque le genre n’existait pas encore réellement. Notons entre autres Ravage et Le voyageur imprudent, considérés à l’époque comme des «romans scientifiques». C’est en 1973 qu’il écrira finalement Le grand secret, mon coup de cœur ultime parmi tous ses textes. Ne comptez cependant pas sur moi pour vous dévoiler le secret en question! Je vous dirai seulement que la première partie du livre nous transporte dans un roman policier politico-scientifique alors que la seconde, lorsque nous connaissons le secret bien sûr, traite plutôt de l’avenir de l’homme, individuellement et collectivement, à travers les sentiments d’une femme envers ce fameux secret. Avec, de surcroît, une fin absolument choquante comme Barjavel sait les créer, et qui ne peut laisser personne indifférent.

Bien sûr, Barjavel n’écrit pas que des romans de science-fiction! Dans sa bibliographie de quatorze romans et d’une vingtaine d’autres textes se trouvent entre autres des essais (La faim du tigre), des nouvelles (Le prince blessé), un roman autobiographique (La charrette bleue). Et mon deuxième coup de cœur: L’Enchanteur. Fanatique de romans de chevalerie tels que Perceval ou le conte du Graal ou Le roman de la rose, j’ai eu de prime abord un peu peur de L’Enchanteur. Parce que voilà que mon auteur préféré reprend des récits de la Table ronde et y intègre TOUS les personnages. Quelle magnifique recette pour une catastrophe, ne trouvez-vous pas? Mais évidemment, Barjavel ne m’a pas déçue. Nous côtoyons donc Morgane, Viviane, Arthur, Merlin, Lancelot, Guenièvre, Perceval, Gauvain… qui font certes partie du même univers, mais n’avaient jamais été réunis d’une manière aussi… enchanteresse! Il explore le même type de sujet dans Les dames à la licorne, qui raconte le XIXe siècle et l’histoire de cinq filles, descendantes d’un homme et d’une licorne.

C’est ce qui est merveilleux avec Barjavel. Aucun de ses romans ne ressemble au précédent, ils nous surprennent tous à leur manière au-delà du temps et de l’espace. Un peu ironique, souvent philosophe, il cherche toujours à nous dire que la race humaine n’est pas parfaite, avec ses personnages ordinaires, sensibles, angoissés par l’avenir, amoureux, audacieux, à qui il arrive des choses. extraordinaires. Tout y passe: les bombes, les voyages dans le temps ou dans l’espace, les découvertes scientifiques, les guerres nucléaires, mais aussi l’amour, l’espoir, le courage… Et même s’il est souvent tragique, car la vie humaine l’est, Barjavel est un grand comique. Cachés derrière une tournure de phrase en apparence inoffensive, ses sous-entendus vous feront souvent sourire et même rire. Toujours avec cette écriture magnifique, jamais trop technique, souvent poétique. Il réussit ainsi à atteindre son propre but en tant qu’auteur: ouvrir des voies nouvelles à des horizons sans limites.

L’un après l’autre, dans l’ordre ou le désordre, à raison d’un par mois ou d’un par année, peu importe comment: lisez Barjavel! Il y en a pour tous les goûts, dans tous les genres littéraires, si bien que cet auteur saura vous plaire au moins une fois!
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Articles
  3. Littératures de l'imaginaire
  4. René Barjavel: Entre merveilleux et fantastique