Articles

Littératures de l'imaginaire

exclusif au web
Nouveaux espaces

Nouveaux espaces

Par Claire Taillon et Marco Duchesne, Pantoute, publié le 27/11/2003
Les Éditions Bragelonne réunissent les meilleurs auteurs anglais, français et américains du genre. On retrouve à leur catalogue des noms aussi prestigieux que Terry Goodkind (« Le cycle de l’épée de vérité »), Raymond E. Fiest (avec la suite très attendue des « Chroniques de Krondor »), Terry Brooks (« Le cycle de Shannara »), Stan Nicholls (« Le cycle des Orcs »). Dans la même série, sont désormais disponibles les œuvres d’Anne McCaffrey (eh oui, l’auteure du merveilleux « Cycle des Dragons de Pern ») : elle nous offre cette fois Sassinak, un space opera écrit en collaboration avec Elisabeth Moon, et qualifié d’« explosif » par son éditeur). Par ailleurs, on lira avec délices NéoAddix, le thriller du futur de Jon Courteney Grimwood, Avance rapide, de Michael Marshall Smith, ainsi que les ouvrages des jeunes et talentueux Français Mathieu Gaborit (Le Fiel) et Fabrice Colin (Vengeance). Mentionnons enfin que cette liste se compose d’une quinzaine d’autres romanciers ! Pour vous, Marco et moi avons dévoré les œuvres de trois de ces auteurs, histoire de vous mettre l’eau à la bouche…
David Gemmel

David Gemmel écrit des livres de « gars ». En effet, Légende ne fait pas dans la dentelle. On y retrouve de l’action, des batailles sanglantes, des actes de bravoure inimaginables et une intrigue menée tambour battant. Druss, « le capitaine à la hache », est une légende dans l’empire Drenaï. On le sort de sa retraite solitaire, car l’empire est gravement menacé. L’envahisseur Nadir est aux portes de Dros Delnoch, la forteresse réputée imprenable et censée arrêter les armées les plus puissantes. Mais l’armée nadir est colossale, jusqu’alors invincible, et le moral des Drenaï est au plus bas. Malgré son charisme, son courage et sa volonté inébranlable, Druss devra compter sur l’aide des « prêtres soldats » et sur le Comte de bronze s’il veut réussir à repousser l’ennemi. Certes, David Gemmel ne passera pas à l’histoire pour la finesse de la psychologie de ses personnages ; il se contente de jouer avec les archétypes des sentiments humains, mais possède un sens inné de l’action. Bref, même si c’est un livre plutôt viril, j’ai tout de même, comme lectrice, adoré ! Et j’ai hâte de lire le reste du « Cycle de Drenaï ».

Loïs McMaster Bujold

Loïs McMaster Bujold a créé la célèbre saga « Miles Vorkosigan », qui s’inscrit dans la plus pure tradition des space opera. Cette série-culte compte 12 tomes, dont le plus récent, Immunité diplomatique, vient de paraître en traduction française. Dans Le Fléau de Chalion, paru il y a peu chez Bragelonne, McMaster Bujold délaisse cependant le space opera pour la fantasy. Elle troque ainsi la technologie pour la magie des dieux. Son héros, le courtisan Cazaril demande refuge auprès de la Provincaria douairière, où il a déjà servi comme page. C’est un homme brisé physiquement et moralement, qui n’aspire qu’à la paix dans le plus simple anonymat d’un poste subalterne. Mais les dieux (au nombre de cinq) en ont décidé autrement : il devient précepteur et protecteur de la jeune « royesse » Iselle. Malgré lui, Cazaril se retrouve à la cour royale de Cardegoss, l’endroit qu’il craint le plus après la mer. En effet, ses pires ennemis, qui l’ont traîtreusement envoyé aux galères ennemies, y règnent en maîtres. Pour sauver Iselle et la famille royale sur laquelle plane une sinistre malédiction, il se voit donc contraint d’utiliser une magie redoutable, qu’il sait lui être fatale. Avec le grand talent de conteuse qu’on lui connaît, Loïs McMaster Bujold nous entraîne dans une aventure pleine d’inventions et de rebondissements, comme elle sait si bien le faire. Les attachants héros de cette romancière américaine qui, dans le passé, a remporté les importants prix Hugo et Nébula, évoluent dans des atmosphères d’intrigues et de trahison. Nos émotions sont mises à dure épreuve et notre plaisir est décuplé par l’identification à ces personnages imparfaits.

Peter F. Hamilton

Enfin, Marco m’a arraché des mains le nouveau Peter F. Hamilton, Dragon déchu, sous promesse d’échange, bien entendu ! Voici ce qu’il en dit : « À la fin des années 90, cet auteur britannique avait ébranlé le genre avec son cycle intitulé « L’aube de la nuit ». Avec Dragon déchu, son premier roman publié en 1984, Hamilton confirme son talent au lectorat francophone. Décrivant un univers où, encore une fois, les terriens colonisent d’autres mondes pour échapper à leur planète vieillissante, l’auteur raconte cette fois la résistance de colons face à l’invasion des riches compagnies qui viennent piller leur monde naissant et paisible. Mais Dragon déchu est surtout l’histoire d’un homme, Lawrence Newton, qui, prédestiné à une vie de richesse et de confort, choisit d’être pilote et de parcourir les étoiles. Vingt plus tard, il n’est qu’un pauvre soldat, un raté qui survit dans un monde de piraterie cautionné par les grandes compagnies. Mais un jour, Lawrence entend parler du « dragon déchu » et son univers va basculer ; il retrouvera un sens à sa vie… Cet homme devra se battre pour que vivent ses idéaux et que se concrétise son rêve, malgré le prix à payer. Hamilton nous démontre que dans cette guerre incessante entre le bien et le mal, il n’y a ni victoire ni défaite. Quel grand conteur ! Merci Bragelonne ! À quand le prochain ? »

Pour sa part, la maison d’édition Le Bélial est surtout connue auprès des amateurs éclairés pour ses publications d’anthologies périodiques, comme Les Meilleurs Récits ou Étoiles vives — dont le dernier numéro affiche un sommaire à 100% féminin — ou encore grâce à sa célèbre revue Bifrost, la revue des mondes imaginaires, ainsi qu’à ses hors-séries thématiques. J’y ai redécouvert avec bonheur un auteur que j’appréciais, Jack Vance, à travers un recueil de nouvelles, Croisades. Une de celles-ci était inédite en français, tandis que les autres ont été publiées ici et là dans des revues, mais restaient tout de même pratiquement inconnues en français.

Pour tous ceux qui ont aimé Le Seigneur des anneaux ou bien Harry Potter, soyez rassurés : il y a d’autres lectures pour titiller votre imagination et votre soif d’univers fantaisistes. Les éditions Bragelonne et Bélial vont vous séduire !
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Articles
  3. Littératures de l'imaginaire
  4. Nouveaux espaces