Articles

Littérature québécoise

exclusif au web
10 auteurs de littérature érotique québécoise

10 auteurs de littérature érotique québécoise

Par Les libraires, publié le 11/02/2016

Depuis 50 nuances de Grey, la littérature érotique semble s’être démocratisée, semble avoir été désacralisée : on en parle à table avec les beaux-parents, on en lit dans les transports en commun, on ne la cache plus dans notre bibliothèque. Cependant, au Québec, les plumes sont également bien coquines et il nous fait plaisir de vous en proposer 10 qui, grâce à la finesse de leur écriture, prouve que de la littérature d'inspiration XXX peut également être de qualité et, de surcroît, s’inscrire dans une certaine originalité.

Les résumés sont ceux des éditeurs, sauf avis contraires

Bruno Massé : pour des récits capiteux
Roman: Valacchia

Alors qu’ils voyagent en Roumanie, un accident de voiture oblige un jeune couple à trouver refuge dans un manoir décrépit. Ils hésitent à peine avant d’entrer; ainsi débute une folle nuit pour les deux voyageurs, pénétrant sans le savoir dans l’antre de Dame Chrystabella, l’héritière de la Reine des Morts. Au fil des heures, ils feront la rencontre de créatures aussi charmantes que terrifiantes, des personnages sensuels qui leur feront vivre des expériences voluptueuses, réalisant leurs fantasmes les plus fous.

Jimmy Beaulieu : celui qui dessine la sensualité comme personne
BD: Comédie sentimentale pornographique

Pour moi, Comédie sentimentale pornographique est une bande dessinée où des gens en profitent pour faire l’amour entre deux discussions. Pour mon chum, c’est un livre qui parle des rôles qu’on joue, du désir de liberté, de l’envie de retrouver une certaine langueur et qui, finalement, aborde très peu la question du sexe. Qui a raison? Qui a tort? Et si c’était un mélange des deux? Si, sous ses airs frivoles, cette histoire était beaucoup plus profonde? Ce qui est certain, c’est que lire ce nouvel album de Jimmy Beaulieu fait sourire et même parfois rougir. Un livre à la fesse joyeuse dans lequel se cachent de belles idées sur la vie tout en donnant envie de rencontrer une jolie boulangère. [Marie-Hélène Vaugeois, libraire chez Vaugeois)


Nelly Arcan : pour sa plume qui défend toutes les femmes
Roman: Putain

«J'ai alors décidé d'écrire ce que j'avais tu si fort, dire enfin ce qui se cachait derrière l'exigence de séduire qui ne voulait pas me lâcher et qui m'a jetée dans l'excès de la prostitution, exigence d'être ce qui est attendu par l'autre, et si le besoin de plaire l'emporte toujours lorsque j'écris, c'est qu'il faut bien revêtir de mots ce qui se tient là derrière, et que quelques mots suffisent pour être lus par les autres, pour n'être pas les bons mots. Ce dont je devais venir à bout n'a fait que prendre plus de force à mesure que j'écrivais, ce qui devait se dénouer s'est resserré toujours plus jusqu'à ce que le nœud prenne toute la place, nœud duquel a émergé la matière première de mon écriture, inépuisable et aliénée, ma lutte pour survivre, une mère qui ne répondait pas lorsque je l'appelais et qui ne m'appelait pas car elle avait trop à dormir, ma mère qui dans son sommeil a laissé mon père se charger de moi.» D'où la dimension scandaleusement intime de ce livre.

Virginia Pésémapéo-Bordeleau : la première autochtone à signer un roman érotique  
Roman : L'amant du lac

Alors que l’on regarde du côté de l’hiver autochtone pour comprendre dans quel sens évoluent les choses, l’auteure Virginia Pésémapéo Bordeleau nous a surpris avec une question moins immédiate, mais essentielle : où est le corps dans le débat ? Comment dit-on l’amour ? Comment jouit-on ? Comment diton je t’aime ? Virginia Pésémapéo Bordeleau, dans L’amant du lac, nous offre une histoire d’amour torride entre Wabougouni, une Algonquine et Gabriel, un métis. Le récit, qui se déroule dans l’atmosphère envoûtante du lac Abitibi, fait découvrir quelque chose d’inédit : l’amour, le désir, la jouissance dans le quotidien autochtone. L’amant du lac est un livre digne au sens où il fait échec aux idéologies du ressentiment chez les peuples des Premières Nations. On y retrouve une histoire où l’Autochtone n’est pas que souffrances, que victime. Il est corps. Il est désir. Il est avenir. Selon l’auteure, c’est un « roman d’amour entre une Algonquine et un métis, mais aussi d’amours de toutes sortes enchevêtrées dans l’histoire des premiers peuples. Une histoire où règnent violence et colère. Et surtout une histoire de plaisir des corps dans un monde qui n’a pas encore connu les pensionnats pour Autochtones et les abus multiples des religieux sur les enfants. »

Le recueil pour découvrir nos auteurs contemporains sous un angle coquin
Recueil : Nu

De la littérature érotique. Assumée. Celle qui donne chaud dans le ventre, qui fait rougir de plaisir et d’excitation. Du sexe, des pulsions, de l’émotion. Des histoires pour adultes consentants où le plaisir des sens n’exclut pas l’élégance. Des histoires de tentations, de désirs qui nous font basculer, ce moment où l’on se dit « je sais que je ne devrais pas, mais… ». Succombez aux charmes de ces seize auteurs délurés:Charles Bolduc, Marie Hélène Poitras, Roxanne Bouchard, Guillaume Corbeil, Véronique Marcotte, Nancy B. Pilon, Isabelle Massé, Miléna Babin, Matthieu Simard, Eza Paventi, Patrick Senécal, Chloé Varin, Stéphane Dompierre, Geneviève Janelle, Sophie Bienvenu et Guillaume Vigneault

Marie Gray : la plus connue (mais pas étonnant vu son talent)
Roman: Histoire à faire rougir (t. 1)

Sensuellement explicites, délicieusement coquines, voici les sept premières Histoires à faire rougir, les célèbres nouvelles érotiques de Marie Gray, mises au goût du jour pour titiller une nouvelle génération de lecteurs de 18 à 88 ans. Une voisine accommodante, un cadeau d’anniversaire unique, un visiteur entreprenant, un cours très privé, une transformation étonnante… Ces récits sont empreints de sensualité, d’humour et de tendresse. Dans chacune de ces histoires, l’érotisme est mis en vedette pour pimenter le quotidien.

Marie-Sissi Labrèche: celle qui dit tout avec fougue
Roman: La brèche

"Je ne suis pas de son monde, un maestro de la poésie et sa ritournelle, un prof de littérature et son étudiante, un homme coincé devant un petit pétard blond, deux univers défigurés par la présence de l'autre, non, je ne suis pas de son univers et il passe son temps à me le rap-peler aussi. Oui, je viens d'un univers très différent du tien, me répond-il tout le temps comme pour me signifier que je suis une extraterrestre dans sa vie et qu'être ensemble pour vrai relève de la fiction. Quand il me dit ça, j'aurais envie de m'arracher un Å“il et de l'avaler, qu'il me laisse donc me raconter une belle histoire, la belle histoire de deux mondes qui s'effondrent ensemble. Plus nos plaies seront profondes, plus on s'infiltrera l'un dans l'autre. Émilie-Kiki a vingt-six ans et aime Tchéky K., cinquante-six ans, son professeur de littérature, marié «jusqu'aux oreilles». S'engage alors un rapport de force qui oppose jeunesse et savoir, une lutte à finir entre deux clowns tristes dont la piste prend souvent l'allure de chambres d'hôtel minables et où tous les coups sont permis."


Un recueil pour une diversité d’origines, de goût 
Recueil: Volcaniques : une anthologie du plaisi

Douze femmes, auteures du monde noir, évoquent le plaisir féminin. Comment s’écrivent aujourd’hui le corps, la sensualité, la sexualité? « Volcaniques : une anthologie du plaisir est un ensemble riche. Les nouvelles dévoilent des figures féminines et des environnements variés. Les âges de la femme y sont également divers, ce qui est heureux. Certains textes ébranleront par leur puissance poétique et / ou érotique. D’autres séduiront par le ton, le phrasé, l’humour ou par une capacité analytique qui a su ne pas prendre l’ascendant sur la narration. Bien des femmes se reconnaîtront dans ces pages, d’où qu’elles soient. Quant aux hommes, ils trouveront peut-être la clé du grand mystère que semble être, pour certains, le plaisir féminin. » Léonora Miano

Collaboratrices : Hemley Boum, Nafissatou Dia, Diouf, Marie Dô, Nathalie Etoke, Gilda Gonfier, Axelle, Jah Njiké, Fabienne Kanor, Gaël Octavia, Gisèle Pineau, Silex, Elizabeth Tchoungui, Léonora Miano.

Un recueil qui évoque d’autres temps, d’autres mœurs
Recueil: Quand Marie relevait son jupon : des histoires libertines inspirées d'un autre temps 

En 1616, 1639, 1759, 1801, 1890, 1939, qui étaient les aventuriers, les veuves, les Amérindiennes, les marins, les jeunes hommes et les jeunes femmes, les fidèles et les infidèles qui cédaient à la tentation de la chair et transgressaient les limites que leur imposait leur culture ? Quand Marie relevait son jupon, que se passait-il ? Éros surgissait et, non loin de lui, Thanatos guettait. Voici six récits libertins, inspirés par des faits réels ou pure fiction, tous alimentés par le désir, lui-même moteur de l'histoire… et de l'Histoire

Annie Ouellet : pour un récit où les liens amoureux sont réels 
Roman: Le maître Shibari

Ariane est une femme parfaitement accomplie. Ou presque. Si elle est au sommet de sa carrière, à quarante et un ans, c'est qu'elle a négligé son couple. Quand son conjoint lui sert un ultimatum, elle cherche par tous les moyens à recréer les liens qui les unissent.C'est ainsi qu'elle accepte de servir de modèle pour un maître shibari, un artiste du ligotage, expérience qui la bouleversera. Car la corde oblige le corps à parler. Ariane est-elle prête à entendre les secrets qu'il a à lui révéler ?

 

En complément: l'article Écrire le sexe, avec des entrevues avec Jean-Simon Desrochers, Geneviève Drolet, Neil Bissondath, Marie-Sissi Labrèche et Pierre-Marc Drouin

 

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Articles
  3. Littérature québécoise
  4. 10 auteurs de littérature érotique québécoise