Articles

Littérature policière

exclusif au web
Des poches sous les yeux

Des poches sous les yeux

Par Éric Forbes, Alire, publié le 17/06/2015

Voici cinq polars qui vous tiendront éveillé jusqu'au petit matin.

Je suis Pilgrim
Terry Hayes (trad. Sophie Bastide-Foltz), Le Livre de Poche 

Histoire d’une traque se déroulant sur plusieurs continents, Je suis Pilgrim est un amalgame de plusieurs genres : thriller, espionnage, roman noir, essai géopolitique. Un mélange détonnant qui s’avère souvent catastrophique. Sauf qu’ici, Hayes jongle avec ces éléments avec une telle virtuosité qu’on oublie rapidement la longueur du bouquin. Mieux, une fois le livre refermé, on en redemande!

Police
Jo Nesbø (trad. Alain Gnaedig), Folio 

Suite directe de Fantôme, précédent livre de Nesbø où apparaît Harry Hole, Police est le dixième volet des aventures du célèbre policier norvégien. L’intrigue est simple, en apparence : un tueur trucide des flics, les attirant sur les lieux de crimes non élucidés. Comme il serait sacrilège d’en dévoiler davantage, contentons-nous de dire que ce Nesbø est sans doute un des meilleurs de la série.

Une disparition inquiétante
Dror Mishani (trad. Laurence Sendrowicz), Points
   

Dans une banlieue de Tel-Aviv, Ofer Sharabi, 16 ans, ne revient pas de l’école. Avraham Avraham, flic peu orthodoxe, mène l’enquête, mais, croyant que la mère fabule, doute de la disparition de l’adolescent. Les auteurs israéliens ne sont guère nombreux sur la planète polar. Aussi, lorsque l’un d’eux s’élève parmi les meilleurs, toutes nationalités confondues, il est important de le mentionner.

Raylan 
Elmore Leonard (trad. Pierre Bondil), Rivages 

Raylan est constitué de trois longues nouvelles mettant en vedette le U.S. Marshal Raylan Givens confronté, dans son Kentucky natal, à un ramassis de hors-la-loi — amis d’enfance de notre héros —, tous plus abrutis les uns que les autres. Action, humour et dialogues truculents sont au rendez-vous dans cet ultime ouvrage du regretté Elmore Leonard, un des grands maîtres du roman policier moderne.

Dans la rue j’entends les sirènes
Adrian McKinty (trad. Éric Moreau), Le Livre de Poche 

Irlande du Nord, début des années 80, Sean Duffy, flic catholique œuvrant pour le RUC, une institution policière royaliste, enquête sur la découverte d’un torse humain abandonné dans une valise. Rare polar se situant en plein cœur du conflit nord-irlandais, ce deuxième opus d’une trilogie, consacrée à Sean Duffy, nous fait revivre cette période trouble comme si nous y étions. Du grand art!

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Articles
  3. Littérature policière
  4. Des poches sous les yeux