Articles

Littérature policière

Les libraires - Numéro 106
Des histoires impossibles à lâcher

Des histoires impossibles à lâcher

Par Alexandra Mignault, Les libraires, publié le 09/04/2018

Voici huit titres à dévorer, des lectures impossibles à lâcher. 

1) 7/13
Jacques Saussey, Du Toucan, 462 p., 21,95$
De retour dans ce nouveau polar de l’auteur français, le capitaine Daniel Magne n’a absolument aucune piste pour son enquête sur la mort de la femme d’un riche entrepreneur jusqu’à ce qu’il établisse un lien avec un second crime, une autre femme assassinée. En fouillant leur passé, il découvrira une insolite affaire, remontant en 1944 : la disparition inexpliquée d’un avion de la Royal Air Force. Qu’est-ce qui relie ces événements?

 

2) Poudreries
Éloïse Simoncelli-Bourque, Fides, 272 p., 27,95$
Dans Poudreries, son deuxième roman, l’auteure met à nouveau en scène les personnages principaux de Crachin. Se relevant d’une dépression, la journaliste Élisa s’attarde au monde de l’industrie pharmaceutique alors que son couple traverse une mauvaise période. Tout cela pendant qu’un neuropsychiatre est assassiné et que la fille de l’inspecteur Scolvic fait une fugue. Pourquoi Élisa se retrouve-t-elle mêlée à cette histoire de meurtre? Un prenant casse-tête à démêler!

 

3) La ville allumette : Une enquête de Judith Allison
Maureen Martineau, VLB éditeur, 392 p., 29,95$
Ce polar bien ficelé traite notamment de développement urbain, de patrimoine et de dépossession. En Outaouais, la sergente-détective Judith Allison, de retour pour un quatrième volet, se retrouve au cœur d’une enquête impliquant un terroriste écologiste, ce qui la mènera jusqu’au Nunavik. L’activiste Jacob Lebleu s’apprête à commettre des attentats contre un promoteur immobilier, à qui il en veut en raison notamment du tort qu’il a jadis causé en expropriant des résidents de sa région natale.

 

4) Ceux qui te mentent
Nuala Ellwood (trad. Claire Desserrey), Michel Lafon, 366 p., 29,95$
Prochainement adapté au cinéma, ce premier roman a fait un malheur en Angleterre, classant même l’auteure parmi les meilleurs écrivains selon The Observer en 2017. Une reporter de guerre souffrant de stress post-traumatique retourne à la maison de son enfance pour les funérailles de sa mère, ce qui la plonge aussi dans le souvenir de la mort de son jeune frère. Afin de reprendre pied, elle prend des médicaments. Toutes les nuits, elle entend chez les voisins les cris d’un garçon, mais personne ne veut la croire puisqu’aucun enfant n’habite cette maison…

 

5) Colibri
Michael Draper, Leméac, 240 p., 24,95$
Lara, une ex-agente secrète, qui agit sous le nom de code Colibri et découverte dans le polar Le 489, devient, sans le vouloir, tueuse à gages pour les hautes autorités policières de Bangkok. Elle pourchasse sa cible, la tête dirigeante d’une grande organisation criminelle, accompagnée d’un tireur d’élite. Mais au cours de cette opération dangereuse, elle doute de l’origine et des motifs de ce mandat.

 

6) Fantazmë
Niko Tackian, Calmann-Lévy, 264 p., 29,95$
À Paris, le commandant Tomar Khan enquête sur la découverte dans une cave d’un homme assassiné. L’ADN identifié sur les lieux du crime correspond à celui retrouvé sur le corps d’un dealer albanais, battu à mort et laissé dans une cave lui aussi. Et qu’en est-il du tueur insaisissable, dont tout le monde parle et qui semble faire de plus en plus de ravage? Créateur de la série Alex Hugo avec Franck Thilliez, l’auteur français signe encore une fois un roman sombre et troublant au rythme effréné. 

 

7) La disparue de la cabine no 10
Ruth Ware (trad. Héloïse Esquié), Fleuve, 432 p., 32,95$
L’auteure de Promenez-vous dans les bois… pendant que vous êtes encore en vie revient avec un thriller psychologique déroutant. Une journaliste est invitée à bord d’une croisière. Mais ce qui devait être une agréable escapade prend une autre tournure pendant la première nuit : elle voit une femme être jetée à l’eau. Selon la sécurité, personne n’a disparu du yacht, mais elle est certaine que ce crime n’était pas le fruit de son imagination.

 

8) Toute la vérité
Karen Cleveland (trad. Johan-Frédérik Hel Guedj), Robert Laffont, 368 p., 29,95$
Que choisir entre la loyauté envers sa famille et ses responsabilités envers son pays? C’est le choix auquel sera confronté Vivian, une analyste du contre-renseignement à la CIA, qui doit repérer les agents dormants infiltrés aux États-Unis. Une de ses découvertes incrimine son mari. Elle doit le dénoncer pour ne pas être coupable de complicité, mais ce serait trahir celui qu’elle aime, celui qu’elle pensait connaître, celui qui forcément lui ment depuis toujours. Tout un dilemme qu’offre ce surprenant roman d’espionnage, écrit par une ancienne analyste de la CIA. 

 
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Articles
  3. Littérature policière
  4. Des histoires impossibles à lâcher