Articles

Littérature jeunesse

exclusif au web
Une littérature uniquement réservée à l’adolescence ?

Une littérature uniquement réservée à l’adolescence ?

Par Brigitte Monet, publié le 01/03/2003
Coincée dans une zone grise entre les littératures jeunesse et adulte, la littérature pour les adolescents se fait discrète. En effet, le jeunesse et l’ado se côtoient encore sur les mêmes rayons, dans les librairies comme dans les bibliothèques municipales. Toujours à cheval entre le jeunesse et l’adulte, certains lui réservent une place particulière, un endroit pas toujours bien défini, selon les espaces disponibles : une frontière mouvante entre deux âges. Plus tout à fait un jeune mais pas encore un adulte, l’adolescent ira fureter d’un rayonnage à l’autre et fera des découvertes lumineuses ici et là. C’est peut-être ce va-et-vient qui rend si difficile la définition d’une littérature caractéristique de l’adolescence.
Pourtant, la littérature ado est en pleine effervescence et ne cesse de nous étonner ces dernières années. Si les critères qui la définissent sont assez subjectifs et laissent place à beaucoup de latitude, l’alternative qu’elle propose est pourtant bien réelle. Mis à part les romans-miroir qui sont facilement identifiables, les autres genres s’accommodent aisément d’un lectorat plus varié donc moins spécifique.

En effet, la famille, l’école, l’amitié et l’amour sont des thèmes récurrents et révélateurs du lectorat adolescent, plus présent que jamais, mais l’aventure prend le devant du pavé où le roman fantastique s’impose en maître de céans. Si plusieurs jeunes s’en délectent, de plus en plus d’adultes s’y aventurent et se laissent prendre au piège de ces textes variés, de qualité et enlevants. À tel point que plusieurs d’écrivains associés au corpus adulte tentent l’expérience, souvent heureuse, de l’écriture pour les adolescents.

Plus consistante et moins censurée que la littérature pour les plus jeunes, elle offre les avantages des deux types d’écrits, le « meilleur des deux mondes ». Un contenu plus structuré, une trame du récit plus complexe et des personnages plus denses en sont certainement des éléments déterminants. La densité du récit et de son propos sont donc prépondérants dans l’identification du groupe d’âge auquel est destiné tel ou tel livre. La littérature ado est inventive et délurée mais aussi succincte et, par le fait même, rapidement consommée. Elle offre au lecteur la possibilité de lire une histoire bien ciselée dans un laps de temps raisonnable, d’où son attrait grandissant dans le lectorat adulte, stressé par le temps qui fuit.

Pour ceux qui aimeraient poursuivre la réflexion, voici un excellent titre paru l’an dernier sur le sujet : Les Enjeux du roman pour adolescents, de Danielle Thaler et Alain Jean-Bart, publié aux éditions L’Harmattan.

Accordez-vous quelques bons moments de lecture et découvrez les univers riches et imaginatifs de la littérature qui plaît à vos adolescents, tant aux rayons jeunesse qu’adulte : vous en redemanderez !
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Articles
  3. Littérature jeunesse
  4. Une littérature uniquement réservée à l’adolescence ?