Articles

Littérature jeunesse

Les libraires - Numéro 106
Quand j’avais 16 ans… Adolescents, que lisaient nos auteurs favoris?

Quand j’avais 16 ans… Adolescents, que lisaient nos auteurs favoris?

Par Josée-Anne Paradis, Les libraires, publié le 09/04/2018

Ado, Robert Soulières avait le nez plongé dans Le rouge et le noir, de Stendhal
« À 16 ans, en 1966, il n’y avait pas de littérature pour les young adults, comme disent les anglophones, ni pour les ados. Je me souviens d’avoir plongé à cœur perdu dans Le rouge et le noir de Stendhal. Sur la couverture envoûtante de Garnier Flammarion, il y avait, enlacés : Danielle Darrieux et Gérard Philipe. En lisant ce roman, j’ai tenu la main de Mme de Rênal et j’ai gravi l’escalier de la même dame, tard la nuit. Je suis aussi tombé amoureux de Mathilde de la Mole... pour finalement perdre littéralement la tête. Une histoire d’amour inoubliable. »

Robert Soulières est né en 1950. Auteur (notamment du très apprécié Un cadavre de classe), il a écrit de la poésie, des nouvelles, des romans et des albums, le tout saupoudré d’humour. Avant de fonder en 1996 Soulières éditeur, il a travaillé chez Pierre Tisseyre et à la revue Lurelu.

Ado, Jean-François Sénéchal avait le nez plongé dans Les fleurs du mal, de Baudelaire
« À 16 ans, je lisais et relisais Les fleurs du mal, de Charles Baudelaire, trouvé dans une boîte au sous-sol et annoté d’une couverture à l’autre par mon père, qui l’avait étudié dans son cours classique. Je me souviens encore d’avoir écrit le Spleen LXXVIII sur l’un des murs de ma chambre. Je possède toujours ce livre, écorné, jauni par le temps et couvert des pattes de mouche de mon père, mais d’autant plus précieux. »

C’est en 2010 que Jean-François Sénéchal, né en 1976, fait son entrée dans le milieu de la littérature jeunesse avec La mémoire des ombres. Depuis, on a souligné son talent mis au profit de Le cri de LéaFeu, Le boulevard et L’enquête secrète de la ruelle.

Ado, Frédérique Dufort avait le nez plongé dans La première fois de Sarah-Jeanne, de Marie Gray
« C’est comme si c’était hier. Ma mère m’a acheté ce livre et l’a déposé sur ma table de chevet sans rien dire. Il s’agissait de La première fois de Sarah-Jeanne, un livre de Marie Gray; une histoire dont la thématique principale est le consentement avant l’acte et l’importance de faire l’amour quand on se sent prêt. Cette lecture a fait réaliser bien des choses à l’adolescente que j’étais; spécialement à celle qui découvrait sa sexualité. Merci pour ce beau cadeau Maman. »

Comédienne et nouvellement auteure d’un guide qui s’adresse aux adolescents – Fais-le pour toi! –, Frédérique Dufort était également la porte-parole du Salon du livre jeunesse de Longueuil 2018. Elle est née en 1995.

Ado, Sarah-Maude Beauchesne avait le nez plongé dans Le diable s’habille en prada de Lauren Weisberger.
« À 16 ans, j’ai dévoré Le diable s’habille en Prada de Lauren Weisberger. Ça peut paraître légèrement futile comme choix, mais à cet âge, j’ai découvert un monde qui me fascine encore aujourd’hui, celui de la mode, bien sûr. Mais j’ai aussi pour la première fois lu sur des sujets qui m’habitent encore comme la compétition entre femmes, l’importance d’être carriériste et de persévérer. Le film du même nom est l’un de mes préférés, c’est une adaptation tellement réussie! »

Sarah-Maude Beauchesne est née en 1990. Elle est blogueuse (Les Fourchettes), auteure pour adolescents (Cœur de slush, Lèche-vitrines et Maxime) et scénariste (notamment pour Le chalet). Elle maîtrise l’art de décrire les émotions troubles et à fleur de peau.


Photo de Robert Soulières : © Nathalie St-Pierre
Photo de Jean-François Sénéchal : © Julie Durocher
Photo de Frédérique Dufort : © Karine Lévesque
Photo de Sarah-Maude Beauchesne : © Julie Artacho

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Articles
  3. Littérature jeunesse
  4. Quand j’avais 16 ans… Adolescents, que lisaient nos auteurs favoris?