Articles

Littérature jeunesse

Le libraire - Numéro 78
Nos plumes aguerries: littérature jeunesse

Nos plumes aguerries: littérature jeunesse

Par Josée-Anne Paradis, Les libraires, publié le 06/09/2013

Outre la richesse de la rentrée littéraire 2013 en termes de premiers romans, il faut saluer celle des auteurs confirmés qui est d’un aussi fort calibre que la première. De grands noms, des prémisses intéressantes et originales : voilà un aperçu de ce qui s’en vient!

De grands retours

Après avoir soulevé la polémique avec Ma sœur veut un zizi, Fabrice Boulanger revisite les classiques (Frankenstein, Vingt mille lieues sous les mers) aux éditions de la Bagnole. Gilles Tibo maintient quant à lui sa cadence d’auteur prolifique et publie La princesse aux mains blanches (Dominique et compagnie), La fabuleuse histoire de Jeremy Leloup et le vingt-troisième « Noémie » chez Québec Amérique, ainsi que La première minute de Mathieu chez Soulières. Pour sa part, Camille Bouchard aura mis son talent au service des ados avec L’affaire María Gómez (La Bagnole). François Gravel propose le prometteur Drôles d’écoles, chez Québec Amérique. Chez Hurtubise, Laurent Chabin et Hervé Gagnon sont attendus avec leurs nouveaux romans aux prémisses invitantes. Monsieur Gagnon publiera également chez Vent d’Ouest un roman à saveur fantastique sous le titre L’esprit des lieux. Chez Soulières, on salue les nouveautés de François Barcelo, Jocelyn Boisvert et Louis Émond. Et, aux 400 coups – roulement de tambour! – un superbe Daniel Pennac sera publié,Gardiens et passeurs, concernant notre lien aux livres, aux lecteurs.

 

Corps, amour et adolescence

On retrouvera la thématique du deuil et du triangle amoureux dans Le chant des libellules, de Pascale Gingras, alors qu’on parle d’anorexie dans Seule contre moi de Geneviève Piché (Québec Amérique) et dans Pas de deux (Sonia K. Laflamme, Hurtubise). Puis, voilà que Marie Gray sort chez Guy Saint-Jean Éditeur le pendant masculin de sa série « Oseras-tu » sous le nom de « Dans ta face ». Frédérick : Dérapages et rock’n roll, qui abordera le sujet de l’alcoolisme,sera donc le premier volet de cette série attendue. Amour et confidences se côtoient dans Le jardin d’Amsterdam de Linda Amyot (Leméac), tandis qu’aux Intouchables, on attend le tome 4 de « Planches d’enfer » et le tome 6 de « Nikki Pop ».

 

Vive les illustrations!

Le trait aussi doux qu’adroit de l’auteure-illustratrice Geneviève Côté frappe non pas une, mais deux fois dans le mille avec ses albums à paraître cet automne chez Scholastic : Le château de M. Monsieur et Ninon s’inquiète. Chez le même éditeur, on attend impatiemment Les amis qui voguaient à l’aventure de Nicholas Oldland. Puis, sous les illustrations noires, denses, aux traits rapides et linéaires de Pierre Pratt,se dévoile une histoire à la finale lumineuse sous le titre Gustave (La Pastèque). Et l’hilarant projet d’Élise Gravel, La limace (La courte échelle), saura assurément plaire, tout autant que son Monstres en vrac (Les 400 coups). Tout en poésie, Je suis riche (Isatis), d’Angèle Delaunois et de Philippe Béha, sait comment porter les jeunes à la réflexion. L’ouvrage collectif Tsuki, princesse de la Lune (Planète rebelle) présente quant à lui un conte japonais du Xe siècle sous des illustrations qu’on devine aussi zen que magnifiques.

 

Humour

Et, question de rire un peu, deux auteures qu’on adore reviennent dans la collection « Zèbre » de Bayard : Émilie Rivard (l’auteure de Vrai de vrai, papi?), avec La face cachée du clown, et Andrée Poulin, avec La plus grosse poutine du monde. Nommons aussi Une journée sang dessus dessous, de Michel Lavoie (Vents d’Ouest), une nouvelle histoire de… vampires!

 

De l’autre côté de l’océan

Du côté des éditeurs étrangers, on surveillera de près Gallimard avec un nouveau Ruta Sepetys, un Claude Ponti, un Rascal et un Anthony Browne, alors que chez Robert Laffont, on compare La 5e vague de Rick Yanceyà « Hunger Games » pour son intensité et son niveau d’adrénaline. Chez L’école des loisirs, on s’impatiente avant la sortie de 3000 façons de dire je t’aime de Marie-Aude Murail. Comme il est impossible de dresser un portrait exhaustif de ce qui s’en vient, restez à l’affût des prochaines publications du libraire pour en savoir davantage!

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Articles
  3. Littérature jeunesse
  4. Nos plumes aguerries: littérature jeunesse