Articles

Littérature jeunesse

exclusif au web
Ne tombe jamais : la poignante histoire d'un Cambodgien

Ne tombe jamais : la poignante histoire d'un Cambodgien

Par Anne Kichenapanaïdou, de Verdun, publié le 17/02/2015

« Ne tombe jamais, disait la tante d’Arn, soyez comme l’herbe, courbez-vous, bas, très bas, et encore plus bas…c’est comme cela qu’on survit. », lit-on dans Ne tombe jamais, de Patricia McCormick, dans la collection Scripto de Gallimard. 

Comment ne pas être émue et terriblement atteinte par l’histoire vraie d’Arn, adolescent cambodgien qui connût le génocide de son peuple (près de deux millions d’habitants) sous le règne de Pol Pot en 1975? Arn, qui dansait sur Elvis Presley avant la guerre, sombre malgré lui dans la violence et la torture en devenant jeune Khmer rouge. 

Pendant quatre ans, il vivra les camps de rééducation : « Si vous ressentez, vous devenez fou... 3 fois par jour, on entend la petite hache qui frappe les gens à la tête », les assassinats (essentiellement les gens éduqués), les sévices (« Le gars en short blanc, il fait ça à chaque homme dans le rang. Comme un boucher, il découpe chacun d’eux et sort le foie, la rate et le cœur »), la famine (« Pendant presque 4 ans, rien d’autre à manger que du riz, des rats et des grillons et à travailler matin et soir dans les rizières »).

Arn s’en sortira grâce à son courage, sa résilience et son amour pour la musique : il deviendra le meilleur joueur de khim (instrument cambodgien) et aura un peu de répit grâce à ce statut privilégié avec d’autres compagnons d’infortune. Sa compassion incessante pour les autres enfants du camp, allant jusqu’à risquer sa vie et voler de la nourriture pour eux, lui sauvera la vie, malgré lui.

Puis vint l’invasion vietnamienne. Le peuple cambodgien réalise alors que l’enfer n’en était qu’à ses prémices : c’est le règne des mines anti-personnelles dans la jungle.

Enfin, la fuite vers la Thaïlande où des marches longues et épuisantes conduiront Arn dans un camp de réfugiés. Grâce à son ingéniosité, il se fera remarquer par un Américain qui l’emmènera aux États-Unis avec deux de ses amis : « 4 ans que je suis parti de chez moi. 4 ans que je n’ai pas dormi dans un lit. 4 ans à tuer, à combattre, à être affamé et à mourir. Maintenant, je dois avoir quinze ans, je pense. »

De là, réapprendre à vivre et bannir les cauchemars. Le tigre en lui reste toujours présent. La réalité américaine le déphase. Et, enfin, la lumière qui revient et les larmes qui ne couleront qu’au moment de témoigner son histoire devant une assemblée, une fois devenu adulte.

Un livre poignant de l’auteure Patricia McCormick, qu’on pourrait comparer à Max, de Sarah Cohen-Scali, qui avait remporté le prix des libraires jeunesse en 2012. D’ailleurs, Desmond Tutu, nobélisé de la paix en 1984, considère ce livre comme l’un des plus forts et impressionnants qu’il ait lu. Pour sa part, le héros Arn Chorn-Pond consacre désormais sa vie à des causes humanitaires et a fondé l’organisation Children of War.

Une lecture capitale et remuante d’une histoire encore trop peu connue par nos pairs.

 

Ne tombe jamais
Patricia McCormick
Gallimard | 19,95$
En vente ici: http://www.leslibraires.ca/livres/tombe-jamais-patricia-mccormick-9782070658169.html

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Articles
  3. Littérature jeunesse
  4. Ne tombe jamais : la poignante histoire d'un Cambodgien