Articles

Littérature jeunesse

Le libraire - Numéro 90
Littérature jeunesse : rentrée 2015

Littérature jeunesse : rentrée 2015

Par Josée-Anne Paradis, Les libraires, publié le 10/09/2015

Voici quelques titres phares qui risquent d’attirer votre attention au courant du prochain trimestre.

On craque pour...

Aux toilettes
André Marois et Pierre Pratt (Druide)

Que se passe-t-il dans les toilettes de cette école? Tous les élèves en reviennent avec des coups de soleil, des nouveaux vêtements, des fous rires ou des frites en bouche! André Marois prouve ici son talent d’auteur pour la jeunesse alors que Pierre Pratt, de ses couleurs chaudes et grasses, relève la profondeur de l’intrigue. Dès 4 ans

Ça va être correct. Zazie (t. 1)
Marie-Renée Lavoie (Hurtubise)

Encore une fois, la plume de Marie-Renée Lavoie (La petite et le vieux) nous rafraîchit grâce à son ton intelligent, son humour contagieux et sa virtuosité à éviter les écueils des clichés. Dans ce premier tome d’une nouvelle série, on suit la vie tout en péripéties de Zazie, l’aînée d’une famille de cinq enfants… Coup de cœur assuré pour les lecteurs! Dès 12 ans 

L’arche des animaux
Marianne Dubuc (La courte échelle)

Elle a fait ses preuves auprès des grands jurés, mais, surtout, auprès des tout-petits qui adorent ses personnages d’animaux souriants, exécutés dans un crayonné simple et coloré. Dans cet imagier de plus de quatre-vingt-dix pages, tortues, girafes, ours, lions et bien d’autres trouvent refuge sur un grand bateau, alors que monte la pluie. Dès 3 ans

Tom la tondeuse
Brian A. M. Smith et Sophie Pa (La Pastèque)

Tom est un héros aussi charmant qu’heureux, avec autant de volonté à aider que d’énergie. Mais… il en fait peut-être parfois un peu trop, comme le démontrent ses mésaventures avec la tondeuse que lui offrent ses parents! Des dessins originaux, qui empruntent aux traits vifs du 9e art, et une histoire dont l’exagération est tout à fait exquise! Dès 5 ans

La mouche dans l’aspirateur (Scholastic)
Mélanie Watt (Scholastic)

La créatrice de Frisson et de Chester ravira ses fans : un nouveau personnage a été créé sous ses crayons qui, avouons-le, ont pris du poil de la bête! Avec un look vintage, Watt nous entraîne dans les péripéties d’une mouche qui se fait happer par un aspirateur… Déni, marchandage, colère, désespoir et acceptation : la mouche traversera ces cinq étapes à travers cinquante pages succulentes! Dès 5 ans

Loula et Monsieur le monstre
Anne Villeneuve (Bayard Canada)

Si vous ne connaissez pas encore Loula, il faut absolument remédier à cela! Cette petite, sortie de l’imagination d’une auteure qui manie les quiproquos avec une dextérité déconcertante, doit cette fois apprendre les bonnes manières à son énorme chien, sans quoi sa mère menace de se débarrasser du « monstre ». Trente-six pages de pur bonheur!

 

Pour découvrir notre courte entrevue avec l'auteur Mario Brassard, cliquez ici! 

D’abord poète, puis écrivain émérite pour la jeunesse – pensons à La saison des pluies –, Mario Brassard prouve avec Quand hurle la nuit que le génie d’une histoire réside dans la façon d’en manier les mots pour créer des images fortes, porteuses d’un sens profond. En mettant en scène Salicou, aux prises avec trois bourreaux dont les crocs sont aussi aiguisés que leurs paroles, il aborde le racisme de l’intérieur, avec tact. Dans cette nuit qui hurle d’émotions, le lecteur suivra Salicou dans sa croisade pour affronter ses ténèbres noires comme l’ébène…

 

Attention, des personnages qui pètent!

Oui, les pets sont la panacée des jeunes qui, avouons-le, les adorent! Certains auteurs, qui l’ont bien compris, s’amusent autour de cette thématique. Tout d’abord, dans Petit Homme et le géant qui fait prouttt! (Québec Amérique), Alain M. Bergeron raconte l’aventure d’un royaume aux prises avec un dragon. Si le géant veut absolument être celui qui plaira au roi en supprimant l’intrus, c’est pourtant Petit Homme, avec son esprit futé, qui y parviendra. Un génial premier roman pour les nouveaux lecteurs. Chez Soulières éditeur, c’est Gilles Tibo qui parle « pout-prouttage » avec son Ti-prout, l’histoire d’un garçon qui, bien malgré lui, évacue quotidiennement de trop nombreuses flatulences. Un court roman pour qui fera rire les petits! Et, petit clin d’œil aux vents odorants dans Princesse (Sarbacane), le tout-carton signé Benoît Charlat qui suit le quotidien loufoque d’une princesse comme il s’en fait peu… puisqu’en plus de jouer au bulldozer, elle pète!

Trois illustrateurs chouchous de retour!

Suivant les judicieux conseils de sa grand-mère, lui suggérant de s’aimer telle qu’elle est – avec sa petite taille, ses grandes dents, ses gaffes et sa belle personnalité, la pétillante Marilou Melon arrivera à se faire des amis dans sa nouvelle école. Encore une fois, le plus que talentueux David Catrow met ses couleurs fourmillantes et ses traits explosifs au service d’une histoire touchante. À lire dans Je suis Marilou Melon, de Patty Lovell (Scholastic). Toujours du côté des illustrateurs de talent, parlons du pionnier québécois Roger Paré qui, adjoint des services d’écriture de l’auteur établi qu’est Gilles Tibo, nous entraîne dans un cirque d’animaux texturés et colorés, où l’imagination est la seule limite. Assurément, de la nostalgie pour les parents dans ce Cirque en folie (La courte échelle) et des découvertes fabuleuses pour leurs enfants! Toujours du côté québécois, le duo formé de l’illustrateur Philippe Béha et de l’auteure Rhéa Dufresne, qui a déjà fait ses preuves, revient avec deux titres pour nous faire mieux apprécier nos saisons si distinctives : Sauve-qui-peut l’été et Mystère du printemps, aux éditions 400 coups.

Trois histoires de sport

Gaby a été choisie dans une équipe étoile de hockey, mais, comble de malheur, elle ne peut porter le numéro 22, qu’elle arbore pourtant depuis toujours avec une passion incommensurable. Bien qu’emmurée dans sa peine, elle écoutera sa mamie lui raconter l’histoire d’un autre numéro, le 9… On aime les illustrations de Geneviève Després, les valeurs véhiculées et le fait que ce soit une petite fille, et non un petit garçon, qui soit au centre du Plus beau numéro du monde (La Bagnole), signé Roy MacGregor et traduit par Lucie Papineau. Un gros coup de cœur de la rentrée! Chez Soulières, on découvre avec bonheur Nadia Comaneci, Myrtle Cook, Marie-Louise Sirois ainsi que Sharon et Shirley Firth dans Cinq sportives de talent, signé Emmanuelle Bergeron, qui se lit comme un roman. Et, si on parle de sport, on doit parler d’Hurtubise et de son penchant pour les romans de hockey! On attendra donc impatiemment Passion hockey t. 3 de David Skuy, suivi bien vite par le tome 4.

Ces enfants un brin différents…

Écrit par Danielle Noreau, orthophoniste, l’histoire Les nœuds dans la gorge d’Ariane (Dominique et compagnie) est celle d’une petite de 4 ans qui souffre de bégaiement. En défaisant les nœuds dans sa laine, sa mamie lui donnera des trucs pour délier tranquillement les mots emprisonnés dans sa gorge. Plus métaphorique mais tout aussi puissant, Le vilain défaut (Anne-Gaëlle Balpe et Csil, éditions Marmaille et compagnie) donne espoir aux petits qui ont un petit quelque chose de différent et enseigne la tolérance à ceux qui les côtoient. Représenté par un gribouillage jaune qui suit partout le petit héros, le défaut, parfois énorme, parfois plus petit, sera tranquillement dompté. Et finalement, on retrouvera chez Dominique et compagnie Dans la tête de Marguerite, un touchant roman signé Sylvie Roberge qui expose le quotidien d’une jeune autiste de 15 ans, sa vie « enfermée dans [s]on enveloppe corporelle, comme un astronaute dans sa capsule », son besoin de solitude, cette façon qu’elle a de vibrer aux émotions que ses souvenirs font remonter en elle. La même thématique est aussi exploitée – chez le même éditeur mais pour les plus petits – dans l’album Le monde d’Éloi.

Trois éditeurs qui en pincent pour la musique

Avec leurs rythmes entraînants, les chansons offertes par La montagne secrète font toujours fureur auprès des enfants. Il pleut à boire debout. Chansons de chiens et chats ne fera pas exception. Pas étonnant, avec la brochette de chanteurs qui s’y affairent : Thomas Hellman, Florence K., Daniel Lavoie, Carmen Campagne, Dumas et bien d’autres! Une compilation – illustrée par Marie-Ève Tremblay – des meilleures chansons sur la thématique des félins et canidés des quinze dernières années de l’éditeur. Chez Scolastic, ce sont les années 30 et l’enfance d’Oscar Peterson, célèbre pianiste de jazz montréalais, qui nous sont présentées. Le texte de Bonnie Farmer, traduit par l’excellente Hélène Rioux, est illustré par Marie Lafrance. Mon voisin Oscar, une histoire de courage et un pan de l’histoire musicale du Québec. Et chez Planète rebelle, la chorale formée de 320 enfants accompagnés par l’Orchestre symphonique pop de Montréal ne pourra que vous émouvoir! Le temps des fleurs, le temps des neiges est une histoire inspirée des univers mythologiques pour découvrir la légende des saisons. Une belle invitation à découvrir autant les dieux mythiques que la musique classique.  

 

Et tous ces autres titres en rafales...

Les albums de la rentrée
L’éditeur Comme des géants porte bien son nom : ses nouveautés de cet automne font déjà jaser en raison de leurs qualités : Mathieu Lavoie y propose Toto veut la pomme, un album tout en couleurs en aplat et en formes simples où un ver tente d’attraper une pomme dans un arbre, alors que, de leur côté, Andrée Poulin et Véronique Joffre nous entraînent avec N’aie pas peur dans un camping où un ourson est mal tombé… Chez l’Isatis, on souligne Pique la lune de Katia Canciani et Poésies pour la vie de Gilles Tibo. De cet auteur, nous lirons également Le petit chevalier qui combattait les monstres, illustré par Geneviève Després chez Scholastic. Parlant de monstres, L’extraordinaire cirque sous les mers (Marmaille et compagnie), de Felideus, offre sa petite hypothèse sur ceux qui peupleraient nos océans. L’auteur et illustrateur Rocio Bonilla décline les expressions autour du mot « oiseau » dans le magnifique Drôle d’oiseau (Bayard), l’histoire humoristique d’un petit garçon qui se voudrait ordinaire. Autre garçon hors-norme : celui de Perché sur mes hautes jambes, magnifiquement illustré par Valérie Boivin aux éditions de la Bagnole, et écrit par Hélène de Blois. Dans La guerre des suces, de Lou Beauchesne et Caroline Hamel à la Bagnole, un roi se fait prendre à son propre jeu en voulant interdire les suces aux bébés du royaume. Et aux 400 coups, nous attendrons impatiemment L’agneau qui voulait être un loup, de Jean Leroy et Bérengère Delaporte. Il faut absolument mentionner Le chat et le gondolier (Planète rebelle), un conte musical, signé Suzanne de Serre et illustré par Enzo, qui propose un véritable voyage à Venise.  

Et attention, grande nouvelle pour clore cette rentrée 2015 : c’est début novembre que Le Quartanier lance « Porc-épic », sa collection jeunesse. Les deux premiers titres, illustrés en noir et blanc par Julie Rocheleau, seront Tommy l’enfant-loup de Samuel Archibald et Le deuxième étage de l’océan de Carle Coppens. Du jeunesse « old school », nous dit l’éditeur, pour les 7 à 77 ans. 

Du côté des œuvres pour adolescents, plusieurs Québécois attirent cette année notre attention. Patrick Isabelle, que les libraires ont récompensé en 2014 pour Eux, revient avec Camille (Leméac), un roman traitant notamment de violence conjugale. Chez le même éditeur, on souligne la parution d’un album illustré par Jean-François Poisson et signé par Simon Boulerice : Paysage aux néons. On y retrouve Léon, rencontré dans Jeanne Moreau a le sourire à l’envers, en plein cœur d’un gymnase. Comme toujours chez cet auteur, la dualité naïveté et gravité est présente. Dans Les aveux (Québec Amérique), c’est au tour de la prolifique Martine Latulippe de nous entraîner dans les rumeurs d’une école au sujet d’un nouvel élève mystérieux qui fascine Mia. Inspirée par Lettre d’inconnue, de Stefan Zweig, Angèle Delaunois décide d’écrire Une simple histoire d’amour (Soulières éditeur), roman d’amour campé à notre époque. Dans une sorte de longue lettre adressée à quelqu’un qui ne se souvient pas d’elle, Noëlle, qui connaît le destinataire depuis ses 4 ans, se livre à lui. On soulignera le brillant Fé aime Fé (Québec Amérique), roman d’apprentissage signé Amélie Dumoulin qui explore la confusion de la vie de Fé, qui aime la couture et une certaine Félixe. Chez Hurtubise, les lecteurs se laisseront assurément happer par Les fantômes de Mingan de Mireille Villeneuve, où l’héroïne de 15 ans découvrira la Côte-Nord. Ce voyage est en fait un prétexte pour que Magalie accepte de passer du temps seul à seul avec sa mère, trop souvent absente en raison de son travail. Une autopsie de la difficile relation mère-fille exécutée avec adresse et sans clichés. Les amateurs d’aventures trouveront quant à eux leur compte dans la collection « Zébre » de Bayard avec Haute tension, signé par la talentueuse Julie Champagne. Alexandre, alias Hackerboy, est dans le pétrin : un donateur anonyme lui a offert un cellulaire et, depuis, même la cellule contre le cyberterrorisme le recherche pour des crimes qu’il n’a pourtant pas commis.Chez Québec Amérique, Andrée Poulin nous entraîne au Burkina Faso, alors que Béa doit y déménager avec ses parents pour deux ans dans le prometteur Disparition sous le baobab. Du côté des romans fantastiques, il faudra absolument lire la série « Les incroyables et périlleuses aventures de Gabriel Latulipe » (ADA) du talentueux Benjamin Faucon, qui nous entraîne dans une histoire palpitante où la nature, indomptable, se révèle aussi périlleuse que luxuriante pour Gabriel et son ami, qui s’aventurent dans les terres interdites…  

Chez Pierre Tisseyre, deux romans attirent notre attention : Hortense Craquepote et moi, de Karine Lambert, qui joue dans les mêmes eaux que « Harry Potter », ainsi que le roman féérique La licorne au fil d’or, de Louise-Michelle Sauriol, qui s’adresse aux tout premiers lecteurs de romans. Aux éditions Recto-Verso, on assiste à la transformation psychologique autant que physique de Morgane, 13 ans, alors qu’un gars cool s’intéresse à elle. À lire dans Je me souviens de toi, d’Agnès Ruiz. Chez Hurtubise, la populaire Juliette voyage maintenant aux Pays-Bas dans Juliette à Amsterdam de Rose‐Line Brasset. Chez Dominique et compagnie, on rencontre une Toquée (puisqu’installée à l’île aux Toques!) dans So nice!, un roman pour ados signé d’une mère et de sa fille, Carolyn Chouinard et Lora Boisvert. Et le petit ovni du lot : Comme un poisson dans l’arbre (Lynda Mullaly Hunt, Castelmore), un roman qui aborde la dyslexie dans sa thématique, mais qui, surtout, possède une mise en page et une police étudiées par des experts pour aider les lecteurs dyslexiques. Chez Foulire, les séries qui ont fait leurs preuves se poursuivent : Revenez-nous après la pause de François Gravel et Trouve la clé, Marie-P! deMartine Latulippe

Quelques albums venus d’ailleurs
Parmi les auteurs étrangers, soulignons en rafale le prochain Timothée de Fombelle, La bulle (Gallimard), qui raconte un combat intérieur pour s’ouvrir au monde; le très attendu Le loup qui enquêtait au musée (Auzon), qui se révèle une délicieuse visite parmi les classiques artistiques, doublée d’une aventure digne de notre compagnon loufoque; un nouveau coup de cœur assuré avec Émile descend les poubelles (Gallimard); Nultiplications (Gallimard) de Stéphanie Blake qui ravira ceux qui détestent les mathématiques; Carlos le menteur, un carlin aussi adorable qu’imparfait, à découvrir chez Scholastic, de même que Gros ours musicien, du talentueux Nick Bland. Pour terminer, deux suggestions de livres jeunesse à offrir à des adultes qui ont toujours leur cœur d’enfants: tout d’abord, L’appel de la forêt, chez Sarbacane, dont les vingt-deux peintures à l’huile de Maurizio A. C. Quarello garnissent ce classique de Jack London sont à couper le souffle. Puis, Les tribulations d’un Chinois en Chine (Marmaille et compagnie), où les couleurs et personnages ludiques d’Émilie Fiala donnent un vent de fraîcheur au roman d’aventures de Jules Verne.

Parce qu’il n’y a pas que des histoires, place aux documentaires!
Nos éditeurs chouchous en matière de documentaires sont de retour cet automne avec plusieurs sujets à décortiquer. Chez Michel Quintin, leur populaire collection « Savais-tu? » propose de lever le voile sur les salamandres, les moufettes, les carcajous, les ratons laveurs et les phacochères! Côté personnages historiques, on se rabattra avec joie sur leur collection « Connais-tu? » qui présentera Dian Fossey, Samuel de Champlain ainsi que Charlie Chaplin. C’est cependant chez l’Isatis que les jeunes pourront s’initier à George-Étienne Cartier, père de la Confédération, ainsi que – elle risque de faire des curieux! – Laura Secord, qui n’a pas donné son nom au chocolat sans raison! Julie Payette, les Canadiens et Pierre-Elliott Trudeau sont quant à eux à l’honneur dans la collection « Raconte-moi » des éditions de l’Homme. Début novembre, ce sera Marie Curie ainsi que Nelson Mandela, pour les 10 ans et plus, qui voleront la vedette chez Hurtubise.

Toujours chez Hurtubise, l’ouvrage de référence Incroyables dinosaures ravira les 9 ans et plus avec ses illustrations hautement détaillées certes de dinosaures, mais aussi de reptiles marins et mammifères préhistoriques. Chez Bayard, on proposera de découvrir trente grandes villes du monde sous les dessins de Martin Haake dans Atlas des villes, un incontournable pour saisir la diversité et l’unicité de notre monde. Autre documentaire sur les villes du côté de Comme des géants avec Métropolis, dont on reconnaît d’emblée les couleurs primaires propres à Benoit Tardif et son approche ludique. Et, pour ceux qui sont plutôt touche-à-tout, pourquoi ne pas leur faire expérimenter certains concepts scientifiques avec Le labo du petit scientifique. 52 expériences amusantes à faire à la maison (De l’Homme), qui a la qualité d’utiliser des ingrédients qu’on garde déjà chez soi?

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Articles
  3. Littérature jeunesse
  4. Littérature jeunesse : rentrée 2015