Articles

Littérature jeunesse

exclusif au web
Bryan Perro: La saga des contes 
de Perro

Bryan Perro: La saga des contes de Perro

Par Hélène Boucher, publié le 11/12/2007
Fier héros de la littérature fantastique québécoise, Amos Daragon a accompli avec bravoure ses douze missions. En 2006, La Fin des dieux venait compléter ce parcours de l’écrivain Bryan Perro. Après avoir tourné cette page, le conteur a pris le relais pour présenter à ses lecteurs de tous âges un récit plus réaliste, liant un homme à son chien. En mer est cette invitation au voyage. Un autre périple, cette fois au cœur de l’imaginaire québécois, se trace à l’horizon: une incursion dans le pays des créatures fantastiques du Québec. En route!
Le conte intergénérationnel
C’est à la suite d’une invitation de l’éditrice Jennifer Tremblay, responsable des éditions de la Bagnole, que Bryan Perro a entrepris une aventure dans le monde du conte. L’idée à la base de la ollection «Gazoline» consiste à présenter quatre genres littéraires, aux règles desquels doivent respectivement se conformer quatre écrivains. Patrick Senécal, Benoît Bouthillette et Sonia Marmen font partie du quatuor littéraire. En présentant le conte En mer, hérité de son grand-père Georges, Bryan Perro disposait d’un matériau parfait. Une histoire aussi simple que cruelle, le destin d’un homme et de son chien, partis pour pêcher, prisonniers de la mer impitoyable. Perro propose deux versions, soit celle de son aïeul, un être discret et impénétrable, et la sienne. Un exercice qui s’est avéré douloureux, freiné par la disparition du chien de Bryan. «En mer témoigne de la complexité sociale et émotive de l’homme condamné face aux tourments de la nature et, également, de la noblesse des sentiments du chien», précise le conteur humaniste.

Quand fantastique rime avec folklorique!
Par ailleurs, Bryan Perro s’est engagé dans un ambitieux projet succédant à la «fin d’Amos». Avec un précieux collaborateur, l’illustrateur Alexandre Girard, le tandem a réalisé une œuvre au titre mystique de Créatures fantastiques du Québec. Un objectif en tête pour les deux créateurs: la réappropriation de la mythologie québécoise pour tous les Québécois. Notre terre est riche de l’existence de créatures fantastiques liées à notre imaginaire collectif. Et Bryan Perro craint qu’avec le temps, celles-ci ne disparaissent dans l’oubli, surtout dans le contexte de la mondialisation. «Il faut savoir qui tu es pour accepter l’Autre, celui qui est différent de par sa culture. Sinon, tu le refuses», soutient-t-il dans un élan de conscientisation sociale. S’ajoute à ce processus de réappropriation de nos créatures un principe
universel, intemporel, celui de la réduction des peurs à travers un être fictif. Une façon de comprendre l’histoire de l’Homme dans toute sa diversité. Qui sont nos lutins? Quelles sont les sirènes qui vivent dans le Golfe du Saint-Laurent? Qui est le cochon bleu qui hante une partie du Saguenay? Et la Dame blanche, le monstre du lac Memphrémagog ou la Dame aux glaïeuls? Autant de créatures qui
méritent qu’on s’y attarde, le temps d’un récit fantastique, d’un «accroire»…


Bibliographie :
En mer, Bryan Perro, La Bagnole, coll. Gazoline, 80 p., 8,95$ Créatures fantastiques du Québec, Bryan Perro et Alexandre Girard, Trécarré, 160 p., 24,95$
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Articles
  3. Littérature jeunesse
  4. Bryan Perro: La saga des contes de Perro