Articles

Les trois livres qui ont marqué…

Les libraires - Numéro 106
Les 3 livres qui ont marqué… Patrick Drolet

Les 3 livres qui ont marqué… Patrick Drolet

Publié le 09/04/2018

Le 23 avril, c’est la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur (journeedulivre.ca), célébrée dans quatre-vingts pays. Conférences, activités, lectures et jeux-questionnaires sont organisés, autant dans les écoles que dans les librairies, les bibliothèques ou autres lieux publics. Le but? Sensibiliser les lecteurs à la réalité du droit d’auteur, présenter le livre sous un jour lumineux. Le comédien et auteur (J’ai eu peur d’un quartier autrefois) Patrick Drolet en est cette année le porte-parole dévoué. Pour l’occasion, il a accepté de partager avec nous trois livres qui l’ont profondément marqué.

La cave
Thomas Bernhard (Gallimard)
C’est un roman admirable. L’écrivain a un style particulier où la répétition de mots, de phrases nous hante à travers les pages. C’est un portrait de son premier emploi dans une cave de magasin alimentaire, de sa jeunesse et de sa famille. C’est un roman qui souligne la manie d’observer l’humain démuni.

 

Pleins de vie
John Fante (Christian Bourgois)
John Fante sait décortiquer au plus profond l’âme humaine. Mélangeant humour et sensibilité, cet écrivain a su dépeindre les excès, les travers et les rêves des États-Unis au XXe siècle. Pleins de vie est la relation tumultueuse entre Fante et son père.

 

Goodbye, Columbus
Philip Roth (Gallimard)
Première publication de Philip Roth en 1959, Goodbye, Columbus est une sublime nouvelle. S’appuyant sur les relations humaines, les rapports à la société américaine, le style unique de Roth apparaît distinctement dans cette première œuvre. Amourette de vacances, religion et sexualité sont les thèmes abordés dans cette nouvelle.

 
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Articles
  3. Les trois livres qui ont marqué…
  4. Les 3 livres qui ont marqué… Patrick Drolet