Actualités

Nos thématiques

exclusif au web
Penser le Québec

Penser le Québec

Par Isabelle Beaulieu, publié le 23/06/2014

Pour la Fête nationale, voici cinq ouvrages qui tentent de trouver des pistes de réflexion sur l’avenir du Québec.

(L’ordre est par ordre alphabétique d’auteur et les résumés sont ceux des éditeurs.)

1. De quoi le territoire du Québec a-t-il besoin ? – Collectif (Sous la direction de Marie-France Bazzo, Camil Bouchard, René-Daniel Dubois et Vincent Marrisal) (Leméac)

Après De quoi le Québec a-t-il besoin ? (2011) et De quoi le Québec a-t-il besoin en éducation ? (2012), l'équipe de Marie-France Bazzo poursuit son enquête : que se passe-t-il dans le Québec contemporain... et à quoi ressemble (ou pourrait ressembler) son avenir ? Cette fois, il est question du territoire. Notre pays, comme il apparaît sur les cartes géographiques, dans quel état se trouve-t-il ? Qu'est-ce que c'est, le territoire québécois ? Qu'est-ce que c'est, le Nord ? Le Sud ? Qu'est-ce que c'est, l'appartenance ? Qu'est-ce que c'est, un territoire ? Simplement ce qui se trouve à l'intérieur des frontières ? Ou bien une manière de faire vivre une terre ? Une douzaine de penseurs et de marcheurs donnent leurs réponses.

2. Nouveau bilan du nationalisme au Québec – Louis Balthazar (VLB éditeur)

« Beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis 1985. J'écrivais alors que les grandes clameurs nationalistes s'étaient tues ; on parlait d'un déclin inexorable du sentiment national chez les Québécois. Les années suivantes ont fait mentir ce diagnostic. La température du nationalisme québécois a monté jusqu'en 1995, au moment du deuxième grand référendum sur la souveraineté qui s'est soldé par une défaite crève-coeur. Puis, tout comme après 1980, le Québec s'est retrouvé divisé, affaibli. Dans bien des cercles, on n'ose plus guère parler de nationalisme aujourd'hui. On préfère s'en remettre à l'identité nationale ou à la question identitaire pour signifier, ce me semble, une même réalité : l'attachement à la nation, la conscience nationale. »

3. Recours aux sources – Éric Bédard (Boréal)

Les Québécois n’aiment guère leur passé, du moins celui d’avant 1960. Dans les débats publics, toute évocation un peu aimable du Québec d’auparavant est rapidement suspecte de sympathie envers la « Grande Noirceur ». Or, c’est moins un retour aux sources que la possibilité d’un recours aux sources qui fait cruellement défaut à la société québécoise, selon Éric Bédard. Les débats, les doutes et les erreurs des devanciers devraient pouvoir éclairer davantage le présent et l’avenir. […]Dans le succès populaire de la chanson Dégénérations, comme naguère dans la réhabilitation partielle de Maurice Duplessis par René Lévesque, Éric Bédard décèle une exigence semblable à celle qu’il ressent: celle d’assumer plus sereinement notre passé, pour préserver la possibilité d’échapper aux dogmes du présent, et éviter de devenir étrangers à nous-mêmes.

4. Constituer le Québec - Pistes de solution pour une véritable démocratie – Roméo Bouchard – Préface de Gabriel Nadeau-Dubois (Atelier 10)

Notre démocratie est malade. Cynisme et abstention s’accroissent au fil de campagnes électorales toujours plus vides, décidées par les faiseurs d’images et les dollars publicitaires. À l’heure où nous devons faire des choix de société déterminants, nous sommes plus loin que jamais d’un véritable gouvernement par et pour le peuple. Notre voix peut-elle encore compter, alors que l’idée même de bien commun semble devenue archaïque? Oui, nous dit Roméo Bouchard, des solutions existent. Puisant dans sa longue expérience politique et dans de nombreux exemples étrangers, il nous présente des pistes de solution concrètes pour nous permettre de reprendre le contrôle de notre démocratie, avant qu’il ne soit trop tard.

5. La souveraineté du Québec - Hier, aujourd’hui et demain – Jacques Parizeau (Michel Brûlé)

Acteur de premier plan de la Révolution tranquille, ministre des Finances dans les gouvernements de René Lévesque, premier ministre du Québec et artisan de la presque victoire du référendum de 1995 qui aurait abouti à la souveraineté, Jacques Parizeau incarne aujourd'hui une certaine idée du Québec, pays indépendant dans le concert des nations. Dans ce livre, tourné résolument vers l'avenir de ce Québec qu'il aime tant, monsieur Parizeau met à contribution ses connaissances et son expérience pour mieux comprendre le chemin parcouru depuis que l'idée d'un Québec souverain a pris racine, l'état actuel du Québec sur le plan économique, politique, social et culturel et, surtout, les voies de l'avenir qui lui permettront de s'épanouir. Il répond avec une limpidité désarmante aux questions pointues que tous se posent?: la souveraineté, qu'est-ce que ça donne? Quel rôle pour notre État dans une économie mondialisée? Comment gérer cet État? Quels sont les grands défis du XXIe siècle et comment les relever? Le lecteur retrouvera enfin réunis dans un seul livre l'homme politique, l'économiste, le professeur, le stratège et la cause qu'il défend avec vigueur depuis 40 ans. La souveraineté du Québec de Jacques Parizeau est un livre indispensable pour comprendre le Québec, celui d'hier, d'aujourd'hui et de demain.

 

ibeaulieu@leslibraires.ca 

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Nos thématiques
  4. Penser le Québec