Actualités

Nos thématiques

exclusif au web
Nos prescriptions pour Stéphane Dion, futur ambassadeur d’Allemagne

Nos prescriptions pour Stéphane Dion, futur ambassadeur d’Allemagne

Par Dominique Lemieux, Les libraires, publié le 31/01/2017

Alors que l’annonce de la nomination de Stéphane Dion au poste d’ambassadeur d’Allemagne vient d’être faite, Les libraires ont décidé de lui préparer une liste de dix auteurs allemands à découvrir afin de mieux comprendre l’Allemagne actuelle. Des conseils ciblés pour lui, certes, mais qui plairont également à tout autre lecteur.

 

Ferdinand von Schirach
Année de naissance : 1964

On aime : sa façon de construire (ou de déconstruire) des affaires criminelles, sa façon d’exposer la détresse humaine et les pulsions de toutes sortes, son regard de criminologue.

On suggère :
Coupables (Gallimard)
« Après Crimes en 2011, poursuivant son travail d’alchimiste de l’écrit, Ferdinand von Schirach transforme dans Coupables le fait divers en chef-d’oeuvre littéraire. Quinze brèves affaires criminelles, des histoires vraies, minutieusement construites, subtiles leçons de droit et d’humanité, où les coupables ne sont pas toujours ceux que l’on croit. »
Christian Vachon, librairie Pantoute (Québec) 

Dernier livre paru : Tabou (Gallimard)

 

Bernhard Schlink
Année de naissance : 1944

On aime : sa maîtrise exemplaire de la psychologie des personnages, son regard sur l’Allemagne d’après-guerre.

On suggère :
Le liseur (Gallimard)
« Le livre soulève beaucoup de questions. Comment vivre avec cette tache qu'est l'Holocauste dans le passé collectif de sa propre nation? Quelle est la part de responsabilité de chacun? Comment accepter d'avoir aimé une personne que l'on sait désormais criminelle? »
Librairie Vaugeois (Québec)

Dernier livre paru : La femme sur l’escalier (Gallimard)

 

Herta Müller
Année de naissance : 1953 (en Roumanie)

On aime : sa force d’évocation – argument utilisé par le jury du Nobel, qui lui a été décerné en 2009 –, son art de la résistance, sa façon bien à elle de transcender son passé.

On suggère :
La convocation (Points)
« Titre le plus simple et livre le plus fort, La convocation, paru en 1997, dans lequel une femme lutte pour ne pas sombrer dans l’angoisse alors qu’elle file en tramway vers le bureau de la Securitate dans la Roumanie triste et grise des Ceaucescu. »
Robert Lévesque, revue Les libraires 

Dernier livre paru : Dépressions (Gallimard)

 

Juli Zeh
Année de naissance : 1974

On aime : son regard aiguisé sur la société actuelle, son engagement.

On suggère :
La fille sans qualités (Actes Sud)
« La descente aux enfers d’une lycéenne allemande surdouée. Un roman profond, dans la lignée de Robert Musil. »
Télérama

Dernier livre paru : Décompression (Actes Sud)

 

Judith Hermann
Année de naissance : 1970

On aime : sa puissance d’évocation, son souci du détail.

On suggère :
Alice (Albin Michel)
« Expérience de la perte et fragments sur la mort. Le troisième livre de la romancière allemande est tout en délicatesse et intensité. […] On quitte ce livre avec une intense sensation de nostalgie, non parce que l'on quitte une histoire mais parce que l'on quitte un monde. »
Le Monde

Dernier livre paru : Au début de l’amour (Albin Michel)

 

Daniel Kehlmann
Année de naissance : 1975

On aime : sa façon de nous amener là où on ne l’attend pas, sa vision satirique de la société.

On suggère :
Gloire (Actes Sud)
« Kehlmann crée une mosaïque de personnages qui ont tendance à confondre l’être et le paraître; chacun à leur façon, ils effectuent leur ascension personnelle vers la gloire, fictive ou réelle. Ces récits, qui mettent en scène des célébrités, des pères de famille, des cadres supérieurs, des écrivains ou des personnages de romans, témoignent tous d’un malaise social dépeint avec l’ironie et le cynisme si caractéristiques de l’auteur. »
Les libraires

Dernier livre paru : Les Friedland (Actes Sud)

 

Cornelia Funke
Année de naissance : 1958

On aime : ses propositions originales en littérature jeunesse, son imagination sans bornes.

On suggère :
Cœur d’encre (Folio)
« Ce premier tome d’une trilogie fantastique qui se destine à ceux qui ont aimé « Harry Potter » ou « À la croisée des mondes » entraîne le lecteur dans une aventure rocambolesque où les livres permettent de voyager et où la magie n’a d’égal que les limites de l’imagination. »
Les libraires

Dernier livre paru : Tom, chasseur de fantômes (Rageot)

 

Peter Sloterdijk
Année de naissance : 1947

On aime : ses réflexions extrêmement rigoureuses, quoique certains ouvrages soient d’accès difficile.

On suggère :
Après nous le déluge (Payot)
« Après nous le déluge, le dernier essai du philosophe allemand, est une variation magistrale sur le déséquilibre d'un monde affranchi du passé et qui risque de s'engloutir lui-même. »
Les libraires

Dernier livre paru : Après nous le déluge (Payot)

 

Jan Costin Wagner
Année de naissance : 1972

On aime : ses polars extrêmement accrocheurs, son regard extérieur sur la Finlande.

On suggère :
Lune de glace (Actes Sud)
« L’atmosphère extrêmement tendue, l’authenticité des sentiments et des relations vécus par les personnages, l’intensité des scènes d’introspection et la souplesse du style de l’auteur font de ce livre un excellent premier polar qui laisse d’indéniables traces. »
Les libraires

Dernier livre paru : Le premier mai tomba la première neige (Actes Sud)

 

Reinhard Jirgl
Année de naissance : 1953

On aime : son regard historique, son regard tranchant sur l’Allemagne.

On suggère :
Renégat (Quidam)
« Un livre formidable. Une traduction admirable. L'inventivité des langues est au cœur de cet immense récit écorché, coupant, brûlant comme de la glace imprimée brusquement sur la peau.
Le monde

Dernier livre paru : Le silence (Quidam)

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Nos thématiques
  4. Nos prescriptions pour Stéphane Dion, futur ambassadeur d’Allemagne