Actualités

Nos thématiques

exclusif au web
Les séries des libraires : en attendant la grande finale

Les séries des libraires : en attendant la grande finale

Par Les libraires, publié le 24/05/2017

La grande finale de la première édition des séries des libraires aura lieu le mercredi 31 mai prochain, à quelques jours de la Journée des librairies indépendantes. D’ici là, nous vous invitons à partager vos arguments pour améliorer le coup de patin de votre favori. Ainsi, si vous avez lu Un ange cornu avec des ailes de tôle de Michel Tremblay, le protégé de la Superbe de Trois-Rivières (Audrey Martel de la librairie l’Exèdre), ou La femme qui fuit d’Anaïs Barbeau-Lavalette, fermement soutenu par la Menace de Saint-Jean-sur-Richelieu (Denis Gamache de la librairie Au carrefour), l’heure est venue de faire votre part. Cela permettra à nos deux passionnés libraires de choisir leur angle d’attaque, et de peut-être marquer quelques points. À ne pas en douter, la lutte sera féroce jusqu’à la fin.

 

Le choix d’Audrey Martel – librairie l’Exèdre (Trois-Rivières)
Un ange cornu avec des ailes de tôle de Michel Tremblay (Leméac)

Un extrait de l’argumentaire d’Audrey Martel :
« Un ange cornu avec des ailes de tôle est un ouvrage essentiel. Un de ces rares livres qui nous font aimer tous les livres tout en nous replongeant dans nos premiers émois de lecteurs. »

Une citation de l’œuvre à lire et à relire :
« On dit que désirer est plus jouissant que posséder. C'est faux pour les livres. Quiconque a senti cette chaleur au creux de l'estomac, cette bouffée d'excitation dans la région du cœur ce mouvement du visage - un petit tic de la bouche, peut-être un pli nouveau au front, les yeux qui fouillent, qui dévorent - au moment où on tient enfin le livre convoité, où on l'ouvre en le faisant craquer mais juste un peu pour l'entendre, quiconque a vécu ce moment de bonheur incomparable comprendra ce que je veux dire. Ouvrir un livre demeure l'un des gestes les plus jouissifs, les plus irremplaçables de la vie. »

Un ange cornu avec des ailes de tôle
Michel Tremblay
Leméac, 1994

 

 

 

 

Le choix de Denis Gamache – librairie Au carrefour (Saint-Jean-sur-Richelieu)
La femme qui fuit d’Anaïs Barbeau-Lavalette (Marchand de feuilles)

Un extrait de l’argumentaire de Denis Gamache :
« L’émancipation des femmes, la Grande Noirceur, la Révolution tranquille, l’histoire des arts au Québec : tous de grands sujets explorés avec lucidité d’une manière touchante. »

Une citation de l’œuvre à lire et à relire :
« Parce que je suis en partie constituée de ton départ. Ton absence fait partie de moi, elle m'a aussi fabriquée. Tu es celle à qui je dois cette eau trouble qui abreuve mes racines, multiples et profondes.
Ainsi tu continues d'exister.
Dans ma soif inaltérable d'aimer.
Et dans ce besoin d'être libre, comme une nécessité extrême.
Mais libre avec eux.
Je suis libre ensemble, moi. »

La femme qui fuit
Anaïs Barbeau-Lavalette
Marchand de feuilles

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Nos thématiques
  4. Les séries des libraires : en attendant la grande finale