Actualités

Nos thématiques

exclusif au web
Le jour du Souvenir : récits de guerre

Le jour du Souvenir : récits de guerre

Par Isabelle Beaulieu, publié le 11/11/2014

Pour commémorer le jour du Souvenir, voici une sélection de quelques titres sur la guerre. Abordé de différentes manières, le sujet fait référence à tout ce qui définit l’être humain : violence, soif de grandeur et de pouvoir, barbarie, mais aussi solidarité, entraide, générosité, amour et espérance.

Fiction Adulte

1. Lignes de faille Nancy Huston
Un demi-siècle d'histoire, de San Francisco à Munich, de Haïfa à Toronto et New York, à travers le regard et le vécu de Sol, Randall, Sadie et Kristina, des enfants de 6 ans dont chacun est le parent du précédent. Une marche à rebours dans le monde actuel, sa barbarie et sa violence. Prix Femina 2006 et Prix Roman France Télévisions 2006.

2. Le quatrième mur Sorj Cholandon
1976. Sam rêve de monter Antigone d'Anouilh sur un champ de bataille au Liban. Les personnages représenteraient les peuples et croyances de la région : chrétien, Palestinien, druze, chiite, etc. Il espère une heure de répit que tous acceptent. Mais Sam est à l'agonie et fait alors jurer à son ami Georges de prendre sa suite. Prix Goncourt des lycéens 2013, prix des libraires du Québec 2014.

3. Charlotte David Foenkinos
L'histoire de Charlotte Salomon, une artiste peintre juive allemande, déportée à Auschwitz à 26 ans alors qu'elle était enceinte. Avant sa mort, la jeune femme parvient à confier ses toiles, principalement autobiographiques, aujourd'hui conservées au musée juif d'Amsterdam. Prix Renaudot 2014.

4. L’orangeraie Larry Tremblay
Quand Amed pleure, Aziz pleure aussi. Quand Aziz rit, Amed rit aussi. Ces frères jumeaux auraient pu vivre paisiblement à l'ombre des orangers. Mais un obus traverse le ciel, tuant leurs grands-parents. La guerre s'empare de leur enfance et sépare leurs destins. Des hommes viennent réclamer vengeance pour le sang versé.
Lauréat 2014 : Prix littéraire des enseignants, Prix des libraires du Québec, Prix du meilleur roman du Salon du livre du Saguenay, Prix des lecteurs du Salon du livre du Saguenay.

5. Le corps humain Paolo Giordano
Le peloton Charlie, envoyé en mission de paix en Afghanistan, rassemble des soldats de tous les horizons. Ils sont confrontés au danger, au désoeuvrement à l'intérieur d'une base avancée, bastion fantomatique au coeur du désert, mais aussi à eux-mêmes, à leurs craintes et à leurs interrogations. Une opération à l'extérieur de la base fait voler en éclats toutes leurs certitudes.

6. Quatre soldats Hubert Mingarelli
Quatre soldats de l'Armée rouge en perdition sortent d'une forêt où ils ont passé un hiver terrible. Ils se livrent à des razzias dans les villages, se baignent dans un étang et enrôlent de force un jeune garçon : sa présence irradie les quatre hommes car il est le seul à savoir écrire. Prix Médicis 2003.

7. C’était moins drôle à Valcartier Grégory Lemay
Redressements assis, courses, lancers de grenade, traversées des rivières et des boisés infestés d'insectes, le fusil à la main ; sous les ordres du caporal-chef Bourgouin et du sergent Lebel, les recrues suent. Il fait chaud cet été-là sur la base militaire de Valcartier.

8. Parfum de poussière Rawi Hage
Bassam et Georges sont deux amis d’enfance qui ont grandi au milieu de cet enfer de gravats et de sang, dans l’écho assourdissant des détonations. Les deux voyous vivent de menus larcins jusqu’au jour où la dure réalité de la guerre vient les rattraper et les contraindre à un choix difficile: prendre les armes ou prendre la fuite.

9. Le train était à l'heure : suivi de quatorze nouvelles Heinrich Böll
Ce récit est très fortement marqué par l'impression immédiate des souvenirs de la guerre. L'histoire commence dans la gare d'une ville du pays de la Ruhr. Un soldat cherche une place dans un train de permissionnaires en partance pour le front. […]
Pour le soldat, c'est son dernier voyage. Il sait qu'il va mourir, qu'il doit mourir. Les hommes que le hasard a rassemblés la jouent aux cartes, boivent, partagent leur pain et leur bière et semblent noyer leur angoisse dans le schnaps. Heinrich Bôll a écrit dans ce livre une des plus belles histoires de la mort absurde. Ce court récit, rédigé dans un style réaliste concis est un plaidoyer, un des plus bouleversants réquisitoires contre toute guerre. Par le prix Nobel de littérature 1972.

10. Les bienveillantes Jonathan Littel
1980, un Franco-Allemand achève sa carrière de directeur d'une usine de dentelle du nord de la France. Quarante ans plus tôt, le Dr. Aue était un fonctionnaire SS chargé de veiller au bon déroulement des opérations d'élimination sur le front de l'Est. A travers une enquête autobiographique, il se lance sur ses propres traces. Prix Goncourt 2006. Grand Prix du roman de l'Académie française 2006.

Documentaire Adulte

1. En terrain miné. Correspondance entre une romancière et un soldat Roxanne Bouchard et Patrick Kègle
Elle est romancière, il est soldat. Au printemps 2004, Patrick Kègle, qui combat en Afghanistan avec le Royal 22e Régiment, envoie des remerciements à un groupe folklorique qu'il écoute pour se rappeler sa patrie. Roxanne Bouchard, conjointe d'un des chanteurs, et farouchement antimilitariste, lui répond vite fait bien fait. Mais Patrick s'ennuie du Québec et, puisqu'il a trouvé une correspondante avec qui échanger, il ne lâche pas le morceau. […] S'enchaîne ainsi une franche et touchante correspondance au fil de laquelle se développe, entre ces êtres que tout semble éloigner, une réelle amitié.

2. Blessures de guerre. Des camps nazis à l'Afghanistan Gilbert Lavoie
Nous ne connaissions pas la guerre, jusqu'à ce que nos militaires reviennent à la maison. Jusqu'à ce qu'elle vienne hanter leurs nuits de ses cauchemars et emprisonner leur quotidien dans des traumatismes complexes que la médecine cherche encore à comprendre et à prévenir. Gilles Lamontagne connaît bien cette souffrance. Abattu par la chasse nazie en 1943 et retenu prisonnier pendant 2 ans et demi, il sait à quel point le soldat blessé psychologiquement a besoin d'aide au retour.

3. Calepin d'espoir Émilien Dufresne et Danielle Dufresne
À 18 ans, Émilien Dufresne modifie le cours de son existence et se porte volontaire pour combattre dans l'armée canadienne. Il est parmi ces milliers d'hommes à participer à la mission la plus impressionnante de l'histoire : le débarquement en Normandie. Fait prisonnier par les Allemands le 7 juin 1944, il lui faut à présent surmonter ses angoisses et rêver à la victoire. Après la guerre, Émilien, jeune homme de 22 ans, reprend sa vie laissée en suspens depuis quatre ans. Il tourne le dos à cette aventure, le silence s'installe et les souvenirs tentent en vain de franchir le cap de sa mémoire. À 80 ans, plus de soixante ans plus tard, Émilien Dufresne ressent l'urgence de partager avec nous cette période de soldat prisonnier de guerre.

4. Quand les cons sont braves. Mon parcours dans l'Armée canadienne Martin Petit
Avec une verve extraordinaire et beaucoup d'aplomb, Martin Petit nous fait revivre son histoire, lui qui a servi sur de nombreux théâtres d'opération, dans le golfe Persique, en Somalie et en ex-Yougoslavie. Il nous rend sensible à son évolution, lui qui s'est engagé par goût de l'aventure et pour voir du pays, et qui ressort de chaque conflit un peu plus marqué par l'horreur de la guerre. Ayant aujourd'hui à vivre avec le syndrome de stress post-traumatique, Martin Petit est devenu farouchement pacifiste. Il brise ici la loi du silence pour éviter à d'autres jeunes gens de connaître les mêmes épreuves.

5. Les cercueils de zinc Svetlana Alexievitch
Les soldats soviétiques étaient rapatriés d'Afghanistan dans des cercueils de zinc. Un témoignage de la guerre d'Afghanistan, composé de plusieurs centaines d'entretiens de soldats, d'officiers, de mères et de veuves de combattants.

(Les résumés sont ceux des éditeurs.)

ibeaulieu@leslibraires.ca

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Nos thématiques
  4. Le jour du Souvenir : récits de guerre