Actualités

Nos thématiques

exclusif au web
Ces livres pour ados… dont les adultes raffolent!

Ces livres pour ados… dont les adultes raffolent!

Par Alexandra Mignault, Les libraires, publié le 25/02/2016

Plusieurs livres qui s’adressent aux adolescents connaissent du succès également auprès des adultes. Pensons à la série « Harry Potter » qui a ravi toutes les générations. Après tout, rien n’empêche un adulte de retrouver son cœur d’ado le temps d’une lecture! Comment ne pas être touché par les émotions à fleur de peau, l’intensité des sentiments, si caractéristiques de l’adolescence? Et de toute manière, on peut lire ce qu’on veut, non? Ça fait partie des droits du lecteur énoncés par Daniel Pennac, soit « le droit de lire n’importe quoi » (Comme un roman).

Voici donc quelques exemples de livres pour ados… dont les adultes raffolent également! (Du moins certains adultes!)

Cœur de slush
Sarah-Maude Beauchesne (Hurtubise)

« À la seconde où j’ai terminé ce livre, je l’ai serré contre moi et j’ai pris quelques instants pour me souvenir de mes 16 ans. Ce que Sarah-Maude tend à l’adolescence avec ce roman, c’est beaucoup plus qu’une liste romantique, superflue et envoûtante des premières amours fidèles et infinies. L’auteure offre une histoire collée à la réalité comme on en a rarement vu. Sa voix est unique (pour de vrai) et chacun de ses personnages sort directement de vieux journaux intimes de la jeune auteure. C’est un roman honnête et muni d’une grande compréhension de la romance d’aujourd’hui. Un bouquin qui rappelle les joies comme les peines de l’adolescence, écrit avec cette plume, aussi belle que rare. » -Vanessa Lessard, librairie Carcajou (Rosemère)

***La suite tant attendue de Cœur de slush sort aujourd’hui en librairie. On a vraiment hâte de retrouver le personnage de Billie dans Lèche-Vitrines.

En complément : Entrevue avec Sarah-Maude Beauchesne



Des papillons pis de la gravité
Alexandra Larochelle (Libre Expression)

« Alexandra Larochelle […] possède au bout de sa plume une dose d’humour impressionnante et une habileté à décrire avec un ton mordant les émotions contradictoires d’une adolescente. »
-Josée-Anne Paradis, Les libraires

En complément : Entrevue avec Alexandra Larochelle



Ma vie autour d’une tasse John Deere
Émilie Rivard (Bayard Canada)

« Ma vie autour d’une tasse John Deere est une œuvre lumineuse, où on rit beaucoup, et qui s’intéresse à la période charnière de la fin du secondaire. Émilie Rivard parvient ici à parler d’homosexualité en l’intégrant en trame de fond du quotidien de son personnage. Elle ne cherche pas à la démystifier ni à la banaliser, mais elle ne se gêne pas pour déconstruire certains stéréotypes avec un humour irrésistible et contagieux. Il est rare qu’un roman sur l’adolescence soit aussi positif et optimiste. Bien sûr, Étienne et ses amis devront faire face à certaines situations tristes, voire carrément désagréables, mais grâce à leur complicité, ils sortiront grandis de leur cinquième secondaire. Bref, Ma vie autour d’une tasse John Deere est un incontournable du roman québécois pour adolescents. » -Pierre-Alexandre Bonin, librairie Monet (Montréal)

 

La pomme de Justine
Valérie Harvey (Québec Amérique)

« Alexandre, 30 ans, doit réapprendre la confiance; Justine, 18 ans, a une détermination exemplaire. Le temps d’un été, une profonde amitié naîtra entre eux, jusqu’à ce baiser. En mettant en scène l’histoire d’amour entre un professeur de cégep et son étudiante, Valérie Harvey prouve que la littérature jeunesse lui sied comme un gant, que l’interdit est une chose, et que l’amour en est une autre. » -Josée-Anne Paradis, Les libraires

En complément : Entrevue avec Valérie Harvey

 

Fé M Fé
Amélie Dumoulin (Québec Amérique)

« Véritable coup de cœur de la rentrée, je peux déjà affirmer qu’Amélie Dumoulin se trouvera probablement une place de choix dans le paysage de la littérature jeunesse québécoise. Fé M Fé, c’est l’histoire de Fé qui tombe amoureuse de Félixe, de la recherche de sa véritable identité, de la dépression de son père, de la « pas-toujours-facile-adolescence »… Malgré tout, on ne tombe pas dans le mélodrame, loin de là : on est transporté par la musicalité du texte, les personnages colorés et attachants. On ne tombe pas non plus dans le déjà-vu; autant du point de vue de l’écriture que de l’histoire, l’auteure nous surprend, et ça, j’aime ça… À l’heure où on est submergé par des centaines de parutions chaque semaine, Fé M Fé se donne comme un vent de fraîcheur. J’aime, j’adore. » -Christine Turgeon, librairie Ste-Thérèse (Sainte-Thérèse)


Une simple histoire d’amour
Angèle Delaunois (Soulières)

« Inspirée par Lettre d’une inconnue de Stefan Zweig, Noëlle décide d’écrire une longue lettre à Erwan pour faire revivre le souvenir de ces cinq occasions où elle l’a croisé dans sa vie. Au fil des pages, elle raconte avec mélancolie, avec tristesse aussi, cet amour qui l’unit à Erwan et qu’elle ne pourra oublier tout au long de sa vie. Un court roman réaliste et saisissant qui creuse les mécanismes de l’amour et de la mémoire. La justesse des émotions et la maîtrise du récit en font un livre essentiel à lire, parce qu’il ne peut laisser personne indifférent et qu’il invite à réfléchir sur la portée de l’amour et du pardon. C’est aussi un brillant hommage au temps qui passe et qui transforme, bien souvent, les gens en inconnus. » -Patrick Isabelle, librairie De Verdun (Montréal)

 

Nos étoiles contraires
John Green (Nathan)

Hazel, âgée de 16 ans, atteinte d’un cancer, est condamnée. Dans un groupe de soutien, elle rencontre Augustus, un jeune homme en rémission. L’humour et la passion pour la littérature d’Hazel contribueront à charmer le jeune homme. Malgré leur attirance réciproque, Hazel ne veut pas s’abandonner à aimer dans les circonstances. Mais Augustus ne se décourage pas si facilement… Un récit bouleversant sur la maladie, la mort et, surtout, la vie, dans toute sa splendeur et toute sa grandeur, avec des personnages touchants, drôles et attachants. Cette histoire prend au cœur et reste longtemps en tête.


Je t’ai rêvé
Francesca Zappia (Robert Laffont)

Vivant avec la schizophrénie, Alex essaie de départager la réalité de ses hallucinations. Alors qu’elle est habituée d’être différente, elle commence une vie qui ressemble à celles de toutes les adolescentes, ce qui la déstabilise : comment pourra-t-elle différencier maintenant la
« normalité » et la folie? Un roman intrigant, sensible et original.


Eleanor & Park
Rainbow Rowell (Pocket)

« Il y a de ces romans qui restent avec soi bien après les avoir terminés. Eleanor & Park est de ceux-là. Quelque chose dans cet heureux mélange de nostalgie, d’amour et de mal-être adolescent rend ce récit enlevant et lucide. On se revoit amoureux pour la première fois, la vraie fois, celle qui change la vie pour toujours. On aime et on rage avec les personnages. On pleure aussi. Et pourtant, c’est une histoire d’amour bien ordinaire, truffée de références culturelles savoureuses, de mix enregistrés sur des cassettes et de chevelures démesurées... Les années 80 comme si vous y étiez! Un roman drôlement bien écrit, bien ficelé. On y croit. On s’attache. Et ça bouleverse. » -Patrick Isabelle, librairie De Verdun (Montréal)


Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers
Benjamin Alire Sáenz (Pocket)

« J’ai lu ce bouquin avec un sourire béat grandissant au fil des pages que je dévorais. Même si je me doutais bien de la fin, l’auteur brille à raconter le quotidien de deux ados en quête d’eux-mêmes. Le récit est truffé de moments tendres, simples, joyeux ou dramatiques et laisse la place aux périodes de doutes, le tout auréolé par une plume enveloppante, intimiste. Aristote et Dante sont deux ados aux caractères différents, que rien ne semblait réunir. Et pourtant, c’est une amitié indéfectible qui naîtra entre eux, illuminant leur quotidien, les transformant peu à peu. Une histoire touchante qui honore l’amitié, la loyauté, les différences et la famille, tout en abordant, par la bande, l’homosexualité, l’homophobie et l’immigration. » -Chantal Fontaine, librairie Moderne (Saint-Jean-sur-Richelieu)

 


Autres suggestions :
-La folle rencontre de Flora et Max de Coline Pierré et Martin Page (L’école des loisirs)
-Wonder de R. J. Palacio (Pocket)
-3000 façons de dire je t’aime de Marie-Aude Murail (L’école des loisirs)
-Ma sœur vit sur la cheminée d’Annabel Pitcher (Pocket)
-Les maux d’Ambroise Bukowski de Susin Nielsen (La courte échelle)
-Big Easy de Ruta Sepetys (Gallimard)
-Tant que nous sommes vivants d’Anne-Laure Bondoux (Gallimard)
-Le monde de Charlie de Stephen Chbosky (Le Livre de Poche)
-Le soleil est pour toi de Jandy Nelson (Gallimard)

 

 

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Nos thématiques
  4. Ces livres pour ados… dont les adultes raffolent!