Actualités

Nos thématiques

exclusif au web
12 premiers romans pour (re)découvrir les grands artisans de notre littérature

12 premiers romans pour (re)découvrir les grands artisans de notre littérature

Par Les libraires, publié le 06/08/2017

PAR LA LIBRAIRIE AU CARREFOUR (SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU)

Libraire : Denis Gamache

 

1. Le plongeur
Stéphane Larue (Le Quartanier)
Faut-il le rappeler : le livre récipiendaire du Prix des Libraires du Québec 2017 est un premier roman! On a déjà dit beaucoup de très belles choses sur ce chef-d’œuvre, classique instantané : il ne tient qu’à vous maintenant de le découvrir! 

 

2. Oss
Audrée Wilhelmy (Leméac)
Le premier roman d’Audrée Wilhelmy est un court opus puissant, agréable mélange des genres dans un univers doux-amer. À lire, puisque le personnage principal de cet opus sera de retour dans Le corps des bêtes, à paraître cet automne. 

 

 

3. La déesse des mouches à feu
Geneviève Pettersen (Le Quartanier)
Inoubliable premier roman de Geneviève Pettersen, La déesse des mouches à feu est rapidement devenu un incontournable de la littérature d’ici. L’adolescence, pure et crue, écrite d’une manière vraie. À redécouvrir alors que l’auteure travaille présentement sur la suite et que le roman sera adapté sous peu au théâtre.   

 

4. Déterrer les os
Fanie Demeules (Septentrion)
Paru l’automne dernier, Déterrer les os s’est déjà taillé une solide réputation. Un roman captivant avec, au coeur du récit, la disparition de soi avortée. Vous aurez hâte de relire du Fanie Demeules.  

 
 

5. Je voudrais qu'on m'efface
Anaïs Barbeau-Lavalette (Hurtubise/BQ)
L’immense succès de La femme qui fuit aura presque fait oublier celui du premier roman d’Anaïs Barbeau-Lavalette. Pourtant, on y retrouve déjà sa grande sensibilité et son don pour les images fortes. Le premier grand roman d’une grande écrivaine.   

 

6. Et au pire, on se mariera
Sophie Bienvenu (La Mèche)
On reconnaît les grands auteurs à la particularité de leur voix littéraire et il apparaît d’emblée, dès les premières lignes de « Et au pire on se mariera », que Sophie Bienvenu possède une voix unique. À lire avant d’aller voir le film qui sort en septembre avec dans le rôle-titre Sophie Nélisse.

 
 

7. Un petit pas pour l'homme
Stéphane Dompierre (Québec Amérique/Nomades)
Un petit pas pour l’homme a été pour la littérature « masculine » ce que Rafaële Germain a été pour la « chick lit » : une nouvelle littérature a été popularisée au Québec avec ce roman de Dompierre et presque 15 ans plus tard, il se lit comme au premier jour.

 

 

8. L'avaleur de sable
Stéphane Bourguignon (Québec Amérique/Nomades)

L’auteur de la télésérie « La Vie, la vie » a écrit un des plus beaux romans sur la dépendance affective au masculin. Empreint d’une poésie qui lui est propre, Bourguignon écrit des personnages criants de vérité. Indémodable.

 

 

9. Soudain le Minotaure
Marie Hélène Poitras (Triptyque)
Si Griffintown est le roman qui a consacré Marie-Hélène Poitras, Soudain le Minotaure est le roman qui l’a révélée au lectorat québécois. Le premier roman de MHP est empreint d’une grande poésie et étonne par son traitement sensible d’un sujet difficile à aborder sans tomber dans le pathos : le viol. 

 

 

10. Prochain épisode
Hubert Aquin (BQ)
Sous prétexte de roman d’espionnage, Hubert Aquin dépeint l’urgence de vivre de ces hommes qui ont voulu révolutionner le Québec. En creusant la blessure de l’âme québécoise (on disait canadienne-française, jadis), il montre une époque où tout était possible, tout était à faire. Et nous rappelle que le « prochain épisode » n’a peut-être pas encore été écrit. 

 

 

11. Contes pour buveurs attardés
Michel Tremblay (BQ)
On triche : le premier roman de Michel Tremblay n’en est pas un : il s’agit plutôt d’un recueil de nouvelles inspirées des contes fantastiques. Le jeune Michel s’inspire des Lovecraft et E.A. Poe de la littérature pour écrire ses propres histoires d’épouvantes. Le même Michel Tremblay, loin du Plateau. 

 
 

12Le torrent
Anne Hébert (BQ)
Et si on trichait encore un peu : Le torrent, premier recueil de nouvelles d’Anne Hébert, est un véritable laboratoire pour ce que sera son œuvre romanesque. Des relations humaines vraies, parfois d’une violence inouïe, qui marquent à jamais le lecteur. Et un style inimitable. 

 

 

 

 

 
 

Voir la sélection

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Nos thématiques
  4. 12 premiers romans pour (re)découvrir les grands artisans de notre littérature