Actualités

Nos thématiques

exclusif au web
12 escales au Canada pour le 12 août

12 escales au Canada pour le 12 août

Par Les libraires, publié le 03/08/2015

Le 12 août, nous célébrerons tous le livre québécois. Les libraires indépendants du Québec, fiers de supporter l’événement « Le 12 août, j’achète un livre québécois », s’activent déjà pour préparer une belle sélection de livres québécois dans leur librairie.

Pour ce troisième rendez-vous pré-12 août, alors que les élections fédérales viennent tout juste de se mettre en branle, nous vous proposons un tour du Canada par le biais de fictions écrites par des auteurs d’ici ou publiées par des éditeurs québécois. Toutes ces lectures nous entraînent – parfois que furtivement – dans les décors variés et inspirants de notre grand pays. Bon voyage!

 

Colombie-Britannique

La vie comme avec toi de Geneviève Lefebvre (Libre Expression)

« Une histoire bien ficelée, un suspense psychologique qu’il faut lire absolument. »
Shannon Desbiens, librairie Les Bouquinistes (Chicoutimi)

 

Alberta 

Les cahiers noirs de l'aliéniste T.2 de Jacques Côté (Alire)

« En 1885, Georges Villeneuve est mobilisé, puis envoyé en Saskatchewan pour tenter de mater la révolte des Métis dirigés par Louis Riel. Son régiment découvre la pire scène de crime de l’histoire canadienne. »
La rédaction de la revue Les libraires

 

Saskatchewan

L'homme de la Saskatchewan de Jacques Poulin (Leméac)

« Lire ce roman de Jacques Poulin, c’est laisser le temps en suspens et se bercer au doux rythme des mots. C’est aimer notre langue française et cette belle province qu’est le Québec. C’est se sentir bien. Et “avoir une graine dans l’oeil” après avoir tourné la dernière page. »
Isabelle Prévost Lamoureux, La Maison de l’Éducation (Montréal)

 

Manitoba

Go west, Gloria de Sarah Rocheville (Leméac)

« C’est un roman court et bien ficelé qui évoque le roadtrip : un voyage du deuil et de la recherche d’une voix bien à soi. »
Marie-Eve Blais, librairie Monet (Montréal)

 

Ontario

Je suis un thriller sentimental d'Emmanuelle Tremblay (Boréal)

« C’est à une exploration des mécanismes de la manipulation que nous convie Emmanuelle Tremblay dans ce premier roman qui fait habilement valser les normes habituelles de la narration tout en prouvant que les apparences – et les paroles – sont souvent trompeuses… »
Josée-Anne Paradis, revue Les libraires

 

Nouveau-Brunswick

Pour sûr de France Daigle (Boréal)

« Il ne faut pas avoir peur de ce livre malgré ses 730 pages, ses passages en chiac, ses 1728 fragments. Ce roman est un pur bonheur de lecture. »
Marie-Hélène Vaugeois, librairie Vaugeois (Québec)

 

Nouvelle-Écosse

Big Will d’Alain Ulysse Tremblay (Coups de tête)

« En lisant ce roman sur l’exil des Autochtones dans leur propre pays et sur la solitude du destin dans un monde étranger, on ne peut qu’adorer Big Will, brute au cœur tendre qu’immortalise, “pour la mémoire”, l’admirable écriture de Tremblay. »
Mathieu Croisetière, revue Les libraires

 

Île-du-Prince-Édouard

Le pont de l’île de Christine O’Doherty (Lévesque)                                                                                

« À l’image de sa mémoire fouilleuse et introspective, le récit est porté par une écriture épurée, travaillée, vraie, qui laisse respirer librement l’émotion. On le referme, touché par la détresse d’une femme qui met à nu la douleur, la joie, la complexité d’exister. Simple et fort. Proche et prenant. »
Suzanne Giguère, Le Devoir

 

Terre-Neuve

Savannah T. 8 : Retour aux sources de Sylvie Payette (Recto-Verso)

« Après l'accident dont a été victime Rafi, Savannah doit continuer sa quête seule. Elle accepte de se joindre à un groupe de jeunes archéologues suédois qui suivent la trace des Vikings à Terre-Neuve. »
Résumé de l’éditeur

 

Yukon

Une deuxième vie T. 1 : Sous le soleil de minuit de Mylène Gilbert-Dumas (VLB)

« Pour raviver son mariage, un couple à la dérive s’exile au Yukon. Mais le vent frais et les décors majestueux n’arriveront pas à repousser le divorce. »
La rédaction de la revue Les libraires

 

Territoires du Nord-Ouest

La saison froide de Catherine Lafrance (La Presse)

« Dans La saison froide, le Nord incarnait la possibilité de tout recommencer à zéro pour l’héroïne. »
La rédaction de la revue Les libraires     

 

Nunavut

Un vent prodigue de Simone Chaput (Leméac)

« Un vent prodigue, c’est vraiment un tableau de mœurs. J’ai placé quatre personnages face aux défis des temps actuels : la destruction de l’environnement, l’éclatement des relations personnelles, l’érosion des valeurs, la disparition du patrimoine culturel. »
Simone Chaput

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Nos thématiques
  4. 12 escales au Canada pour le 12 août