Actualités

Les prix littéraires

exclusif au web
Trois lauréates aux prix du CEAD

Trois lauréates aux prix du CEAD

Par Isabelle Beaulieu, publié le 21/01/2020

La Fondation du Centre des auteurs dramatiques (CEAD) a remis ses prix annuels le 20 janvier au Centaur Theatre à Montréal. Le prix Michel-Tremblay, qui a la visée d’honorer un auteur de texte dramaturgique créé à la scène dans la dernière année, est allé à Annick Lefebvre pour sa pièce ColoniséEs (Dramaturges Éditeurs). « Annick Lefebvre signe une pièce épique et d'une générosité sans limites », a entre autres dit le jury qui était composé de Martin Bellemare, lauréat du prix l’an dernier, Érika Tremblay-Roy, auteure et directrice artistique du Petit Théâtre de Sherbrooke, Florence Blain-Mbaye, comédienne, Louise Laprade, comédienne et metteure en scène et Angelo Barsetti, concepteur costume, maquillage et coiffure. L’auteure reçoit une bourse de 20 000$ dont la moitié est octroyé par le Conseil des arts et des lettres du Québec et l’autre partie par le CEAD et par Michel Tremblay.

Le prix Louise-LaHaye, qui pour sa part félicite une œuvre scénique écrite pour un public jeunesse, a été donné à Rébecca Déraspe pour son texte Je suis William (Dramaturges Éditeurs). Jacinthe Potvin, metteure en scène, Rachel Graton, auteure et comédienne et Sébastien David, auteur, comédien et metteur en scène constituaient le jury et a déclaré : « […] Je suis William est une célébration jubilatoire du théâtre, de sa force et de sa capacité à faire partager le plaisir de rêver le monde. » Déraspe reçoit un montant de 10 000$ et devient auteure associée à la Maison Théâtre pour toute la prochaine saison.

Le nom de la gagnante du prix Gratien-Gélinas avait été dévoilé en novembre dernier. Le prix, qui illustre une pièce qui n’a pas encore été montée, a été remis à Liliane Gougeon-Moisan lors de la soirée du 20 janvier pour sa pièce L’art de vivre. Le jury - David Paquet, auteur, Alex Bergeron, comédien et Stéphane Martelly, auteure, conseillère dramaturgique et professeure – estime que l’auteure, « [d]ans un style précis qui allie un sens de la formule à un talent évident pour le dialogue, trace avec aisance les contours d’un monde qui nous est familier avant de le faire habilement basculer dans une réjouissante absurdité. » Elle se mérite la bourse Françoise-Berd de 10 000$ et un montant de 15 000$ sera accordé par Québecor à la compagnie qui produira la pièce.

Julien Beauseigle et Guillaume Lapierre-Desnoyers ont reçu une mention spéciale ainsi qu’une somme de 1000$, le premier pour sa pièce SHOT, le second pour Tu ne me croiras pas.

Photo d’Annick Lefebvre : © Julie Artacho

 


Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les prix littéraires
  4. Trois lauréates aux prix du CEAD