Actualités

Les prix littéraires

exclusif au web
Promo 9e Art affiche ses préférences avec les finalistes des Bédélys

Promo 9e Art affiche ses préférences avec les finalistes des Bédélys

Par Isabelle Beaulieu, publié le 22/05/2014

La mission des prix Bédélys est de faire ressortir « les meilleures bandes dessinées francophones parues et diffusées au Québec » durant la dernière année. Libraires, bibliothécaires et lecteurs spécialistes du genre ont sélectionné les titres suivants pour figurer dans la liste des aspirants aux prix. Profitons de cet inventaire pour regarnir notre répertoire personnel.

Les noms des gagnants seront connus le dimanche 1er juin lors d’une soirée spéciale qui se tiendra au Cabaret du Lion d’Or à Montréal. Le dévoilement sera suivi d’une partie d’impro BD dirigée par le maître de jeu Raymond Poirier qui verra s’affronter les Rouges (Dessinateurs : Francis Desharnais et Bach 
Improvisateurs: Simon Trudeau et Autres) et les Noirs (Dessinateurs: Julien Paré-Sorel et Julie Rocheleau
 Improvisateurs : Frédéric Barbusci, Sébastien Croteau et Patrice Lépine.)

Prix Bédélys Monde

La meilleure bande dessinée de langue française diffusée au Québec au cours de l’année.

  • Aâma T3 : Le Désert des miroirs, de Frederik Peeters (Gallimard)
  • Annie Sullivan et Helen Keller, de Joseph Lambert (Ça et là)
  • Ardalén – Vent de mémoire, de Miguelido Prado (Casterman)
  • Big Questions, d’Anders Nilsen (L’Association)
  • Come Prima, d’Alfred (Delcourt)
  • L’entrevue, de Manuele Fior (Futuropolis)
  • Mauvais genre, de Chloé Cruchaudet (Delcourt)
  • Les Ombres, d’Hippolyte et Zabus (Phébus)
  • Orignal, de Max de Radiguès (Delcourt)
  • Souvenirs de l’Empire de l’atome, d’Alexandre Clérisse et Thierry Smolderen (Dargaud)

Prix Bédélys Québec

La meileure bande dessinée professionnelle publiée au Québec.

  • L’abominable Charles Christopher T1, de Karl Kerschl (Studio Lounak)
  • L’Amérique ou le disparu, de Réal Godbout (La Pastèque)
  • Les deuxièmes, de Zviane (Éditions Pow Pow)
  • Les pièces détachées, de David Turgeon et Vincent Giard (La Mauvaise tête)
  • Vil et misérable, de Samuel Cantin (Éditions Pow Pow)

Prix Bédélys Indépendant

Meilleure bande dessinée de langue française auto-éditée et auto-distribuée au Québec.

  • Garder le rythme, d’Antonin Buisson
  • Grip, de Jeik Dion et Dominique Carrier
  • Silent Worlds de Carlos Santos (Trip)
  • Le son de la pluie, de Zviane
  • Tibonom, de Billy Mavreas (Trip)

Prix Bédélys Jeunesse

Meilleure bande dessinée de langue française destinée aux jeunes de 7 à 12 ans diffusée au Québec. Le jury de cette catégorie est composée de jeunes lecteurs d’une des succursales du Réseau des bibliothèques de la Ville de Montréal.

  • L’agent Jean T4 : La prophétie des quatre, d’Alex A (Presse Aventure)
  • Astérix T35 : Astérix chez les Pictes, de Didier Conrad et Jean-Yves Ferri (Éditions Albert-René)
  • Klaw T1 : Éveil, de Joël Jurion et Antoine Ozanam (Le Lombard)
  • Guiby T1 : Une odeur de soufre, de Sampar (Éditions Michel Quintin)
  • Louca T1 : Coup d’envoi, de Bruno Dequier (Dupuis)

 

Promo 9e art

ibeaulieu@leslibraires.ca

 

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les prix littéraires
  4. Promo 9e Art affiche ses préférences avec les finalistes des Bédélys