Actualités

Les prix littéraires

exclusif au web
Les trois finalistes du prix ACBD-Québec 2017

Les trois finalistes du prix ACBD-Québec 2017

Par Isabelle Beaulieu, publié le 16/10/2017

L’Association des critiques et journalistes de bande dessinée (ACBD) compte 94 membres d’Europe et du Québec. Leur Grand prix, qui récompense une œuvre publiée en français, est décerné depuis 1984. L’édition québécoise quant à elle en est à sa troisième édition. Et force est de constater que la BD au Québec n’a pas à rougir de sa qualité. En 2015, l’honneur est allé à Jimmy Beaulieu pour Non-Aventures (Mécanique générale), tandis qu’en 2016 le prix a été attribué à La femme aux cartes postales (La Pastèque) du duo Jean-Paul Eid et Claude Paiement.

Le grand gagnant de 2017 sera rendu public le 17 novembre lors du Salon du livre de Montréal. Pour l’heure, voici les trois excellents finalistes. Ils ont été choisis parmi 70 titres sortis entre le 1er juillet 2016 et le 30 juin 2017.

 

« Après Radisson, Jean-Sébastien Bérubé est de retour avec un roman graphique plus personnel. Entre le roman initiatique et le carnet de voyage, le lecteur découvrira sa quête spirituelle autour du bouddhisme et ce qui en est ressorti. Ce livre tombe à pic dans notre compréhension du monde. On voit une jeunesse en quête d’idéal au risque de fermer les yeux sur la complexité du monde. Au travers de son expérience passionnante, l’auteur nous rappelle que la religion est faite par des hommes et si l’essence d’une religion est source de lumière, les autorités la servant peuvent nourrir seulement leur propre intérêt. Si vous aimez le travail d’Etienne Davodeau, cet ouvrage pourrait vous plaire tant par son dessin que par le sujet qu’il traite. »
Marie Vayssette, librairie de Verdun (Montréal)

 

« Isabelle Arsenault et Fanny Britt nous ensorcellent avec l’enfance d’un jeune garçon dans cet album tout aussi merveilleux que Jane, le renard et moi. Une famille séparée à cause de l’alcoolisme du père, des enfants qui font du mieux qu’ils peuvent pour s’évader au quotidien. Un sujet qui peut paraître lourd, mais tellement brillamment illustré par Isabelle Arsenault que l’histoire en devient tendre et douce. Émouvant! »
Annie Proulx, librairie A à Z (Baie-Comeau)

 

« Un nouveau Guy Delisle est tout un événement! L'auteur et illustrateur qui a fasciné bien des lecteurs avec ses carnets de voyage à la fois intimes et instructifs revient cette fois avec le récit d'une prise d'otage inspiré d'un fait vécu. Un ouvrage anxiogène et captivant. »
Audrey Martel, librairie L'Exèdre (Trois-Rivières)

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les prix littéraires
  4. Les trois finalistes du prix ACBD-Québec 2017