Actualités

Les prix littéraires

exclusif au web
Les prix du Salon du livre de Genève

Les prix du Salon du livre de Genève

Par Isabelle Beaulieu, publié le 19/05/2017

Le Salon du livre et de la presse de Genève a remis quelques prix lors de sa 31e édition qui avait lieu à la fin avril. Le Prix du public a été remis pour la première fois cette année et son grand gagnant fut l’écrivain français Tanguy Viel pour son roman Article 353 du code pénal (Minuit). Ce même roman a permis à son auteur de remporter en mars dernier le Grand Prix RTL – Lire. Chez Les libraires, ce livre a aussi été très aimé, entre autres par le libraire André Bernier de L’Option à La Pocatière :

« Au fil de ce monologue prenant, l’accusé raconte ses espoirs brisés, la honte d’avoir déçu son fils… jusqu’à l’événement qui a provoqué son ras-le-bol. Au juge maintenant de décider s’il y a matière à poursuite… Du grand Tanguy Viel! »

La sortie au Québec du format audio de ce livre est prévue le 21 juin prochain.

Le prix Ahmadou Kourouma a quant à lui été attribué au Suisso-Camerounais Max Lobe pour Confidences (Zoé). L’auteur relate son voyage à Douala, son lieu d’origine qu’il avait quitté à 18 ans. Entre quelques verres de dame-jeanne de matango (vin de palme), Ma Maliga lui raconte l’histoire de l’indépendance camerounaise.

« Tu me fais honneur, ah mon fils. Ça me met beaucoup de joies dans le cœur qu’un jeune homme comme toi vienne d’aussi loin seulement pour me voir, moi Maliga. Le plus souvent, ceux qui partent chez vous là-bas, ils ne reviennent plus ici. Non oh! Ils ne reviennent plus, eux. Ils calent là-bas. Je ne sais pas qui leur mange la tête comme ça jusqu’à ce qu’ils oublient tout, tout et tout, même le trou qui les a mis au monde. »

D’autres prix ont été aussi remis :

le Prix du public RTS, dont le vote est fait exclusivement par les auditeurs de Radio télévision suisse, a été octroyé à Silvia Härri pour Je suis mort un soir d’été publié chez Bernard Campiche qui n’a pas pour l’instant de distributeur au Québec;  

le prix RTS littérature ados, qui compte sur un jury âgé de 13 à 15 ans, a été donné à Anne Percin pour son roman Ma mère, le crabe et moi (Rouergue);

le Prix littéraire SPG, octroyé à un auteur romand qui en est à sa première publication, a été remis à Elisa Shua Dusapin pour Hiver à Sokcho (Zoé);

le prix Chronos qui s’intéresse au thème intergénérationnel a accordé ses prix à Cinq minutes et des sablés de Stéphane Servant et Irène Bonacina (Didier) - Maternelle/CP, Toute une vie pour apprendre de Gabriele Rebagliati et Michio Watanabe (Les fourmis rouges)  - CE1/CE2, Le ciel d'Homère d’Agnès de Lestrade (Bulles de savon) - CM1/CM2;

le prix Enfantaisie, qui donne encore une fois la voix aux jeunes lecteurs, a récompensé les livres Course épique de Marie Dorléans (Sarbacane) et Mon frère est un super-héros de David Solomons (Gallimard Jeunesse);

finalement, le prix BD Zoom a été remis à Love Story à l’iranienne de Jane Deuxard et Deloupy (Delcourt).

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les prix littéraires
  4. Les prix du Salon du livre de Genève