Actualités

Les prix littéraires

exclusif au web
Les Médicis 2014

Les Médicis 2014

Par Isabelle Beaulieu, publié le 04/11/2014

Le prix Médicis du roman français a été remporté par Antoine Volodine pour son roman Terminus radieux (Le Seuil) qui était le nom donné à un kolkhoze, une coopérative agricole en URSS. Les travailleurs, malgré la mauvaise tournure des expériences effectuées, gardent la foi en l’ultime rêve soviétique.

«On lit Volodine comme une lecture d’enfance, comme du Stevenson ou du Curwood et on passe immédiatement de l’autre côté de nombreux miroirs», a écrit Jean-Didier Wagneur du Libération.

Quant à Volodine lui-même, il se dit «très heureux, ce prix est très important pour moi, c’est l’aboutissement de 30 ans d’écriture».

«Et avant la rage c'est d'abord I'ahurissement qui nous saisissait lorsque nous constations que Ies maîtres du malheur triomphaient partout sur le globe et étaient sur le point de liquider les derniers d'entre nous. Nous n'avions aucune explication quand nous nous interrogions sur les mauvais choix de I'humanité.»

Le prix Médicis étranger a été remis pour sa part à Lily Brett, une auteure australienne, pour son roman Lola Bensky (La grande ourse), premier livre de Brett à être publié en France. Très autobiographique, il relate la quête d’identité d’une jeune fille de 19 ans partie courir le monde pour interviewer les rock stars de ce monde.

«Elle était ravie que Cher ait autant de succès, qu’elle soit devenue une femme indépendante et accomplie. Et la célébrité ne lui avait pas tourné la tête : sa modestie, sa générosité et son intelligence transparaissaient dans toutes ses interviews. En plus, elle avait un sens de l’humour formidable. "Le problème de certaines femmes, avait-elle dit un jour, c’est qu’elles s’emballent pour rien du tout et finissent par l’épouser.»

Le Médicis de l’essai va à Frédéric Pajak pour Manifeste incertain 3 (Noir et blanc) qui porte sur les destinées de Walter Benjamin, philosophe allemand juif qui finira par mettre fin à ses jours, et celle d’Ezra Pound, un poète américain qui s’engagera dans le mouvement fasciste, sera arrêté puis mis à l’asile.

Un trio de Médicis inspirant !

Sources :

Livres Hebdo

Libération Volodine

Libération Brett

Le Nouvel Observateur

ibeaulieu@leslibraires.ca

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les prix littéraires
  4. Les Médicis 2014