Actualités

Les prix littéraires

exclusif au web
Les lauréats des Prix littéraires du Gouverneur général

Les lauréats des Prix littéraires du Gouverneur général

Par Les libraires, publié le 28/10/2015

Ce sont 559 titres francophones qui ont été soumis cette année aux Prix littéraires du Gouverneur général. Les lauréats 2015 ont été dévoilés aujourd’hui. Les voici :


Romans et nouvelles
 : 

Nicolas Dickner
 – Six degrés de liberté (Alto)

Commentaire du jury : « Roman foisonnant et habilement construit, Six degrés de liberté est écrit avec rigueur et tendresse. Nicolas Dickner, au courant des avancées technologiques, dépeint avec intelligence et humour les ravages de la mondialisation et du capitalisme sauvage, en mettant notamment en scène des personnages qui repoussent toutes les frontières. »


Littérature jeunesse (texte)
 

Louis-Philippe Hébert – Marie Réparatrice (La Grenouillère)

Commentaire du jury : « D’une voix candide et poignante, Marie Réparatrice nous plonge dans l’univers chatoyant d’une fillette de 8 ans. Signé Louis-Philippe Hébert, ce récit en vers libres respire au rythme de l’enfance. Tout en finesse et simplicité, ce drame happe le lecteur dans une spirale émotive intense qui le laisse ébloui devant un tel souffle poétique. »



Littérature jeunesse (livres illustrés)
 :

Patrick Doyon et André Marois – Le voleur de sandwichs (La Pastèque)

Commentaire du jury : « Le voleur de sandwichs d’André Marois est une intrigue captivante et « bien ficelée » qui s’harmonise à merveille avec l’originalité et la maîtrise du style graphique de Patrick Doyon. Ce duo réussit à créer une œuvre rythmée, drôle et dynamique que l’on dévore avec grand plaisir. »


Théâtre
 :
 

Fabien Cloutier – Pour réussir un poulet (L’instant même et Dramaturges Éditeurs)

Commentaire du jury : « Dans une langue râpeuse et rythmée, Fabien Cloutier présente avec audace et sans caricature, des personnages populaires à qui on ne donne pas souvent la parole au théâtre. Pour réussir un poulet est un portrait cru et cruel de l’exploitation de la misère humaine. Une pièce dont on ne ressort pas indemne. »


Poésie
 
: 

Joël Pourbaix – Le mal du pays est un art oublié (Du Noroît)

Commentaire du jury : « Dans Le mal du pays est un art oublié résonnent les échos d’une présence subtile. Ouverte et attentive à ce qui est, cette poésie invite à la réflexion. Curieux du monde, Joël Pourbaix sonde l’énigme du quotidien : « Je marche entre le visible et l’invisible, que demander de plus. »



Essais :
 

Jean-Philippe Warren – Honoré Beaugrand : la plume et l'épée (1848-1906) (Boréal)

Commentaire du jury : « Dans Honoré Beaugrand : la plume et l'épée (1848-1906), Jean-Philippe Warren explore les multiples facettes de la personnalité cosmopolite, complexe et fascinante d’une grande figure de l’histoire du Québec. L’auteur allie rigueur intellectuelle et originalité dans sa démarche littéraire. »


Traduction (anglais au français)
 :

Lori Saint-Martin et Paul Gagné – Solomon Gursky (Boréal)
Traduction française de Solomon Gursky Was Here de Mordecai Richler (Penguin Books Canada)

Commentaire du jury : « Dans cette nouvelle traduction du Solomon Gursky de Mordecai Richler, Lori Saint-Martin et Paul Gagné restituent avec brio le souffle, l’humour, l’ironie et la truculence d’une fresque sociale qui balaie cinq générations et nous entraîne de l’Ancien au Nouveau Monde. »


Translation (French to English)
 


Rhonda Mullins – Twenty-One Cardinals, Coach House Books; distributed by Raincoast Books; English translation of Les héritiers de la mine by Jocelyne Saucier (XYZ)

Site des GG

Les finalistes des GG

 

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les prix littéraires
  4. Les lauréats des Prix littéraires du Gouverneur général