Actualités

Les prix littéraires

exclusif au web
Les lauréats des Bédélys

Les lauréats des Bédélys

Par Alexandra Mignault, Les libraires, publié le 24/05/2017

Le Festival BD de Montréal, qui se déroulera les 26, 27 et 28 mai, a dévoilé ses prix Bédélys 2017. Ces prix, qui existent depuis 1999, récompensent les meilleures bandes dessinées francophones parues et diffusées au Québec.


Voici les lauréats :


Bédélys Québec
Nunavik de Michel Hellman (Pow Pow)

Nunavik retrace les voyages de l'auteur dans le Nord-du-Québec et traite à la première personne des rapports que l'on entretient avec les premières nations. L'auteur en profite aussi pour parler à nouveau de son autre muse le Mile End, quartier qu'il habite depuis maintenant plus de dix ans. [Résumé de l’éditeur]


Bédélys Monde
Stupor Mundi de Néjib (Gallimard)

Au début du XIIIe siècle, Hannibal Qassim El Battouti, un éminent savant arabe, débarque dans les Pouilles à Castel del Monte, refuge d'érudits en tout genre. Accompagné de sa fille Houdê, paralysée, et d'El Ghoul, son serviteur masqué, il a dans ses bagages une intervention extraordinaire : la photographie. Pour obtenir la protection de Frederic II et continuer ses recherches, il lui faudra retrouver une formule chimique disparue, réaliser un faux saint-suaire... et lutter contre les forces ennemies liguées contre lui. Une aventure médiévale digne du Nom de la rose. [Résumé de l'éditeur] 

Bédélys Jeunesse
Fantômes de Raina Telgemeier (Scholastic)

« N’ayez crainte, aucune trace de spectres sanguinaires et méchants dans Fantômes : Raina Telgemeier propose plutôt de se reconnecter à la vie en passant par la célébration de la mort. Pour ce faire, la bédéiste américaine met en scène deux sœurs, dont la plus jeune est atteinte de fibrose kystique : alors qu’elles déménagent à Bahía de la Luna, ville réputée pour son air salin, mais également pour l’ouverture de ses habitants envers leurs défunts, une grande aventure réunira les deux jeunes filles, culminant avec les grandes célébrations du Día de los Muertos. » - Josée-Anne Paradis, Les libraires


Bédélys Indépendant
Un client habituel de Skip Jensen (Trip)

New York, début des années 90. La drogue fait des ravages et les activités criminelles de toutes sortes affligent la ville. Profitant du chaos ambiant sévit Joel Rifkin, le tueur le plus prolifique que cet état ait jamais connu. En l'espace de quatre ans, Rifkin assassine dix-sept femmes d'adonnant à la prostitution. C'est en découvrant un lien entre l'auteur le chanteur du groupe punk Reagan Youth et ce tueur en série que l'auteur Skip Jensen en est venu à raconter cette histoire. Un client habituel est une enquête dans les rues sombres de New York pour tenter de comprendre comment un homme se transforme en monstre. [Résumé de l'éditeur]


Bédélys Indépendant - Prix spécial du jury
Joey Pyro : La face collée sur l'asphalte de Jordanne Maynard

Ce prix est remis exceptionnellement cette année. Il s'agit du projet de fin d'études d'une finissante de la majeure en bande dessinée de l'UQO. Le jury a été charmé par « l'énergie de cette vraie-fausse biographie de la trajectoire pleine de bruit et de fureur d'un chanteur punk sans compromis, le tout dans un vigoureux univers simiesque anthropomorhe », peut-on lire sur le site de Promo 9e art


En complément :
Entrevue avec Raina Telgemeier pour la parution de Fantômes


Illustration tirée de l'affiche de la 18e édition des prix Bédélys

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les prix littéraires
  4. Les lauréats des Bédélys