Actualités

Les prix littéraires

exclusif au web
Les lauréats d'Angoulême 2015

Les lauréats d'Angoulême 2015

Par Isabelle Beaulieu, publié le 02/02/2015

Le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême s’est terminé le 1er février dernier. Voici les grands lauréats de cette 42e édition.

Le Grand prix d’Angoulême 2015

Le mangaka Katsuhiro Otomo

Fauve d’or - prix du meilleur album

L’Arabe du futur, tome I – Riad Sattouf (Allary)
De 1978 à 1984, Riad Sattouf, dont le père est syrien et la mère bretonne, raconte son enfance entre la Libye et la Syrie. La famille s'installe, en 1984, dans le village du père proche de Homs. Le petit garçon blond découvre la loi du plus fort au milieu de ses cousins. Le père de Riad, qui veut en faire un Arabe éduqué et moderne, l'élève dans le culte des grands dictateurs arabes.

Prix spécial du jury

Building Stories – Chris Ware (Delcourt)
Coupes d'immeuble, histoires étage par étage, flashbacks et narrations parallèles, les récits se mêlent et se répondent pour conter les interactions sociales d'un voisinage de Chicago. Relations familiales, liaisons amoureuses, séduction, paternité, éducation, les thématiques se développent au gré des choix du lecteur et construisent un récit fin et sensible. Une oeuvre inclassable et indicible.

Prix de la série

Lastman – Bastien Vivès, Balak et Mickaël Sanlaville (Casterman)
Le jeune Adrian Velba est heureux. Après avoir travaillé dur toute l'année dans l'école de combat de Maître Jansen, il va enfin pouvoir participer, pour la première fois de sa vie, au grand tournoi annuel parrainé par le roi Virgil et la reine Efira. Même son partenaire - le chétif Vlad, un piètre combattant- ne parvient pas à limiter son enthousiasme. Hélas, à quelques heures de la clôture des candidatures, Vlad déclare forfait, malade.

Le coup est terrible pour Adrian, car il faut être deux pour s'inscrire au tournoi. Échec sans appel ? Non, car in extremis surgit un grand gaillard que personne n'a jamais vu en ville, Richard Aldana...

Prix révélation

Yekini, le roi des arènes – Lisa Lugrin et Clément Xavier (Flblb)
- Vous avez lu la biographie de Yékini? Quel ennui, il passe son temps à s'entraîner ! Ce type a L'air d'un gros nounours qu'on a envie de câliner. Le problème, c'est qu'on ne vend pas des peluches, mais un sport de combat ! Au Sénégal, la lutte est encore plus populaire que le football. Ce livre raconte l'histoire de trois lutteurs de génie qui se disputent le titre de "roi des arènes". Originaire d'une petite île où ce sport puise ses racines, Yékini résiste au système médiatique, politique et financier. Mais pour combien de temps ?

Prix du patrimoine

San Mao, le petit vagabond – Zhang Leping (Fei)
Le petit San Mao promène sa silhouette gracile dans les rues du Shanghai des années 1930, où les concessions étrangères et les cabarets luxueux ne parviennent pas à masquer la misère et les luttes quotidiennes avec les Japonais. Entre mélodrame et comédie, un regard critique sur la société à travers les yeux d'un enfant.

Prix du public, parrainé par Cultura

Les Vieux fourneaux, tome I – Ceux qui restent – Wilfrid Lupano et Paul Cauuet (Dargaud)
Trois septuagénaires, amis d'enfance, se lancent dans un road-movie rocambolesque vers la Toscane. Explications : Antoine vient d'enterrer sa femme et apprend qu'elle l'a trompé, il y a 40 ans, et avec le patron ! Son âme de cégétiste en prend un coup et il décide de commettre un crime passionnel rétroactif. Pierrot, chef de bande d'anars aveugles (Ni yeux, ni maître !), Mimile et Sophie feront tout pour l'en empêcher...

Fauve polar SNCF

Petites coupures à Shioguni – Florent Chavouet (Philippe Picquier)
Le temps d'une nuit, les policiers d'un koban de Shioguni traquent la jeune Junko Tachibana et rencontrent un livreur de boissons, un chauffeur de taxi, un cuisinier, de faux yakuzas, etc.

Prix jeunesse

Les Royaumes du Nord, tome I – Clément Oubrerie et Stéphane Melchior (Gallimard)
Élevée au Jordan College à Oxford, la jeune et intrépide Lyra rêve de suivre son oncle, le ténébreux Lord Asriel, vers les royaumes du Nord. L'aventure s'offre à elle quand ce dernier disparaît, probablement enlevé par les mystérieux Enfourneurs.

Prix de la bande dessinée alternative

Dérive urbaine (Une autre image)



(Les résumés sont ceux des éditeurs.)

Source: Festival international de la BD d'Angoulême

ibeaulieu@leslibraires.ca

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les prix littéraires
  4. Les lauréats d'Angoulême 2015