Actualités

Les prix littéraires

exclusif au web
Les Grands prix du livre de la Montérégie consacrent Jean-François Sénéchal et Karoline Georges

Les Grands prix du livre de la Montérégie consacrent Jean-François Sénéchal et Karoline Georges

Par Benoît Vanbeselaere, publié le 18/05/2018

La saison littéraire, rythmée par les sorties de romans et d’ouvrages mais aussi par les multiples prix décernés, est loin d’être terminée que, déjà, on commencerait presque à manquer d’inspiration lors de la rédaction d’articles à propos des livres et des auteurs récompensés. En effet, après le prix Joseph-S.-Stauffer et le prix Adolecteurs, Jean-François Sénéchal s’est vu attribuer le prix Bernadette-Renaud, tandis que Karoline Georges, doublement récompensée lors du Congrès Boréal par le prix Jacques-Brossard et le prix Aurora/Boréal, a reçu le prix Arlette-Cousture. Le boulevard du premier et De synthèse de la seconde sont ainsi une nouvelle fois plébiscités par la critique qui renforce les multiples éloges déjà formulés par nos libraires.

Décernés par l’Association des auteurs de la Montérégie, les prix Bernadette-Renaud et Arlette-Cousture, réunis sous le label de Grands prix du livre de Montérégie, gratifient respectivement un roman jeunesse et une création pour adultes. Nommé d’après l’auteure québécoise spécialiste de la littérature jeunesse Bernadette Renaud, ce prix est décerné tous les deux ans, en alternance avec le prix Philippe-Béha qui récompense un album jeunesse. À noter que le précédent lauréat, en 2017, de ce prix est... Jean-François Sénéchal pour L’enquête secrète de la ruelle. L'auteur avait face à lui cette année Caroline Auger pour Les hyènes rôdent toujours et Marie-Josée Soucy avec Zaq et moi : Le grand voyage.

Le prix Arlette-Cousture, quant à lui, tire son nom de l’auteure née en Montérégie qui a notamment accouché de la trilogie Les filles de Caleb, entre autres romans historiques d’envergure. Autrefois remis par les lecteurs montérégiens, les Grands prix sont désormais attribués par un jury qui a eu à trancher entre le roman de Karoline Georges et celui de Mathieu Blais, (Sainte-Famille).

Si vous n’avez pas encore lu Le boulevard et/ou De synthèse, nous ne pouvons que vous inciter à vous y mettre! La suite du premier, Au carrefour, sort le 13 août - le temps de goûter à « l’écriture incandescente » de Karoline Georges.

Crédits photos : Julie Durocher / Yannick Forest 

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les prix littéraires
  4. Les Grands prix du livre de la Montérégie consacrent Jean-François Sénéchal et Karoline Georges