Actualités

Les prix littéraires

exclusif au web
Les gagnants du Prix Trillium 2014

Les gagnants du Prix Trillium 2014

Par Isabelle Beaulieu, publié le 20/06/2014

Des cinq finalistes du Prix Trillium 2014, c’est Marguerite Andersen qui l’emporte pour son roman La mauvaise mère, publié aux éditions Prise de parole. La lauréate se voit remettre une bourse de 20 000$ du gouvernement ontarien, pour son livre qui était aussi en lice cette année pour le Prix des lecteurs Radio-Canada.

C’est la deuxième fois que l’auteure Andersen reçoit le prix Trillium puisqu’elle a eu droit à la récompense en 2009 pour Le figuier sur le toit.

À travers ses errances et ses péripéties, une femme se raconte. Le livre est par ailleurs annoncé comme tel: «Confessions», est-il écrit. «Cette fois-ci, je ne m’attarde pas à raconter des détails historiques. Il s’agit d’émotions plus ou moins floues, de faits réduits à leur plus simple expression. En choisissant toujours le plus sensible.»

Quant au prix de poésie Trillium, il va à Daniel Groleau Landry pour Rêver au réel, aux éditions L’Interligne, premier recueil du poète originaire de Sudbury et vivant présentement à Toronto. Il reçoit une bourse de 10 000$.

«on s’agrippe à l’amour

et à la vie

(ces vérités distraites)

comme à nos parapluies

durant la tempête»

Les deux lauréates anglophones sont :

Prix Trillium : Hannah Moscovitch, pour This is War (Playwrights Canada Press/ Banff Centre Press)

Prix de poésie Trillium : Souvankham Thammavongsa, pour Light (Pedlar Press).

Les libraires - Entrevue de Claudia Larochelle avec Marguerite Andersen

Prix Trillium

Photo via L’Express

ibeaulieu@leslibraires.ca

 

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les prix littéraires
  4. Les gagnants du Prix Trillium 2014