Actualités

Les prix littéraires

exclusif au web
Les albums jeunesse finalistes au prix Cécile-Gagnon 2019

Les albums jeunesse finalistes au prix Cécile-Gagnon 2019

Par Isabelle Beaulieu, publié le 23/10/2019

L’Association des écrivains du Québec pour la jeunesse (AÉQJ) a fait connaître les quatre albums finalistes au prix Cécile-Gagnon 2019, une récompense qui souhaite mettre de l’avant la relève en matière de littérature jeunesse. L’AÉQJ valorise l’apport de la littérature jeunesse en organisant différentes activités tout au long de l’année. Jusqu’à maintenant plus de 50 000 jeunes Québécois ont pu participer à des rencontres d’auteurs organisées dans les écoles, les bibliothèques, les hôpitaux, les salons du livre et les festivals, pouvant ainsi se familiariser avec le métier d'écrivain. Cette proximité permet au jeune lecteur d’approfondir son aventure littéraire et qui sait, de développer lui-même une passion pour l’écriture.

L’AÉQJ existe depuis 1992 et son prix qui honore un premier roman a été créé en 1997 à la suite d'une suggestion de l’auteure Francine Allard. En 2004, un volet premier album a aussi été créé. Les livres doivent privilégier un lectorat âgé de 6 à 17 ans. Une bourse de 500$ est remise au lauréat par l’AÉQJ en collaboration avec la librairie Monet à Montréal. L’an dernier, le prix est allé à l’auteure Audrée Archambault pour son roman Sarah-Lou, détective (très) privée (t. 1) : S'il te mord, t'es mort! (La Bagnole).

Le gagnant de cette année sera annoncé en novembre prochain à la librairie Monet à Montréal.

 

 

Première neige
Sabrina Gendron (La Bagnole)

« La première neige est tombée. Dans la forêt, tout est paisible et silencieux. Tout? Mais où est donc passé ce coquin de petit raton? »

 

On a un problème avec Lilou la loutre
Orbie (Fonfon)

« La seule et unique mission de cet album? Faire rire! »

 

 

Une visite inattendue
Anne-Marie Rioux et Yves Dumont (Les 400 coups)

« Une visite inattendue, ça peut être chouette... mais tout dépend du visiteur! »

 

 

L'attaque de la noirceur
May Sansregret et Richard Écrapou (Les 400 coups)

« Une panne d'électricité, en pleine lecture du soir, alors que papa et maman sont absents... Ahhhhh! »

 

Les résumés sont ceux des éditeurs.

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les prix littéraires
  4. Les albums jeunesse finalistes au prix Cécile-Gagnon 2019