Actualités

Les prix littéraires

exclusif au web
Le Prix des Bibliothèques de Montréal : les cinq finalistes

Le Prix des Bibliothèques de Montréal : les cinq finalistes

Par Isabelle Beaulieu, publié le 01/10/2015

«C'est avec fierté que notre réseau de bibliothèques met à l'avant-scène des auteurs d'ici au talent incontestable et encourage les jeunes à découvrir de nouveaux livres », a annoncé Madame Chantal Rossi conseillère associée à la culture, au patrimoine et au design, au sujet de la 10e édition du Prix des Bibliothèques de Montréal. Comme son nom l’indique, cette récompense est attribuée par un jury composé de bibliothécaires de la ville de Montréal, des témoins privilégiés de ce qui se fait et de ce qui se lit en matière de littérature jeunesse québécoise, et dans ce cas précis, de littérature jeunesse montréalaise.

Chacun des cinq finalistes reçoit un montant de 500 $. Le grand gagnant, qui sera connu le 22 octobre prochain, obtiendra une bourse de 5000 $.

Finalistes 2015

Elliot, Julie Pearson (texte) et Manon Gauthier (illustrations) - ÉDITIONS LES 400 COUPS

Elliot n’arrive pas à trouver la bonne famille. Il ne fait jamais ce qu’il faut : qui finira par l’aimer pour toujours, toujours ?Une histoire sur l’abandon et l’attachement, racontée simplement et avec amour.

Eux, Patrick Isabelle (texte) - ÉDITIONS LEMÉAC

Eux, c’est l’histoire d’un adolescent victime d’intimidation. Un jeune battu, extorqué, ridiculisé à outrance par des camarades de classe, et ce, sans rime ni raison apparente. Un jeune dont la détresse est ignorée par les témoins silencieux que sont les autres élèves, le personnel de l’école, les parents, les rares amis. Sa douleur est si aiguë, et son agonie, si longue qu’elles l’inciteront à se venger de ses tortionnaires, à devenir la source d’une violence a priori inconcevable.

Le grand Antonio, Elise Gravel (texte et illustrations) - LES ÉDITIONS DE LA PASTÈQUE

À vingt ans, Antonio arrive au Canada par bateau. Il est immense et très, très fort. Il mesure un mètre quatre-vingt-treize et pèse 225 kilos. Le Grand Antonio aime montrer sa force; il tire des autobus bondés de gens avec ses cheveux et combat des champions japonais. Ses cheveux sont des tresses épaisses et lorsqu’il met des tiges de métal à l’intérieur, elles deviennent des antennes qui lui permettent de communiquer avec les extraterrestres!

L'autobus, Marianne Dubuc (texte et illustrations) - ÉDITIONS COMME DES GÉANTS

Aujourd’hui, Clara prend l’autobus. Elle ne se doute pas que le voyage sera aussi amusant! À chaque arrêt, de nouveaux passagers montent à bord: un gros ours brun, deux écolières, une famille de hérissons, un renard fin finaud… La fillette aura tant de choses à raconter à sa grand-mère lorsqu’elle descendra de l'AUTOBUS!

Pablo trouve un trésor, Andrée Poulin (texte) et Isabelle Malenfant (illustrations) - ÉDITIONS LES 400 COUPS

Tous les jours, Pablo se rend à la montagne aux déchets. Il va y ramasser des morceaux de verre et de plastique, des boites de conserve et du papier. Le petit garçon travaille dans la fumée et la saleté, au coeur de la chaleur et de la puanteur. Quand il fait une bonne récolte, sa maman achète un demi-poulet. Un beau matin, oh joie ! Pablo trouve un trésor ! Mais il ne peut pas se réjouir trop vite, le danger guette...

Les résumés sont ceux des éditeurs.

À lire sur le même sujet : Linda Amyot remporte le Prix du livre jeunesse des Bibliothèques de Montréal

ibeaulieu@leslibraires.ca

 

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les prix littéraires
  4. Le Prix des Bibliothèques de Montréal : les cinq finalistes