Actualités

Les prix littéraires

exclusif au web
Le plongeur finaliste au prix Senghor 2017

Le plongeur finaliste au prix Senghor 2017

Par Alexandra Mignault, Les libraires, publié le 04/07/2017

Après avoir été couronné du Prix des libraires du Québec, le roman québécois Le plongeur de Stéphane Larue (Le Quartanier) est en lice pour le prix Senghor du premier roman francophone et francophile. Ce prix existe depuis 2006 et vise à faire découvrir de nouvelles plumes et à promouvoir l’utilisation de la langue française. Il rend également hommage au poète sénégalais Léopold Sédar Senghor et à son œuvre. Il a été remis l’an dernier à Anguille sous roche d’Ali Zamir (Le Tripode).

Il faudra patienter jusqu’en octobre pour savoir si le roman de Stéphane Larue remporte le prix Senghor 2017.

 

« Dans Le plongeur, le lecteur est immergé à Montréal dans le début des années 2000 où il rencontre Stéphane, le narrateur, étudiant en graphisme au cégep. Puis, le récit emprisonne son lecteur. On apprend que Stéphane est dépendant au jeu et que les dettes, les mensonges et la solitude le hantent. La narration y est enivrante, étourdissante comme la vie du jeune narrateur. N’ayant plus d’exutoire, il se met au travail dans un restaurant comme plongeur où il fera la rencontre de Bébert qui sera un grand frère presque spirituel pour lui. Le plongeur est une plongée littérale de 500 pages dans un univers où tout est hyperréaliste – des scènes de rush au restaurant jusqu’aux réflexions affolantes du jeune joueur. Plus qu’un simple roman, j’irais jusqu’à décrire ce pavé comme étant un thriller de la conscience où celle de Stéphane est noyée entre la rédemption et la tentation. Un brillant tour de force dont on entendra certainement parler longtemps, avec raison. » - Victor Caron-Veilleux, librairie Livres en tête (Montmagny)


Voici les autres finalistes :


Rapatriés
de Néhémy Pierre-Dahomey, Seuil (Haïti)
Désorientale de Negar Djavadi, Liana Levi (Iran)
Mon royaume pour une guitare de Kidi Bebey, Michel Lafon (Cameroun)
Dans la forêt lointaine de Marie-Pierre Burtin, Kéro (France)
Le modèle de Manuel Capouet, Diagonale (Belgique)
Saison des ruines de Bertrand Schmid, L’Âge d’homme (Suisse)
Monsieur Origami de Jean-Marc Ceci, Gallimard (Belgique)
La solitude des enfants sages de Martine Duquesne, La Cheminante (France)
Les hommes et toi de Selma Guettaf, Apic (Algérie)
Celui-là est mon frère de Marie Barthelet, Buchet Chastel (France)

 


En complément :
Entrevue avec Stéphane Larue
Le Prix des libraires du Québec : Larue et Mandel l’emportent!

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les prix littéraires
  4. Le plongeur finaliste au prix Senghor 2017