Actualités

Les prix littéraires

exclusif au web
La première sélection du Prix France-Québec 2019

La première sélection du Prix France-Québec 2019

Par Isabelle Beaulieu, publié le 07/12/2018

Le Prix France-Québec existe depuis maintenant vingt ans et met en lumière l’excellence des œuvres québécoises en leur permettant une visibilité unique sur le sol français.

En novembre dernier, nous apprenions le nom du lauréat du Prix France-Québec 2018. Éric Plamondon recevait la récompense pour son roman Taqawan (Le Quartanier). 

Aujourd'hui, nous sont révélés les huit candidats qui font partie de la première sélection de l’édition 2019.

 

Les écrivements
Matthieu Simard (Alto)

« Matthieu Simard saisit le caprice du temps, le triture dans l’effritement des souvenirs, et le transmet dans ce bouton ramassé, ce trou dans le mur jamais comblé, cette pression de la main. D’une plume lumineuse, il honore Jeanne qui, au soir de sa vie, part à la recherche de son Suzor, empêtré dans l’oubli. »
Chantal Fontaine, librairie Moderne (Saint-Jean-sur-Richelieu)

Jelly Bean
Virginie Francoeur (Druide)

« Après avoir publié de la poésie et un essai, l’auteure propose un premier roman d’une grande puissance, au souffle implacable et à la langue crue. »
Alexandra Mignault, revue Les libraires

Mykonos
Olga Duhamel-Noyer

« Évasion parfaite vers des îles plus grandes que nature et dont les nuits sont réputées pour être longues... et pleines de surprises. Ce nouveau roman intrigant d’Olga Duhamel-Noyer est superbe, tout comme les images qui nous viennent en tête lors de la lecture de ces pages! »
Billy Robinson, librairie de Verdun (Montréal)

L'enfer
Sylvie Drapeau (Leméac)

« Je voudrais bien, là, tout recommencer et que nous puissions en rire avec toi, faire les babouins, comme avant : Richard, premier ministre par-ci, Richard premier ministre par-là! Un joli jeu quand on y pense avec légèreté : “Ah! Ah! elle est bien bonne! Comptable agréé, c’est bien, mais premier ministre, c’est mieux! Je serai premier ministre, la la li la lère! »
Extrait de L'enfer

Le dernier chalet
Yvon Rivard (Leméac)

« On voudrait avoir tout le talent d'Yvon Rivard ne serait-ce que pour pouvoir louanger adéquatement ce livre extraordinaire. Dans un style très dense, condensé de réflexions qui se sont étirées au gré des multiples chantiers qui font une vie pleine, l'auteur philosophe avec son lecteur, tente de lui fournir une manière de bilan poétique de l'existence. »
Thomas Dupont-Buist, librairie Gallimard (Montréal)

 

La route du lilas
Eric Dupont (Marchand de feuilles)

«L’écrivain Eric Dupont est un pur. Un vrai de vrai. Quand il aborde un sujet de fiction qui découle de faits réels, pendant quelques années, il cherche et cherche encore, il trouve, cogite, écrit, morcelle, découpe, peaufine, doute (bien sûr). Il lui arrive même de recommencer. Oui! Cette fois, pour son nouveau roman, La route du lilas, une œuvre majeure sur le plan du fond comme de la forme, il a même appris le portugais. Quand je vous dis qu’il est intense… »
Claudia Larochelle, collaboratrice revue Les libraires

 

 

La Scouine
Gabriel Marcoux-Chabot (La Peuplade)

 « Belle surprise! Gabriel Marcoux-Chabot est un passionné de La Scouine et ceci est transposé de fort belle manière dans cette version revisitée du classique de notre littérature... À lire! »
Billy Robinson, librairie de Verdun (Montréal)

 

 

L'étrange odeur du safran
Miléna Babin (XYZ)

« La franchise déroutante de l'écriture, la narration habile et narquoise et l'humour ravageur des dialogues se conjuguent à merveille dans ce roman qu'il fait bon lire sur le toit d'une voiture décrépite avec un renard apprivoisé, si possible... »
Olivier Boisvert, librairie Gallimard (Montréal)

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les prix littéraires
  4. La première sélection du Prix France-Québec 2019