Actualités

Les prix littéraires

exclusif au web
La femme aux cartes postales remporte le prix ACBD-Québec 2016

La femme aux cartes postales remporte le prix ACBD-Québec 2016

Par Josée-Anne Paradis, Les libraires, publié le 28/10/2016

Le duo formé par les plus que talentueux Jean-Paul Eid et Claude Paiement vient de remporter le Prix de la critique de la bande dessinée québécoise 2016, décerné par l’Association des critiques et journalistes de bande dessinée (ACBD) pour La femme aux cartes postales, œuvre d’envergure publiée le 12 avril dernier aux éditions de La Pastèque. L’ouvrage fut qualifié par le jury « d’exceptionnel sur tous les plans ». C’est devant La demoiselle en blanc d'Éléonore Goldberg et Dominick Parenteau-Lebeuf et Whitehorse de Samuel Cantin que La femme aux cartes postales l’a emporté. 

Avec les 232 pages de La femme aux cartes postales, le duo derrière Le naufragé de Memoria revient en force et nous entraîne en 1957, à la fin des années jazz de Montréal, alors qu’une Gaspésienne rêve d’y chanter dans les cabarets. En parallèle, une histoire qui débute à Paris en 2002 entortille habilement le lecteur dans un fin récit. Si le scénario de Claude Paiement est sans faille, aux dessins, Jean-Paul Eid se surpasse également avec moult détails et cette ambiance feutrée des jazz clubs qui donnent tout le strass à ce magnifique album. Pour marquer le coup, les éditions de La Pastèque avaient lancé un 45 tours de deux chansons jazz. Si c’est la voix de Fanny Bloom que l’on retrouve dans ces deux chansons – l’une étant Lullaby of Birdland et la seconde, clin d’œil à l’album, Two Little Birds –, c’est Pascal Blanchet qui illustre la pochette de ce 45 tours.

« J’ai parcouru cette bande dessinée avec plaisir et me suis fait surprendre par le dénouement inattendu de l’histoire! J’ai dû m’arrêter parfois pour admirer les jeux de lumière, les traits et l’architecture dans le dessin. C’est magnifique! Ce n’est pas la première fois qu’Eid et Paiement se commentent dans une œuvre… J’aimerais bien que ça se produise plus souvent! », en a dit Shannon Desbiens, de la librairie Les Bouquinistes (Chicoutimi).


Qui est Jean-Paul Eid?
Doyen de la BD pour plusieurs, Jean-Paul Eid œuvre dans le milieu depuis 1985, époque où il collaborait au magazine Croc. C’est à ce moment qu’il crée la série « Les aventures de Jérôme Bigras », qui redéfinissait les normes du 9e art grâce à un rapport direct au lecteur. Eid n’a ensuite jamais cessé d’innover, en témoigne l’audacieux Le fond du trou, BD encensée de prix et d’éloges qui était littéralement traversée, de part et d’autre, par un trou avec lequel les personnages devaient interagir. Celui qui aura été longtemps associé à l’exemple parfait de l’humour absurde prouvera sa polyvalence en faisant un changement de cap, cette fois vers le récit d’anticipation, avec Le naufragé Mémoria. Et tout récemment, on le découvre dans un sublime roman graphique, éloge au jazz montréalais des années 50 dans La femme aux cartes postales.

Qui est Claude Paiement?
En plus d’être scénariste pour la bande dessinée (on l’a remarqué pour Le naufragé de Memoria qui a remporté de nombreux prix), Claude Paiement est comédien, metteur en scène et auteur dramatique. Ses pièces ont voyagé de par le monde. 

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les prix littéraires
  4. La femme aux cartes postales remporte le prix ACBD-Québec 2016