Actualités

Les prix littéraires

exclusif au web
Jocelyn Boisvert, créateur de l'année aux Îles-de-la-Madeleine

Jocelyn Boisvert, créateur de l'année aux Îles-de-la-Madeleine

Par Isabelle Beaulieu, publié le 20/05/2018

L’auteur Jocelyn Boisvert a obtenu le Prix du CALQ - Créateur de l’année aux Îles-de-la-Madeleine. « Les membres du comité de sélection ont évoqué l’écriture rythmée et vivante de Jocelyn Boisvert, qui explore brillamment un genre peu fréquenté, celui du fantastique et de l’épouvante, pour captiver et faire frissonner ses jeunes lecteurs. Ils ont aussi souligné son remarquable engagement auprès des jeunes et sa contribution active à leur donner le goût de la lecture », a expliqué par voie de communiqué Anne-Marie Jean, présidente-directrice-générale du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ).

Jocelyn Boisvert est originaire de Sherbrooke mais réside maintenant aux Îles. Il écrit depuis trente-cinq ans et commence à écrire pour la jeunesse depuis vingt ans. Ses livres sont d’ailleurs appréciés des jeunes lecteurs… et des libraires. À propos du livre Le fou rire monstrueux de Mathieu de sa série « Les héros de ma classe » publiée aux éditions FouLire, Maude Blondin de la librairie Monet à Montréal dit : « Ce petit roman dont vous êtes le héros est hilarant. […] Un roman qui intéressera même ceux et celles qui aiment moins lire. Rire garanti ou un sourire en tout cas. »

Quant au roman d’horreur Les moustiques qui s’est valu une place comme finaliste au Prix littéraire du Gouverneur général, il a su capter l’attention de la libraire Catherine Roy, aussi de chez Monet : « Jocelyn Boisvert sait happer son lecteur, le récit est bien ancré dès les premières pages et l'histoire est extrêmement captivante, au point d'amener le lecteur à lire le livre d'un trait (fait vécu) ». Ce même livre figure dans la sélection 2017-2018 des livres jeunesse d’ici établie par l’organisme Communication-Jeunesse.

Son plus récent roman, Un dernier songe avant le grand sommeil, aborde avec doigté le délicat sujet du suicide chez les jeunes. « Un court roman poétique sur la mort, mais surtout sur la vie et l’importance de celle-ci. […] Un texte nécessaire tant pour ceux/celles qui ont des idées noires que ceux/celles qui veulent les prévenir », exprime Marika Drapeau, libraire jeunesse à la librairie de Verdun à Montréal.

Ses romans Un livre sans histoireNe lisez pas ce livreLe livre somnifère et Le livre hanté, parus chez Soulières il y a quelques années, restent des « classiques » dans le créneau de la littérature jeunesse.

Jocelyn Boisvert a reçu avec son prix une bourse de 5000$.

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les prix littéraires
  4. Jocelyn Boisvert, créateur de l'année aux Îles-de-la-Madeleine