Actualités

Les prix littéraires

exclusif au web
Finalistes au Prix de la nouvelle Radio-Canada

Finalistes au Prix de la nouvelle Radio-Canada

Publié le 11/03/2013

Les finalistes au Prix littéraire Radio-Canada dans la catégorie « nouvelle » sont maintenant connus et nommés sur le site Zone d’écriture de Radio-Canada. Parmi plus de 750 nouvelles reçues, le jury en a sélectionné cinq. À partir du 15 mars, le public a aussi son droit de vote et peut exprimer sa préférence aux côtés des juges de cette année, soit l’auteure Antonine Maillet, l’éditrice Brigitte Bouchard, la comédienne et grande lectrice Sophie Cadieux et le chroniqueur littéraire Jean Fugère, grand maître d’œuvre de l’édition 2013.

Après concertation, le grand gagnant sera dévoilé le 26 mars et lui sera remis un montant de 6000$ du Conseil de arts du Canada. Il aura aussi droit à une visibilité au Festival littéraire international Métropolis Bleu à Montréal, bénéficiera d'un stage d'écriture de deux semaines au Centre Banff en Alberta et sera publié dans le Magazine enRoute d’Air Canada. Rien que ça! Vous aussi, chers écrivains en herbe, vous vous dites que vous participerez l’an prochain?

Voici, par ordre alphabétique, les cinq textes et auteurs retenus cette année.  

L'edelweiss de Sylvie Gendron (Montréal)

La lettre d’un homme à sa sœur pour lui dire le silence qui régnait dans leur famille, les jalousies, les rivalités, les mesquineries, l’incommunicabilité.

Magnolias de Francis Mushidi Ihaza (Longueuil)

Récit violent et désespéré sur fond de sexe et de terreur dans l’Amérique raciste et homophobe des années 1920.

Janken de Fabien Philippe (Montréal)

Une réflexion sur le pouvoir de l’imaginaire à travers le personnage d’Ichirô, écrivain qui considérait que les livres étaient des pierres.

Jadis, les vents d'automne de Cédric Tremblay (Saint-Norbert)

Une jeune femme nommée Jadis revient sur les lieux de son enfance, à Sainte-Éternelle, et songe au passé avec nostalgie.

L'appartement de Frédérik Wolfe (Montréal)

Le déséquilibre émotif d’une mère après sa séparation au moment de dévoiler à ses enfants leur nouvelle demeure, loin du bungalow perdu et de l’illusion d’une vie « parfaite ».

N’hésitez pas à utiliser votre privilège de lecteur et à donner votre avis sur le meilleur texte en lice. Un texte par jour est dévoilé à partir d’aujourd’hui. À la fin de la semaine, vous pourrez donc juger en toute connaissance de cause, et avec toute la subjectivité souhaitée, voter pour votre nouvelle favorite entre toutes.

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les prix littéraires
  4. Finalistes au Prix de la nouvelle Radio-Canada