Actualités

Les prix littéraires

exclusif au web
Dominique Robert remporte le Grand Prix du livre de Montréal 2015

Dominique Robert remporte le Grand Prix du livre de Montréal 2015

Par Josée-Anne Paradis, Les libraires, publié le 17/11/2015

Cette année, c'est principalement sous le signe de la poésie que s’inscrivait le Grand Prix du livre de Montréal, avec en lice les auteurs suivants : Carole David, pour L'année de ma disparition (Les Herbes rouges), Monique Deland, pour La nuit, tous les dieux sont noirs (Le Noroît), Roger Des Roches, pour Le corps encaisse (Les Herbes rouges), Dominique Robert, pour La cérémonie du Maître (Les Herbes rouges), Dominique Scali, pour À la recherche de New Babylon (La Peuplade).

L’auteure qui s’est démarquée et qui reçoit la bourse de 15 000$ est Dominique Robert. Le jury explique son choix en ces termes :

« Un livre d'une grande maîtrise et d'une extrême liberté, où l'imagination la plus vive et l'érudition la plus riche s'allient pour dresser la carte verbale du monde contemporain à travers les mythes et les rituels les plus anciens. Une cérémonie du verbe qui célèbre la chair du monde dans tout son éclat. Hors genre, hors temps, ce livre est la mappemonde vivante, le planisphère mouvant des territoires encore inexplorés de la parole et de la pensée...»,

Quant à l’auteure, voici ce qu’elle a à partager sur cet ouvrage primé : « On entend dire qu’au commencement était le Verbe. Mais si pour commencer il y avait la carte ? Que raconterait une genèse « cartologique » ? Peut-être relaterait-elle que des pionniers – des défricheurs, des précurseurs, bref des créateurs – inaugurent un nouveau monde en délimitant un territoire bon pour l’aménagement ultérieur. Le reste de l’histoire serait celle d’une architecture intérieure, comme l’ont suggéré Edgar Allan Poe et Charles Baudelaire. La cérémonie du Maître s’inspire de démarches exploratoires, littéraires ou autres, dont l’origine réside dans la carte. Le caractère changeant de l’écriture – qui passe du conte à la poésie, du réel de la pensée aux bandes dessinées de l’imaginaire, du classicisme millésimé au néojaponisme postmoderne – œuvre à rétablir dans une plénitude rythmique la texture de surface. Avec ce livre, j’ai voulu bricoler une carte bonne pour nous orienter, mon histoire et moi, dans notre monde et dans notre temps. »

Félicitations à la gagnante! 

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les prix littéraires
  4. Dominique Robert remporte le Grand Prix du livre de Montréal 2015